Recherche

28 février 2019

Accidents, courses-poursuites et fous du volant : pas de repit pour les gendarmes de l'autoroute

Le département de la Côte-d'Or est traversée par cinq autoroutes sur lesquelles circulent chaque année des millions d'automobilistes. Pour surveiller ce trafic, un groupement de gendarmerie composé de 630 militaires est en alerte 7 jours sur 7. Une trentaine d'hommes de l'escadron de Beaune ont été suivis pendant plusieurs mois. Accidents à répétition, excès de vitesse, conduite en état d'ivresse ou sous l'emprise de stupéfiants... Ces gendarmes ont rarement le temps de souffler. Ils disposent d'un équipement exceptionnel : une trentaine de motos, la Mégane RS, dotée de plus de 200 chevaux et un hélicoptère, ainsi que d'un lecteur automatisé de plaques d'immatriculation.


VIDEO 1 - VIDEO 2 - VIDEO 3

26 février 2019

Accidents, fous du volant : sur les routes les plus dangereuses du monde

Un périple à travers le monde, à la découverte des routes les plus dangereuses de la planète. Première escale en Thaïlande, où 20 000 accidents mortels de deux-roues ont lieu chaque année. Ensuite, direction le Liban, où plus de 1000 personnes sont tuées chaque année. Un chiffre énorme pour ce petit pays. A Dubaï, les courses de rues sont impressionnantes car effectuées à bord de véhicules extrêmement chers. L'émirat détient le record de voitures de luxe au kilomètre carré. Enfin, aux Etats-Unis, les policiers ne relâchent pas leur attention pour surveiller plus de 4 millions de kilomètres de routes.



VIDEO 1 - VIDEO 2

24 février 2019

SAV, si les clients savaient ...

C’est la hantise de tous les consommateurs : la panne. Car tout dysfonctionnement signifie réclamation, que ce soit pour l'électroménager, les forfaits ou même la réservation de billets d’avion et de train… Se profilent alors de longues minutes bercées par des musiques d’attente et des menus à choix multiples.

Quand le client n'est pas roi...

Entre les numéros surtaxés, déplacements facturés, changement de pièces non défectueuses, quelles sont les méthodes plus ou moins avouables des services clients pour nous faire débourser toujours plus ? Au coeur des coulisses des services après-vente. Grâce aux confidences des "anciens", en jouant les clients mystères ou les employés modèles, voyage dans ce milieu où le client est loin d’être roi.


22 février 2019

La rage de l'or

L'or est l'un des métaux précieux les plus chers et les plus convoités. Menée autour du monde, une enquête captivante sur un marché opaque qui engendre impunément de colossaux dégâts sociaux et environnementaux.

Vice-président de Lucky Minerals, Shaun Dykes fait partie des prospères industriels nord-américains de l’or. Parmi ses projets figure l’exploration d’un site minier prometteur à Emigrant Mountain – près du parc national de Yellowstone –, contre laquelle les riverains sont vent debout. Il fait partie des chercheurs d'or qui mobilisent des forces colossales pour trouver de nouveaux filons dans les endroits les plus difficiles d'accés, voire protégés. Malgré un cours en hausse constante, objet de spéculations financières, l’or est l'un des métaux précieux les plus demandés. On s'en sert pour fabriquer des bijoux, mais aussi des lingots, qui sécurisent les réserves financières des banques centrales, et des produits de haute technologie, du spatial aux cartes à puce des smartphones. Mais, pour l'extraire du sous-sol, un grand nombre de produits nocifs comme le mercure et le cyanure sont nécessaires. L'industrie minière fait donc peser de lourdes menaces sur l’environnement, et la manière dont le cours de l'or est, historiquement, fixé à Londres par une poignée de banquiers interroge.

Tableau alarmant

Nourrie de nombreux témoignages, recueillis auprès d’institutionnels, d’acteurs et d'employés du secteur de l’industrie minière et de la joaillerie et de membres d’ONG, cette enquête captivante autour du globe (signée notamment par Denis Delestrac, déjà remarqué avec Le sable, enquête sur une disparition sur ARTE) nous entraîne dans le monde méconnu du grand commerce de l'or. Au-delà du tableau alarmant des risques que l’exploitation aurifère fait courir aux hommes et à l’environnement, elle braque ses projecteurs sur les multiples zones d’ombre d’un marché qui ne fait pas, loin de là, que des heureux.



La ruée vers l'or : enquête captivante sur un marché opaque qui engendre impunément de colossaux dégâts sociaux et environnementaux. Après le rôle des pouvoirs publics et des grandes banques auprès de l'industrie minière, ce second volet s’intéresse aux mines artisanales dont dépendent plus de 50 millions de familles dans le monde.

Après le rôle des pouvoirs publics et des grandes banques auprès de l'industrie minière, ce second volet s’intéresse aux mines artisanales dont dépendent plus de 50 millions de familles dans le monde. Du Pérou à la Colombie, de la Chine à la République démocratique du Congo, ces petits sites d’extraction, légaux ou clandestins, ne se soucient pas plus de la santé et de la sécurité des hommes – parfois même des enfants – que de leur impact désastreux sur l’environnement. Depuis que son cours a dépassé celui de la cocaïne, l’or est devenu une activité lucrative pour de nombreuses organisations criminelles, en Afrique centrale et en Amérique du Sud notamment. Générant des millions de dollars, cet "or sale" est injecté sans traçabilité ni contrôle sur le marché mondial. Pourtant, à toutes les étapes de la chaîne de production, des solutions alternatives plus équitables, plus durables et moins dangereuses existent. Certaines commencent, timidement, à être mises en place.

17 février 2019

FLASH - Physique quantique : entre science et conscience

Les découvertes les plus récentes de la physique ont donnés lieu à des débats dont on est moins conscient, d’ordre intellectuel, culturel et même spirituel, autrement dit dans le domaine des concepts, des idées, des philosophies…

La théorie quantique révèle l’unicité de l’univers. Elle montre que nous ne pouvons décomposer le monde en ses plus petites unités existantes.

LA MATIERE ET L’ENERGIE

En physique quantique, Les particules subatomiques ne sont pas des grains de matière solide mais des quanta, des paquets d’énergie en perpétuelle transformation. La matière nous apparaît comme stable et solide alors qu’en fait les particules forment des systèmes dynamiques qui subissent perpétuellement des transformations ou transmutations avec des phénomènes de création et d’annihilation, et ce flux dynamique est créateur d’énergie. La matière est en fait constituée d’espace vide traversé par quelques particules.

Par ailleurs, il a été démontré qu’au niveau subatomique, la matière n’existe pas avec certitude à des places définies, mais manifeste plutôt une “tendance à exister”, et les événements atomiques ne surviennent pas avec certitude, mais manifestent plutôt des “tendances à survenir”. Dans la formulation de la théorie quantique, ces tendances sont exprimées comme des probabilités et sont associées aux quantités mathématiques qui prennent la forme d’ondes.

INTERCONNECTION

Quand on veut analyser un objet, la méthode scientifique consiste à décomposer cet objet en petites parties qu’il s’agit ensuite d’étudier séparément pour en chercher les caractéristiques. C’est ainsi que la physique a réussi à décomposer la matière et à déterminer, dans un premier temps, le plus petit élément qui la compose, c’est-à-dire l’atome. Ensuite on a découvert que l’atome était composé d’un noyau et d’électrons qui gravitent autour. Enfin le noyau a pu être décomposé à son tour en « particules élémentaires » qu’on appelle aussi les « particules sub-atomiques ». C’est le domaine de recherche de la physique quantique.

La difficulté réside dans le fait que toutes ces particules évoluent dans un espace invisible. Par contre, la grande avancée scientifique a été de découvrir que les atomes sont les constituants de tout ce qui existe dans l’univers : minéraux, végétaux, animaux et humains. C’est donc grâce aux atomes et aux « particules subatomiques » que des relations s’établissent entre tous les constituants de l’univers.

Force et matière, particules et ondes, mouvement et repos, existence et non-existence. Voici quelques-uns des concepts opposés ou contradictoires qui sont dépassés en physique moderne. On peut expliquer de multiples phénomènes en fonction de quelques-uns, et, par conséquent, comprendre divers aspects de la nature d’une façon approximative sans avoir à les comprendre tous à la fois. Telle est la méthode scientifique ; toutes les théories et tous les modèles scientifiques sont des approximations de la vraie nature des choses…

Dans la vision chinoise du monde, la coopération harmonieuse de tous les êtres provient non des ordres d’une autorité supérieure extérieure à eux, mais du fait qu’ils sont tous les éléments d’une hiérarchie d’ensembles formant une structure cosmique, et obéissant aux exigences internes de leur propre nature.

La vision du monde impliquée par la physique moderne est incompatible avec notre société actuelle, qui ne reflète aucunement l’interdépendance harmonieuse que nous observons dans la nature. Afin de réaliser un tel état d’équilibre dynamique, une structure économique et sociale radicalement différente sera nécessaire : une révolution culturelle au vrai sens du mot. La survie de notre civilisation entière dépend peut-être de notre possibilité de réaliser une telle transformation. Cela dépendra, en dernière instance, de notre capacité à adopter quelques-unes des attitudes yin de la spiritualité orientale ; à faire l’expérience de la totalité de la nature, et de l’art de vivre en harmonie avec elle.

Lorsque les physiciens se rendirent compte que l’univers pourrait, en fait, être interconnecté d’une manière plus subtile qu’on l’avait jusque-là pensé. Le nouveau genre d’interconnexion apparu récemment, renforce non seulement les similitudes entre les conceptions des physiciens et celles des mystiques, mais ouvre également la possibilité mystérieuse de relier la physique subatomique à la psychologie de Jung et, peut-être même, à la parapsychologie. Cela éclaire d’une manière nouvelle le rôle fondamental de la probabilité dans la physique des quanta.

INCERTITUDE & PROBABILITE

En physique quantique, le dévoilement du réel (le rêve du matérialisme) est impossible. On ne peut connaître simultanément, et avec la même précision, la position et la vitesse d’une particule. La physique quantique se trouve aujourd’hui devant un phénomène encore inexpliqué : les systèmes observés en physique quantique sont décrits en termes de « probabilités ». On ne peut jamais prédire avec certitude où se trouvera une particule subatomique à un moment donné (principe d’incertitude d’Heisenberg énoncé en 1927), ou, sous quelle forme se produira un processus atomique car, la plupart des particules connues aujourd’hui sont instables, c’est-à-dire qu’elles se désagrègent ou disparaissent par transmutation en d’autres particules après un certain temps. (Fritjof Capra - Le Tao de la physique).

Pour exemple; prenez une pièce de monnaie. Posez-la sur la tranche, faites-la tourner sur elle-même puis rameutez un compère à qui vous demandez, l’œil fier-de-votre-astuce : « Alors, pile ou face ? » Ni l’un ni l’autre, rétorquera le camarade inculte en mécanique quantique. Car s’il était averti, il vous cinglerait la réponse officielle du physicien : « Les deux à la fois ! »

Voilà un des principes fondateurs de la mécanique quantique, science qui étudie les composants intimes de la matière à partir d’idées tellement folles que personne ne les comprend vraiment. Et pourtant elles marchent… Ce principe, donc, exige que chaque particule n’existe pas sous la forme d’un état unique mais d’une multitude d’états, existant tous à la fois et avec la même probabilité. Comme la pièce de monnaie en mouvement perpétuel, ni pile ni face mais « 50% pile - 50% face ».

NOUVELLE PERCEPTION DU MONDE

La théorie quantique a aboli la notion d’objets séparés et introduit la notion de participant pour remplacer celle d’observateur ; il est désormais nécessaire d’inclure la conscience humaine dans sa description du monde. On en est venu à percevoir le monde comme un tissu de relations mentales et physiques, dont les éléments sont définissables seulement dans leur rapport à l’ensemble. En Physique Quantique rien n’existe séparément et indépendamment. Nous inversons la notion traditionnelle selon laquelle les “parties élémentaires” du monde en constituent la réalité fondamentale, et les divers systèmes sont seulement des figures et des combinaisons particulières et contingentes de ces parties. Nous dirons plutôt que l’interconnexion quantique de l’univers dans son ensemble est la réalité fondamentale et que les parties fonctionnant de façon relativement interdépendante sont simplement des formes particulières et fortuites à l’intérieur de cet ensemble.

La nuance est fondamentale car elle modifie l’image, la représentation que nous pouvons avoir de notre « monde cérébral » à partir du « monde sensible ». Parce que, au lieu d’y être soumis, qui peut être interprété comme une condition irréversible, nous serions sous condition de la connaissance de l’organisation de ces forces, de cette information. Nous serions un être « conditionnel », conditionné à ce qu’il est capable d’en comprendre.

Qu’est ce que nous appellons la “Réalité” si ce n’est notre propre perception du monde ?

Cela rejoindrait la conception orientale de la réalité…

Dans l’hindouisme la Réalité est nommée Brahman , dans le bouddhism Dharmakana et dans le taoïsme on l’appelle Tao. Parce qu’elle transcende tous les concepts et les catégories, les bouddhistes l’appellent aussi Tathata, ou “réalité telle qu’elle est” . Ce que la Spiritualité désigne comme réalité est l’Essence, l’Existence, l’Unité de toutes choses, le “Grand Tout”.

Selon Tchouang-tseu sage Taoïste, la perception de ce qu’est la Réalité débute lorsqu’on commence à tout oublier : “La relation avec le corps et ses éléments disparaît. Les organes des sens sont laissés de côté. Ainsi, quittant la forme matérielle et disant adieu à mon savoir, je deviens uni à l’omniprésent. Cela je l’appelle s’asseoir pour oublier tout.”

La matière et l’esprit sont composés des mêmes « forces, flux, énergies et informations ». La réalité “matérielle” et la réalité “spirituelle” peuvent être définies par les mêmes forces, énergie, flux, informations…

Il n’y a pas de “substance”, il n’y a que des « particules », qui en s’associant véhiculent aussi bien la lumière, l’énergie, l’information, et … notre propre corps.

Si nous considérons que l’univers est la circulation d’une information depuis son origine, nous sommes cette information dans l’information, et produisant de l’information, et non pas seulement soumis à l’information. Récemment des scientifiques on démontré que la téléportation d’information entre deux atomes étaient maîtrisable et exploitable…

LA TELEPORTATION QUANTIQUE (par NOLAN ROMY LES GRANDES CONSPIRATIONS DE NOTRE TEMPS)

La téléportation a longtemps relevé de la pure science – fiction. Jusqu’à ce qu’une équipe de physiciens et d’informaticiens, en 1992, invente un moyen pour fabriquer l’exacte copie d’une particule à un endroit cible.

En 1997, usant d’une somme d’astuces remarquables, des physiciens parviennent à téléporter l’état quantique d’un grain de lumière, un photon.

En juin 2004, un nouveau pas très important est franchi. Deux équipes réussissent à téléporter l’état quantique d’un atome, une particule massive.

Ces chercheurs qui se sont servis du phénomène d’intrication quantique sont en effet parvenus cette année à téléporter un état quantique entre deux atomes séparés par une distance de un mètre. Cette expérience avait déjà été réalisée à l’échelle macroscopique entre des photons, mais c’est la première fois qu’elle réussit entre deux atomes.

Comment ça marche ?

Les expériences de téléportation quantiques utilisent le phénomène d’intrication. Deux paires de particules, comme par exemple des photons provenant de la désintégration d’une particule de matière ou émis simultanément lors d’une transition atomique particulière, peuvent se retrouver dans une situation physique étrange : l’intrication.

Ils forment alors un seul système physique non séparable et toute mesure de l’état d’une des particules influence instantanément l’état de sa partenaire, quelle que soit la distance les séparant.

Les implications sont profondes car tout se passe comme si fondamentalement la réalité était en fait un tout inséparable au-delà des catégories intuitives de l’espace et du temps.

Cette téléportation repose sur un autre effet quantique absolument fascinant qui, à première vue, semble violer une des lois les plus fermement établies de la physique à savoir qu’aucune forme de matière ou d’énergie ne peut dépasser la vitesse de la lumière. Ainsi, ce phénomène, appelé effet EPR, permet que, dans certaines conditions, une influence mystérieuse de nature typiquement quantique puisse se propager instantanément d’un point à un autre. Comment cela est-il possible ? Tout simplement parce que cette influence n’est ni matérielle, ni énergétique ! Un exemple ? Imaginons deux boules de billard qui se frappent puis s’éloignent l’une de l’autre. Après l’impact, les deux boules sont complètement indépendantes : une action sur une des boules (l’arrêter avec une main, par exemple) n’a aucune influence sur l’autre. Mais tel n’est pas le cas dans le monde microscopique. Dans certaines circonstances, après avoir interagi et s’être éloignées l’une de l’autre, deux particules peuvent rester unies par un lien mystérieux, même si elles sont à des milliards de kilomètres. Rappelez-vous aussi que, dans le monde quantique, une mesure sur une particule perturbe son état. Lorsque deux particules sont unies par ce lien mystérieux, une mesure sur une particule perturbe aussi l’autre particule ! Et cette influence se propage instantanément, quelle que soit la distance entre les deux. On dit alors que les deux particules forment une paire EPR. Ironie du sort, cette influence prédite par la théorie quantique a été mise à jour par Einstein (dans un célèbre article publié avec Podolsky et Rosen en 1935, d’où le nom d’effet EPR) dans le but de démontrer le non-sens de cette théorie alors naissante. En effet, Einstein n’acceptait pas les fondements de la théorie quantique (son caractère aléatoire, en particulier). Même si elle utilise un effet EPR, la téléportation est quand même assujettie à la vitesse de la lumière. Pourquoi ? Parce qu’elle est effectuée en deux étapes : une première partie de l’information est envoyée par voie typiquement quantique et instantanée (effet EPR), mais la deuxième partie du « plan » doit être acheminée de façon plus traditionnelle (par ondes radio, par exemple).

Transfert informationnel du “plan”

Contrairement à ce qu’on a pu voir dans Star Trek, la téléportation d’un objet d’un point A à un point B n’est pas le déplacement physique de l’objet de A vers B sous forme de faisceau d’atomes. C’est plutôt la « dématérialisation » de l’objet en A, l’envoi d’un signal de A vers B contenant les « plans » de l’objet, puis la « reconstruction » de l’objet au point B à partir d’atomes qui s’y trouvent déjà. Par conséquent, aucune matière ne voyage, seulement de l’information. L’objet en B n’est pas le même que l’objet en A (il n’est pas fait des mêmes atomes), mais plutôt une copie parfaite. Autre différence avec la téléportation à la Star Trek : on doit préparer le lieu d’arrivée, c’est-à-dire installer des particules spéciales qui serviront de réceptacles aux entités téléportées. Mais pourquoi envoyer seulement le plan et pas l’objet lui-même ? Notamment pour une question d’énergie. Ainsi, pour accélérer une masse comparable à celle d’un humain à 99 % de la vitesse de la lumière, il faudrait fournir une énergie égale à celle consommée en un mois sur toute la Terre ! Par contre, on peut facilement envoyer un message à la vitesse de la lumière au moyen d’ondes radio, ce qui ne requiert que très peu d’énergie. Une question se pose alors : si on n’envoie que le plan de l’objet, n’est-il pas possible d’en faire plusieurs copies ? Et de réaliser du véritable clonage ? Non, car un tel raisonnement s’appuie sur une vision erronée de l’Univers. En effet, un objet n’est pas construit comme un jeu de Lego. Les atomes et les particules qui le composent ne sont pas l’équivalent de petites briques manipulables à loisir puisqu’on ne peut pas observer une particule ou un atome (mesurer son état interne par exemple, c’est-à-dire son état quantique) sans le perturber. Ainsi, ce que les instruments enregistrent ne nous renseigne pas sur l’état original de la particule ou de l’atome, mais bien sur son état après l’observation, c’est-à-dire sur son état perturbé par la mesure. Alors, s’il est impossible de lire fidèlement la structure atomique d’un objet (le fameux plan), comment peut-on effectuer sa téléportation ? En transmettant le plan sans le lire ! C’est ce que les chercheurs ont découvert en 1993 et qui empêche tout clonage. D’une part, pour extraire le plan, il faut absolument détruire l’original. D’autre part, l’utilisation du plan pour réaliser une copie le détruit automatiquement : il n’existe donc plus de plan pour faire une deuxième copie !

Téléportation et ordinateurs quantiques

La maîtrise de l’intrication des particules au niveau quantique pourrait bientôt nous donner la clé d’ordinateurs beaucoup plus puissants que ceux dont nous disposons actuellement. Le même phénomène d’intrication est à la base de la téléportation quantique qui là aussi pourrait bien bouleverser la technologie de la télécommunication dans un futur proche.

Grâce à ce phénomène, il est possible de téléporter de l’information quantique d’un système physique à un autre. Cette information se présente sous la forme non pas de bits classiques mais de qubits. (qui contiendra un incroyable 151 billions de gigaoctets de capacité de traitement – environ 2,3 billions de fois plus rapide qu’aujourd’hui actuellement…) Ces recherches ouvrent la voie à une forme innovante de technologie qui devrait révolutionner le domaine des télécommunications dans les années à venir, et permettre, entre autre la mise en place d’un Internet quantique…

ORDRE IMPLICITE ET EXPLICITE

Un courant à part de la physique quantique, en particulier représenté par David Bohm, suppose la présence d’une réalité plus profonde et inconnaissable dont la matière et l’esprit ne seraient que deux manifestations complémentaires. David Bohm considère que l’esprit et la matière sont interdépendants et reliés, mais non pas causalement connectés.

L’ordre implicite est au-delà de l’espace-temps. C’est un vide plein de toutes les potentialités. C’est le monde comme il est.

L’ordre explicite, manifeste, déployé, est l’univers tel qu’il nous apparaît, articulé autour de l’espace-temps, mais créant une réalité qui nous semble séparée et indépendante.

Ils sont mutuellement des projections enveloppantes d’une réalité élevées qui n’est ni la matière ni la conscience. selon David Bohm, « nous nous accrochons dans une large mesure au monde manifeste considéré comme la réalité fondamentale où l’important consiste à disposer d’unités séparées, relativement tout au moins, mais en interaction. Dans la réalité non manifeste tout s’interpénètre, tout est interrelié ». Dans l’ordre implicite, tous les événements sont repliés dans une totalité dont on ne peut rien dire et qui sous-tend l’ordre explicite. Selon David Bohm, cette totalité inconnaissable (comme le savoir absolu de Jung, ou le Réel de Lacan) en perpétuel mouvement se manifeste à la manière d’un hologramme : c’est ce qu’il définit par Holomouvement. Il y a continuellement un processus de projection et d’introjection entre l’ordre implicite et l’ordre explicite. Les particules sont continuellement en déploiement dans l’ordre explicite ou en involution dans l’ordre implicite.

ESPACE-TEMPS ET PERCEPTION QUANTIQUE

Selon Rovelli, un physicien quantique, le temps pourrait ne pas exister. Il le décrit de manière imagée : “Le temps pourrait être un concept émergeant à grandes échelles – un peu comme le concept de la ‘surface de l’eau’, qui n’a de sens qu’au niveau macroscopique mais qui perd son sens précis quand on l’examine au niveau atomique.”

“Au lieu d’introduire cette variable fictive qu’est le temps, qui n’est pas observable en soi, nous devrions simplement décrire les relations entre les variables. La question est : le Temps est-il une propriété fondamentale de la réalité ou juste l’apparence macroscopique des choses ? Je dirais qu’il s’agit uniquement d’un effet macroscopique. C’est quelque chose qui émerge uniquement pour les gros objets“,

Les objets en mouvement apparaissent dans l’ordre explicite, dans un référentiel espace temps, mais ce qui nous apparaît est sous tendu par un ordre implicite voilé. Puisque nous sommes immergés dans l’espace-temps, nous ne pouvons dévoiler le réel. Le réel nous est voilé (d’Espagnat), il est connaissable seulement en certaines de ses structures, et on ne peut que partiellement l’appréhender.

Le réel voilé se situe au-delà des phénomènes. Le réel en soi, ou l’ordre implicite, est différent de notre monde quotidien. Le concept de la vitesse n’a plus de sens. C’est un espace multidimentionnel où le temps ne s’écoule plus : il y a instantanéité de tous les événements, il n’y a ni passé, ni présent, ni futur. Il n’y a plus de causalité mais information pure et synchronicité. Ce réel voilé se projette dans notre univers que nous expérimentons quotidiennement et notre cortex construirait une apparence structurée sur l’espace-temps et le principe de causalité. Cependant, parfois, notre inconscient serait le canal récepteur de l’intuition de l’unité de notre univers par le biais par exemple des expériences de synchronicité qui représentent un temps acausal où il n’y a ni passé ni futur…

En physique quantique, les quanta constitueraient les briques de l’espace et du temps. Comprenez bien le sens de cette découverte. Bien que la taille de ces quanta d’espace-temps soit insignifiante et ne change en rien notre réalité, du point de vue mathématique, cette progression discontinue de la métrique de l’univers à très petite échelle constitue une révolution intellectuelle. Elle signifie notamment qu’il existe un seuil quantifiable en dessous duquel il n’existe pas de quanta d’espace et de temps, comme il existe un niveau d’énergie précis au-dessus duquel les quatre interactions fondamentales sont unies.

Cette époque primordiale, où se développait une théorie unifiée, supersymétrique, est aujourd’hui à notre portée. Mais si la situation actuelle est éclairante, les chercheurs ignorent encore à quelle distance se trouve la fin du tunnel…

THEORIE DES MULTIVERS

En juillet 1957, un étudiant américain en physique nommé Hugh Everett publiait, dans la plus grande discrétion, une théorie des particules quantiques dont la conséquence peut être résumée ainsi : tout ce qui peut se produire… se produit! À chaque fraction de seconde, l’univers se divise en une infinité d’autres univers, en fonction des décisions prises par des gens ou par des animaux, en fonction des variations du vent ou des changements de position des électrons. En d’autres termes, notre vie ne serait qu’une parmi une infinité d’autres.

Le raisonnement qui a conduit Hugh Everett vers ses «multi-univers» vient de l’obstacle majeur de la physique quantique : la superposition. C’est l’idée suivant laquelle une particule élémentaire, comme un électron, peut être, littéralement, en deux endroits à la fois. Ou dans deux états à la fois (positif et négatif).

Werner Heisenberg, l’homme du « principe d’incertitude », a postulé que nous ne voyons pas cette « superposition » d’états parce qu’elle « s’effondre » dès que nous mesurons la particule.

Everett a suggéré une autre piste : nous voyons bel et bien cette superposition, sauf qu’elle nous entraîne en quelque sorte avec elle. Il se crée un univers où nous voyons la particule chargée positivement et un autre univers où nous voyons la particule chargée négativement.

L’idée est intrigante, mais le problème, c’est qu’elle est indémontrable. Comment diable pourrait-on «voir» le «nous-mêmes» de l’autre univers ?

Curieusement, si la théorie d’Everett gagne de plus en plus d’adhérents, ce n’est donc pas parce qu’on l’a démontrée, mais parce que de nouvelles théories dont l’effet de décohérence, qu’il serait trop long d’expliquer ici permettent de bâtir des modèles mathématiques où les multi-univers peuvent trouver place.

« Après 50 ans, résume le physicien Max Tegmark, du Massachusetts Institute of Technology, nous pouvons célébrer le fait que l’interprétation d’Everett est toujours compatible avec les observations quantiques, mais nous faisons face à une autre importante question : est-ce de la science ou de la philosophie? L’élément-clé, c’est que les univers parallèles ne sont pas une théorie en soi, mais une prédiction faite par certaines théories. »

UNE NOUVELLE APPROCHE DE LA MEDECINE

La physique quantique nous aide a retrouver la dimension énergétique du coprs. Dans la médecine chinoise qui existe depuis des temps immémoriaux, les Anciens savaient que l’Énergie est le grand principe de la Vie.Agir sur l’énergie du corps permet de rétablir la circulation de l’énergie dans le corps afin que chaque cellule soit alimentée correctement pour lui permettre d’accomplir le travail pour lequel elle a été conçue.

Sur la base des théories quantiques s’est développé récemment la “médecine quantique” avec ses théories très novatrices et parfois déroutantes dont il est peut être encore trop tôt pour tirer des conclusions définitives.

La médecine quantique va beaucoup plus loin qu’une simple méthode d’énergétique. Elle consiste à mettre en application les lois de la physique quantique dans l’étude de l’humain.

Le concept à été mis en place en 1979 par le Professeur Christian Daniel ASSOUN et par le Docteur Lambin DAUSTREMONT.

Réinformer le corps au niveau cellulaire, tel est le but que s’est donné la médecine quantique

LE RÔLE DE L’OBSERVATEUR ET LA NOTION DE “CONSCIENCE”

En physique quantique, l’homme ne peut pas jouer un simple rôle d’observateur objectif et détaché de son environnement ; il est au contraire impliqué dans le monde qu’il observe, au point d’influencer les caractéristiques des phénomènes examinés. Dans un tel contexte, l’homme n’est plus seulement un « observateur », il devient donc un « participant ». La physique quantique décrit l’interaction de l’observateur avec le monde mais le réel n’est pas accessible. On ne peut que prédire une probabilité d’existence. Toute mesure modifie la grandeur mesurée. L’observation n’est pas “neutre”. Il n’y a pas de moi isolé indépendant, tout est interdépendant.

Reporté à l’échelle macroscopique, on pourrait presque dire qu’observer, c’est perturber. Le battement des ailles d’un papillon peut perturber climat à l’autre bout de la planète. Pourtant le moi se prend pour le centre du monde. Il pense en particulier que son concept de temps est le même pour tous les observateurs. Mais il n’y a pas de temps universel commun à tous les observateurs. L’espace est différent pour tous les observateurs, le temps également, mais l’espace-temps est le même pour tous.

La théorie quantique abolit la notion d’objets séparés et introduit la notion de « participant » pour remplacer celle d’observateur. En physique atomique, nous ne pouvons jamais parler de la nature sans, simultanément, parler de nous-mêmes. Il est désormais indispensable d’inclure la « conscience humaine » dans la compréhension du monde…

Source : NTT (2009)

16 février 2019

Les nouveaux rois de l'arnaque - Arnaques sur Internet, artisans véreux : les nouvelles escroqueries

Architectes véreux et artisans voyous, démarchage à domicile, abus de confiance et vente forcée… Chaque année, les escrocs font des milliers de victimes. Les escroqueries aux nouvelles énergies sont de plus en plus nombreuses. De pseudos experts n'hésitent pas à raconter n'importe quoi pour vous vendre des systèmes de chauffage, parfois inutiles, qui se révèlent au final plus coûteux que vos équipements anciens. Autre nouveau genre d'arnaque qui fleurit sur le net : les sites de rencontres pour célibataires en mal d'amour. Grâce à des méthodes très sophistiquées, les malfaiteurs trompent leurs victimes en leur promettant l'amour fou à seule fin de leur extorquer de l'argent. Nos équipes ont suivi une femme aujourd'hui ruinée. Impossible pour elle d'obtenir réparation. Nous avons aussi enquêté sur ces nouvelles filières encore peu connues et difficiles à déceler. Nous avons également infiltré un réseau de vente pyramidale. En vogue il y a quelques années, elle fait aujourd'hui un grand retour. Nous avons rencontré plusieurs victimes prêtes à tout pour trouver un travail qui au final se sont endettées et ne peuvent plus s'en sortir. Alors comment éviter les pièges et comment se défendre en cas d'escroquerie ?


Artisans véreux, démarchage à domicile, vente forcée, nous avons enquêté sur ces arnaques dont vous pouvez être la cible. 

Au palmarès des escroqueries : les dépannages et travaux à domicile. Plomberie, fenêtres double vitrage... Vous le verrez, selon les artisans, la facture va du simple au double. Nous avons aussi découvert un nouveau genre d'escrocs.

15 février 2019

Les insectes tombent comme des mouches, la chaîne alimentaire mondiale connaît un événement d'extinction majeur et les scientifiques ne savent pas pourquoi

Les scientifiques nous disent que nous sommes entrés dans la sixième extinction majeure de l'histoire de notre planète. Une toute nouvelle enquête de 73 rapports scientifiques qui vient de paraître a conclu que le nombre total d'insectes sur le globe est en baisse de 2,5% par an. Si nous maintenons le rythme actuel, l’enquête nous avertit qu’il pourrait ne plus y avoir d’insectes du tout d’ici à 2119. Etant donné que les insectes sont absolument essentiels à la chaîne alimentaire mondiale, cela a des conséquences extrêmement inquiétantes pour nous tous.

J'écris beaucoup de choses sur l'effondrement inévitable de nos systèmes économiques, mais on pourrait certainement dire que notre environnement est déjà à un stade très avancé de l'effondrement. Selon cette nouvelle recherche, les insectes disparaissent à un rythme huit fois plus rapide que celui des mammifères, des oiseaux et des reptiles…
Selon le premier rapport scientifique mondial, les insectes du monde entier se dirigent vers l'extinction et menacent d'un "effondrement catastrophique des écosystèmes de la nature".

L'analyse a révélé que plus de 40% des espèces d'insectes sont en déclin et qu'un tiers sont en voie de disparition. Le taux d'extinction est huit fois plus rapide que celui des mammifères, des oiseaux et des reptiles . La masse totale d'insectes diminue de 2,5% par an, selon les meilleures données disponibles, suggérant qu'ils pourraient disparaître d'ici un siècle .
Peut-être que le monde entier se réunira et cessera de détruire la planète et que nous pourrons inverser cette tendance avant qu'il ne soit trop tard.

Malheureusement, vous et moi savons tous deux qu'il est extrêmement peu probable que cela se produise.

Et si cela ne se produit pas, les chercheurs qui ont mené cette revue scientifique insistent sur le fait que les conséquences seront "catastrophiques pour le moins" …
Les chercheurs ont énoncé leurs conclusions avec une force inhabituelle dans un article scientifique revu par des auteurs : « Les tendances [des insectes] confirment que le sixième événement d'extinction majeur a un impact profond sur [les] formes de vie sur notre planète.

"À moins que nous ne modifions nos méthodes de production d'aliments, les insectes dans leur ensemble se dirigeront vers l'extinction dans quelques décennies", écrivent-ils. "Les répercussions que cela aura sur les écosystèmes de la planète sont pour le moins catastrophiques."
Le temps file et le temps presse pour notre planète.

En supposant que nous pourrions en quelque sorte empêcher le déclin mondial des insectes de s'accélérer davantage, il ne nous restera probablement qu'environ 100 ans avant qu'ils ne soient tous partis …
De manière effrayante, la masse totale d'insectes diminue de 2,5% par an, ont déclaré les auteurs de la revue. Si le déclin se poursuit à ce rythme, les insectes pourraient disparaître de la surface de la Terre d’ici un siècle.

“C'est très rapide. Dans 10 ans, vous aurez un quart de moins, dans 50 ans et dans 100 ans", a déclaré au Guardian , le co-auteur de l'étude, Francisco Sánchez-Bayo, biologiste de l'environnement à l'Université de Sydney, en Australie.
Alors à quoi ressemblerait une planète sans insectes ?

Eh bien, selon Francisco Sánchez-Bayo de l'Université de Sydney, des millions d'oiseaux, des reptiles, des amphibiens et des poissons qui mourraient de faim …
La perte d’insectes est l’un des impacts les plus importants sur les nombreux oiseaux, reptiles, amphibiens et poissons qui se nourrissent d’insectes. "Si cette source de nourriture est enlevée, tous ces animaux meurent de faim", a-t-il déclaré. De tels effets en cascade ont déjà été observés à Porto Rico, où une étude récente a révélé une chute de 98% des insectes terrestres sur 35 ans.
Et sans les abeilles et les autres pollinisateurs, les humains seraient dans un monde de souffrance. Vous avez peut-être entendu dire qu'Albert Einstein a déjà dit ce qui suit…
"Si l'abeille disparaissait de la surface de la Terre, il ne resterait plus que quatre ans à l'homme."
Gardant cela à l'esprit, j'aimerais que vous examiniez ce que cette nouvelle étude a découvert sur le déclin des colonies d'abeilles aux États-Unis …
L'étude a suggéré que les espèces d'abeilles au Royaume-Uni, au Danemark et en Amérique du Nord ont été touchées de plein fouet - les bourdons, les abeilles à miel et les espèces d'abeilles sauvages sont en déclin. Aux États-Unis, le nombre de colonies d'abeilles mellifères est passé de 6 millions en 1947 à 2,5 millions six décennies plus tard.
Nous n'y sommes pas encore, mais un cataclysme alimentaire est littéralement au coin de la rue.

Alors pourquoi tout cela se passe-t-il?

Les méthodes modernes d'agriculture, d'urbanisation et de pesticides font partie des facteurs mis en cause, mais la vérité est que les scientifiques ne savent pas exactement pourquoi les insectes meurent si rapidement.

Et aucun de ces facteurs n'a d'incidence directe sur nos océans, et pourtant, des scientifiques ont découvert que le phytoplancton était en déclin de manière exponentielle. En raison de ce déclin, les populations d’oiseaux marins ont chuté à un rythme extrêmement alarmant. Ce qui suit vient de Chris Martenson …
Moins de phytoplancton signifie moins de thiamine produite. Cela signifie que moins de thiamine est disponible pour passer dans la chaîne alimentaire. La prochaine chose que vous savez, il y a un déclin de 70% des populations d'oiseaux de mer tel que les mouettes.

C’est quelque chose que j’ai remarqué directement et commenté lors de mes pèlerinages annuels sur la côte nord du Maine au cours des 30 dernières années, où les mouettes étaient extrêmement courantes et ont maintenant pratiquement disparu.

La prochaine chose que vous savez, une autre grande chaîne alimentaire sera éliminée et nous aurons des océans pleins de méduses au lieu de poissons.
Un effondrement mondial n'est pas quelque chose qui arrive dans un avenir lointain.

Il y a un effondrement mondial et cela se passe sous nos yeux .

Notre environnement est littéralement en train de mourir tout autour de nous et sans notre environnement, nous ne pouvons pas survivre.

Si l’humanité ne peut pas résoudre cette crise et que nous savons tous qu’elle ne le peut pas, un avenir extrêmement apocalyptique nous attend tous.

Préparez-vous maintenant

Article traduit sur TEC

14 février 2019

Pompiers : nos héros du quotidien

Chaque jour, les pompiers prennent des risques énormes pour éteindre les incendies et sauver des vies humaines. Retour sur les deux incendies qui ont frappé Paris en ce début d'année, rue de Trévise et rue Erlanger. Puis direction Lyon, dans l'une des casernes les plus actives de France, où les interventions se succèdent à un rythme effréné.

Suite aux deux incendies dramatiques qui ont endeuillé la capitale et bouleversé la France, ce document propose une émission exceptionnelle entièrement consacrée aux risques que prennent chaque jour les pompiers pour nous sauver.

Le magazine d’Hélène Mannarino reviendra d’abord sur les deux incendies, d’une violence et d’une ampleur hors du commun, qui ont frappé Paris en seulement trois semaines.

Minute par minute, ce document détaillera les drames de la rue de Trévise et de la rue Erlanger qui ont fait 14 morts et près de 100 blessés et dans lesquels deux pompiers ont perdu la vie…

Puis direction Lyon dans l’une des casernes les plus actives de France. Les interventions s’y succèdent à un rythme effréné, et là aussi, les pompiers se retrouvent régulièrement confrontés à des situations périlleuses.

12 février 2019

Des trains pas comme les autres


Un voyage en train à la découverte d'un pays, de ses habitants et de ses paysages, le long d'une voie ferrée mythique ou au contraire méconnue. La série documentaire a été diffusée à partir de 1987 sur A2 et France 5 en 2011 à aujourd'hui. Bon voyage !


Playlist complète sur Youtube

11 février 2019

Pompiers de Paris, les héros de l'urgence

1997 - Le feu ne représente que 5% des interventions des pompiers. Leur activité principale est le secours aux victimes anonymes : assauts, suicides, catastrophes naturelles, accidents de la route, maladies… Ils s'occupent de tout, des petits soucis comme des grandes tragédies de la vie. Pendant cinq semaines, nos caméras ont suivit nuit et jour le travail de la brigade de Paris et nous montrent les relations entre pompiers et des Parisiens en difficulté.



10 février 2019

Surexploitation et surpêche, les marins-pêcheurs vident les océans de leurs poissons

Pêche industrielle : gros poissons en eaux troubles - En France, 8 ménages sur 10 achètent chaque année du thon en conserve. Très consommé, ce poisson représente un marché mondial de 33 milliards d'euros. Les industriels ont mis au point une redoutable technique de pêche, qui menace l'une des espèces les plus vendues : le thon albacore. Une pêche pas vraiment écolo, qui se pratique pourtant avec le soutien de l'Union européenne et le fric des contribuables européens. Un autre vaut de l'or : le thon rouge. Il a failli disparaître, victime de l'appétit des consommateurs. Il est entre les mains d'une poignée d'armateurs. Concentration des subventions, accaparement des quotas, bateaux libyens mystérieusement amarrés dans un port français... tous les moyens sont bons pour mettre la main sur ce trésor de la Méditerranée.



VIDEO 1 - VIDEO 2 - VIDEO 3

9 février 2019

Ces fous de vitesse à 300 km/h sur l'autoroute !

Actuellement, une nouvelle forme de délinquance routière voit le jour. Des fous de la vitesse se lancent jusqu'à 300 km/h sur la route. Filmant leur exploit, ces inconscients mettent en danger leur vie et celle des autres.

7 février 2019

100 jours avec les gendarmes de l'autoroute des vacances

Chaque jour, les gendarmes de l'autoroute A8, entre Nice et Mandelieu, traquent les chauffards, luttent contre l'insécurité et chassent les infractions... Pendant tout un été, jour et nuit, ces hommes et ces femmes qui officient sur la voie à grande vitesse la plus dangereuse et la plus accidentogène de l'Hexagone. C'est l'occasion pour eux de parler à cœur ouvert - et avec passion - de leur métier, mais aussi de partager leurs doutes, les risques liés à leur fonction ou encore leurs moments de satisfaction. Ces militaires dévoilement également la façon dont ils mènent leurs opérations et comment ils parviennent à résister à la violence à laquelle ils sont souvent confrontés.



VIDEO 1 - VIDEO 2 - VIDEO 3

6 février 2019

FLASH - Un flic crache le morceau après le tir de flashball sur Rodrigues et Castaner en difficulté

Un rapport de police transmis au ministère de l’intérieur confirme qu’un policier membre d’une compagnie de sécurisation a bien fait usage de son lanceur de balles de défense « au moment de la blessure » de Jérôme Rodrigues, place de la Bastille. Le ministre de l’intérieur et son secrétaire d’État ont contesté les faits durant plusieurs jours.

Un policier a bien tiré en direction du gilet jaune Jérôme Rodrigues avec un flashball, samedi, place de la Bastille. Ce policier en a fait l’aveu dans un rapport transmis au ministre de l’intérieur dont Le Parisien a révélé la teneur, jeudi. Son aveu est encore partiel puisqu’il prétend ne pas avoir visé Jérôme Rodrigues, mais « une autre personne » qui aurait « pris la fuite », mais il contredit la version livrée depuis samedi par Christophe Castaner et son secrétaire d'État Laurent Nuñez.

5 février 2019

Dépassement de soi et discipline : Au coeur du recrutement de nos soldats

Abandonnant leur confortable vie civile, les recrues de l'armée française doivent se dépasser pour gagner le droit de revêtir l'uniforme. Pendant plusieurs mois, l'équipe du magazine a suivi plusieurs militaires. Parmi eux, Afif, Amélie, Greg et Vaïté, qui ont choisi d'intégrer le prestigieux régiment d'infanterie des Diables Rouges, à Colmar, dans le département du Haut-Rhin. De son côté, Daniel entend rejoindre la Légion étrangère. Quant à Rémi, Théo et Donovan, ils veulent devenir chasseurs alpins dans la région de Grenoble. Enfin, Tom et Romain rêvent d'intégrer les commandos de montagne.



4 février 2019

EXPLOSIF - Macron, un fou furieux selon les enregistrements pirates !

Mediapart vient de publier des enregistrements audio de conversations sur les violences du 1er mai entre Alexandre Benalla et Vincent Crase, l'ancien gendarme aussi accusé d'avoir frappé des manifestants. Il évoque notamment le soutien que Macron lui aurait manifesté.

Le site Mediapart a publié ce jeudi des enregistrements de conversations d’Alexandre Benalla avec Vincent Crase, l'ancien gendarme employé au siège de La République en marche, accusé lui aussi d'avoir frappé des manifestants le 1er mai 2018 à Paris.

De nouvelles révélations dévoilées par Mediapart éclairent d'un nouveau jour Alexandre Benalla, qui se serait vanté d'avoir été protégé par le président. Il aurait par ailleurs violé son contrôle judiciaire et menti au Sénat, selon le site.

« Tu vas les bouffer » : Alexandre Benalla prétend qu'Emmanuel Macron lui aurait envoyé dans un message cette curieuse exhortation, jetant une nouvelle lueur sur cette ténébreuse affaire. Après de longs mois d'enquête, le site d'investigation Mediapart a en effet obtenu et diffusé le 31 janvier des extraits audio d'une conversation datant du 26 juillet entre Alexandre Benalla et Vincent Crase, mis en examen quatre jours auparavant pour «violences en réunion», commises en marge des manifestations du 1er mai.

On y découvre l'ancien conseiller du président confiant, assurant bénéficier du soutien du «président» et de de «Madame», Brigitte Macron.

A l'appui de ses dires, il lit à son acolyte un SMS qu'Emmanuel Macron lui aurait envoyé.

« Truc de dingue, le "patron", hier soir il m’envoie un message, il me dit : "Tu vas les bouffer. T’es plus fort qu’eux, c’est pour ça que je t’avais auprès de moi », se vante-t-il. Vincent Crase demande alors s'ils sont soutenus par le président.

« Ah bah il fait plus que nous soutenir [...] Il est comme un fou [...] Et il a dit comme ça, il a dit, il m’a dit: "Tu vas les bouffer. T’es plus fort qu’eux." C’est énorme quand même», pérore Alexandre Benalla.

Parjure sur un contrat avec un oligarque russe

Alexandre Benalla se confie lors de la discussion sur différentes affaires, notamment son contrat de sécurité avec un oligarque russe. Il avait pourtant nié tout rapport avec l'homme d'affaires devant la commission d'enquête au Sénat.

Ce parjure, ainsi que le non-respect du contrôle juduciaire assorti à leur mise en examen qui imposaient à Vincent Crase et Alexandre Benalla d'entrer en contact peuvent constituer des délits justifiant des poursuites.



D'après lui, les enregistrements de Benalla révélés par Mediapart prouvent que l'ancien bras droit du président vivait avec un sentiment d'impunité qui nourrit aujourd'hui en partie « une colère de l'opinion publique ».

2 février 2019

Une étude sur le génétique peut provoquer un cancer répandu, prévient une étude

Chaque fois qu'une nouvelle technologie a une industrie en effervescence, il y aura toujours des sceptiques. En ce qui concerne les avancées scientifiques telles que le génie génétique et l'édition de gènes, cette préoccupation concerne en grande partie les effets à long terme de ces pratiques apparemment miraculeuses. Même si quelque chose semble être sûr à l'heure actuelle, comment peut-on être certain que cela ne posera pas de problèmes dans cinq, quinze ou cinquante ans ? Les partisans avaient l'habitude de rire de ces préoccupations, mais une nouvelle étude révolutionnaire illustre clairement le potentiel cancérogène de l'édition génétique.

Certains experts ont déclaré que CRISPR-Cas9, qui implique la modification de gènes spécifiques dans les cellules, pourrait nous aider à vaincre des maladies telles que la fibrose kystique, le VIH et la maladie d'Alzheimer. Cela semblait presque trop beau pour être vrai, ce qui aurait dû être le premier drapeau rouge. La revue Nature Medicine a publié deux études montrant que le traitement pourrait déclencher le cancer .

Une étude a été réalisée par Novartis et a impliqué des cellules souches pluripotentes, tandis que l’autre a été réalisée par l’Institut Karolinska et s’est concentrée sur les cellules rétiniennes. Les deux études en question portent sur le gène p53, qui joue un rôle dans la prévention des tumeurs en tuant les cellules dont l'ADN est endommagé. Des recherches antérieures ont montré que la plupart des tumeurs chez l'homme ne peuvent pas se former lorsque p53 fonctionne correctement.

P53 défend également le corps contre les modifications du génome effectuées dans CRISPR-Cas9. Lorsque l'ADN est extrait et remplacé à l'aide de la procédure, p53 provoque essentiellement l'autodestruction des cellules modifiées, raison pour laquelle CRISPR échoue si souvent. Toutefois, lorsque CRISPR fonctionne, cela peut être dû au fait que le p53 dans la cellule ne fonctionne pas comme il se doit. Un p53 défectueux est également considéré comme un précurseur de plusieurs types de cancer.

Le secret des micronutriments de Mère Nature : des capsules de germes de brocoli biologiques sont maintenant disponibles et fournissent 280 mg de nutrition haute densité, y compris les extraordinaires nutriments "sulforaphane" et "glucosinolate" que l'on trouve uniquement dans les aliments cruciaux pour la guérison. Chaque lot testé en laboratoire. Voir la disponibilité ici.

Emma Haapaniemi, une des auteurs de l'étude Karolinska, a expliqué le problème : "En sélectionnant des cellules qui ont réparé avec succès le gène endommagé que nous avions l'intention de réparer, nous pourrions également, par inadvertance, sélectionner des cellules sans p53 fonctionnelles. Si elles sont transplantées chez un patient, comme dans la thérapie génique pour les maladies héréditaires, de telles cellules pourraient provoquer un cancer, ce qui soulève des inquiétudes quant à la sécurité des thérapies géniques basées sur CRISPR."

En d'autres termes, les cellules avec des génomes édités avec succès par la procédure peuvent ensemencer des tumeurs à l'intérieur de personnes. Bien que ce problème ne semble s'appliquer que lorsque CRISPR est utilisé pour remplacer l'ADN qui cause des maladies par des versions plus saines et non lorsqu'il excise simplement l'ADN, il reste néanmoins quelque chose qui mérite une attention sérieuse. Après tout, lorsque le but premier de la procédure est d’éviter les maladies, il n’a pas de sens de renvoyer les cellules modifiées aux personnes susceptibles de devenir cancéreuses .

Ce n'est pas quelque chose qui n'arrive que dans de rares occasions. En fait, les mutations de p53 sont à l'origine de près de la moitié des cas de cancer de l'ovaire, ainsi que de 43% des cas de cancer colorectal, de 38% des cas de cancer du poumon, d'un tiers des cancers du foie, de l'estomac et du pancréas et du quart des cancers du sein. cas de cancer.

Les experts et les parties prenantes prennent ces conclusions très au sérieux
Soyons honnêtes: il existe de nombreuses études et leurs conclusions sont parfois contradictoires ou ont des motifs inavoués. À quel point devrions-nous prendre au sérieux ces résultats ? Si vous avez besoin d'un peu de recul, considérez ceci: La publication des études a incité les actions des sociétés développant des thérapies basées sur CRISPR à se dégonfler.

Les parts de CRISPR Therapeutics ont chuté de 13% , alors que celles d’Intellia Therapeutics, d’Edites Medicine et de Sangamo Therapeutics ont enregistré des baisses respectives de 10, 8 et 5%. Sans surprise, les représentants de plusieurs entreprises ont été prompts à défendre la technologie, affichant des niveaux de déni similaires à ceux de Monsanto. Certaines des thérapies sur lesquelles ces entreprises travaillent seront remises en question, notamment celles qui concernent le déficit immunitaire combiné sévère, la maladie du stockage de glycogène et la fibrose kystique. D'autres ne seraient pas affectés par la conclusion car ils impliquent un retrait sans remplacement. C'est le cas des thérapies mises au point par ces entreprises pour la drépanocytose , la thalassémie et certains types de cécité.

Un autre scientifique de haut niveau de la CRISPR a déclaré à Stat News que les nouvelles données étaient «assez frappantes» et qu’elles indiquaient la possibilité qu’un défaut fatal dans certaines utilisations de la procédure ait été omis. Le scientifique a demandé l'anonymat en raison de son implication dans des sociétés d'édition de génomes.

Après toutes les études déjà réalisées avec CRISPR chez la souris, il est naturel de se demander pourquoi les rongeurs ont développé des tumeurs à gauche et à droite. Selon Haapaniemi, il est facile de passer à côté de cet effet dans les études de moindre envergure axées sur l'édition d'un seul gène dans un type de cellule. Il est beaucoup plus facile de voir des expériences à grande échelle comme les deux études récemment publiées. De plus, elle a ajouté que les souris de laboratoire étaient souvent tuées prématurément, bien avant qu’elles n’aient eu la possibilité de développer un cancer.

C’est précisément la raison pour laquelle il est si important de ne pas se laisser prendre par le battage médiatique de la prochaine grande affaire, même lorsque les premières études montrent qu’il n’ya pas de danger. Il y a beaucoup de profits à faire, cela ne fait aucun doute, mais il y a toujours un prix à payer pour interférer avec la nature.

Article traduit sur Natural News

1 février 2019

Ca va être la guerre !


La figure de dénonciation dénonce la répression brutale des citoyens français et la dictature.

Le président français Emmanuel Macron a "déclaré la guerre" aux Gilets jaunes, selon une figure du mouvement de protestation qui a été grièvement blessée par la police anti-émeute la semaine dernière.

Jerome Rodrigues, qui est devenu un personnage reconnaissable avec plus de 60 000 abonnés sur Facebook, a retransmis en direct les manifestations du week-end dernier, alors qu'il aurait été blessé au visage par un tir de flashball - une balle en caoutchouc de 40 mm utilisée par la police anti-émeute.

"Le président nous a déclaré la guerre et nos blessures sont des blessures de combat", a déclaré Rodrigues à RT . "Les armes traumatiques sont équipées de collimateurs [viseurs optiques] - un tel équipement est utilisé sur le champ de bataille, en temps de guerre."

"Je n'ai jamais pensé qu'une telle chose pourrait se produire en France."

Rodrigues, un ouvrier du bâtiment de 40 ans qui se décrit comme un «hyper pacifiste», a été informé par des médecins qu'il pourrait ne plus jamais voir de son œil blessé et pourrait être handicapé à vie.

"Nous comprenons maintenant qu'en participant à un rassemblement, nous risquons de devenir des victimes du gouvernement", a déclaré Rodrigues. "Cela m'est arrivé, mais aurait bien pu arriver à n'importe qui."

Rodrigues a l'intention de retourner dans les rues pour continuer à manifester aux côtés de milliers de citoyens français qui ont atteint leur point d'ébullition sous la tyrannie mondialiste et une fiscalité oppressive.

"Je veux maintenir ma ligne pacifique", a-t-il déclaré. "Nous devons maîtriser notre colère et élargir notre cause, mais rester non-violents et appeler à la paix ... Un bon rassemblement est celui où tout le monde rentre chez lui en toute sécurité."

"Ils doivent nous donner ce que nous demandons. Je parle d'une réduction des taxes sur les biens essentiels; la restauration de la démocratie, qui doit se faire par le biais de référendums à l'initiative des citoyens; retrait des privilèges des dirigeants politiques; et enfin, les personnes mutilées doivent recevoir leurs excuses."

Les Gilets jaunes se préparent pour leur 12e week-end consécutif de manifestations de masse à travers le pays.

Article traduit sur Infowars

Le temps est compté pour l'Humanité !

Le prix à payer. La vérité dérange mais c'est la pure réalité...
Pour ceux que ça intéresse, ont disparu :
- 80% des insectes volants
- 95% des baleines
- 90% des requins
- 50% des mammifères
- D'ici quelques années, il n'y aura plus de poissons comestibles à pêcher, du à notre surpêche actuelle (wwf) .
- La disparition de la bio-diversité "sous terre" engendre des boucles de rétroactions dévastatrices
(ex: la disparition des verres de terre engendre de plus fortes inondations )
- Durant cette vidéo qui dure 16mn, 288.000 animaux ont été tués, rien qu'aux USA.
- 15 super-cargos polluent plus que toutes les voitures du monde réunies . Ils sont 60.000 à naviguer.
- Tous les 3 jours, un de ces super-cargos se crash en mer, y déversant ainsi des milliers de tonnes de pétrole.
- 10 Tonnes de plastique produites chaque seconde..et 2 Tonnes de ce plastique rejeté en mer toutes les 10 secondes.
- 20 Milliards de tonnes de déchets déversés dans les mers chaque année.
- Ces déchets produisent des barrières qui empêchent les baleines de se retrouver pour s'accoupler, car ces "murs de plastique" brouillent les ondes qu'elles envoient.
- Des stress-hydiques (début de pénurie d'eau) apparaissent partout dans le monde. (Capetown, Yémen,..)
- Des groupes comme coca-cola pompent tellement d'eau dans certaines partie du monde, que les villages alentours sont en pénurie d'eau durant 4 ou 5 jours, chaque semaine.
- Coca-Cola pompent 300 millions de m3 d'eau par an, soit 10 m3 à la seconde !


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...