Recherche

27 avril 2015

FLASH - Basculement des pôles : l'affaiblissement du champ magnétique terrestre se confirme

Les craintes relayées depuis maintenant plusieurs années par de nombreux médias alternatifs, dont le veilleur, selon lesquelles une inversion des pôles magnétiques de notre terre serait en cours, se voient désormais à demi-mot confirmées par les scientifiques.

En effet, après analyse de l'ensemble des données rassemblées par les trois satellites Swarm de l'agence spatiale européenne (ESA), les résultats sont formels et confirment que le champ magnétique qui protège notre planète (la magnétosphère) s'affaiblit, révélant la forte probabilité d'un prélude à une inversion des pôles. Les conséquences qui en découleraient, bien que la science officielle se veuille rassurante, ne laisse rien présager de bon pour l'avenir, et pas seulement concernant notre civilisation - principalement basée sur les technologies -, mais aussi sur l'ensemble de la vie animale comme végétale qui est essentielle à notre survie.

Qu'ont découvert les scientifiques ?

La mission Swarm est composée de trois satellites (Alpha, Bravo et Charlie) lancés en novembre 2013, et en charge d'étudier les changements du magnétisme terrestre. Situés à des orbites variant entre 300 et 530 km d'altitude, Ils embarquent une armada d'instruments parmi lesquels les magnétomètres à saturation de flux (VFM) qui mesurent la direction du champ magnétique et les magnétomètres scalaires absolus (ASM) qui enregistrent l'intensité du champ. Selon l'Agence spatiale européenne,
« Swarm fournit un aperçu sans précédent des rouages complexes du champ magnétique terrestre, qui nous protège des rayons cosmiques et des particules chargées qui nous bombardent. »
Le champ magnétique terrestre n'est pas stable et s'inverse à des intervalles irréguliers, qui selon les scientifiques, pouvant varier de 100.000 ans à plusieurs millions d'années. Le dernier changement notable des pôles magnétiques - appelé Brunhes-Matuyama - s'est produit il y a déjà plus de 780.000 ans (soit une période de temps bien plus élevée que l'intervalle moyen entre deux inversions). Ce processus se déroule en plusieurs phases durant lesquelles le champ s'affaiblit à certains endroits, pendant qu'il se renforce à d'autres. Puis les deux champs (positif et négatif) semblent se « diluer » - un peu à l'image d'un verre contenant de l'eau et de l'huile que l'on secouerait -, laissant ainsi apparaître plusieurs pôles nord et sud répartis aléatoirement en divers endroits du globe. Enfin, toujours à l'image du mélange eau/huile, la « dissolution » magnétique diminue, et les pôles multiples s'agrègent, permettant la reconstitution de deux pôles bien distincts, mais cette fois inversés.

Or, selon les mesures effectuées sur les six derniers mois, les résultats confirment la tendance à l'affaiblissement de notre magnétosphère, dont le déclin est le plus spectaculaire sur l'hémisphère occidental et notamment en Amérique du Nord, mais aussi dans d'autres zones, comme par exemple le sud de l'Océan Indien ou le champ magnétique s'est renforcé depuis le mois de janvier 2014. Selon l'Institut national des sciences de l'univers, l'intensité du champ magnétique terrestre actuel diminue en moyenne de 5% par siècle, et cette diminution s'est accélérée brusquement depuis 1840.
Les changements mesurés par le satellite Swarm au cours des 6 derniers mois prouvent que le champ magnétique de la Terre change. Les nuances de rouge montrent les zones où il se renforce, et les nuances de bleu là où il s'affaiblit. ESA/DTU.

Selon les analyses géologiques des inversions précédentes, la phase de transition dure au plus un millier d'années. Pendant cette période, « l'intensité du champ chute à moins de 10 % de sa valeur normale » indique Vincent Courtillot dans un article du journal Le Figaro. Auparavant, les chercheurs avaient estimé que le champ magnétique s'affaiblirait d'environ 5 pour cent par siècle, mais les nouvelles données ont révélé que le champ s'affaiblit en fait de 5 pour cent par décennie, soit 10 fois plus rapidement que ce qui avait été suggéré ! De plus, les mesures les plus récentes confirment également que le pôle Nord magnétique, actuellement situé dans la région arctique du Canada, se déplace vers la Sibérie à une vitesse moyenne de 90 mètres par jour !

Le pôle Nord magnétique a dérivé relativement lentement (moins de 10 km/an) en direction de la Sibérie depuis 1834 jusqu'en 1980. A partir du milieu des années 1980, la vitesse de dérive a augmenté fortement pour atteindre 55 km/an environ aujourd'hui (toujours en direction de la Sibérie). Depuis le début des années 2000, cette vitesse semble s'être stabilisée.

S'il continue à ce rythme-là, le pôle Nord magnétique atteindra la Sibérie vers 2040. Ce phénomène d'accélération brutale n'est pas encore complètement expliqué, et pourrait être lié à une augmentation du flux de champ magnétique dans la région polaire Nord du noyau terrestre. Celle-ci serait causée par l'expulsion de lignes de champ magnétique du noyau, selon un mécanisme proche de celui à l'origine de l'apparition des tâches solaires.

L'anomalie de l'atlantique sud et couche d'ozone

il existe un endroit sur Terre où le champ magnétique s'est considérablement affaibli. Cette zone qui se situe au large des côtes brésiliennes est baptisée l'anomalie de l'atlantique sud (AMAS ou SAA), et elle couvre 7.800.000 km2 (soit ?2780 km par 2780 km) et elle ne cesse de s'étendre. De plus les scientifiques ont remarqué que dans cette zone le champ magnétique s'est inversé et les radiations solaires entrent dans la haute atmosphère plus profondément.

Au dessus de cet endroit fragilisé, le rayonnement cosmique se rapproche de plus en plus près de la surface terrestre. Dans cette zone, à l'altitude où volent les avions les rayonnements solaires sont moins filtrés. L'augmentation du rayonnement cosmique dans l'anomalie magnétique de l'Atlantique Sud force, par exemple, la station spatiale internationale et les satellites passant dans cette zone à posséder un blindage supplémentaire pour ne pas endommager leurs instruments. Certains instruments du télescope spatial Hubble sont également éteints pendant la traversée de la zone.

Compte tenu des propriétés de l'AMAS, des courants géomagnétiques induits peuvent être produits dans le sud du Brésil, au travers d'infrastructures métalliques de grande taille comme les chemins de fer, les lignes électriques de haute puissance, le réseau de distribution d'eau ou d'autres grandes structures mécaniques. En cas de tempête géomagnétique de grande ampleur, ces courants peuvent endommager les structures. Plusieurs instituts de recherche à travers le monde développent des modèles de l'ionosphère et de la magnétosphère avec l'objectif de prévoir la conductivité globale et le champ magnétique terrestre. Les données nécessaires peuvent être acquises par mesure satellitaire permettant d'alerter à temps les autorités locales.

A cause d'une diminution de la protection magnétique de la Terre, ou de vastes régions du globe, la couche d'ozone peut être attaquée par des particules solaires, et faire diminuer la couche au point de rendre la vie très problématique en différentes régions. C'est déjà le cas à Punta Arena au sud du Chili, ville de 120.000 habitants, à la verticale d'un vaste trou d'ozone. Les habitants restent confinés chez eux entre 11h et 15h. Aux autres heures de la journée les enfants doivent sortir avec de la crème solaire sans quoi ils attrapent des coups de soleil en quelques minutes.

Un cas similaire vient d'être découvert dans les Andes boliviennes, ou des chercheurs américains et allemands ont enregistré un record d'intensité d'UVB avec un indice à 43 ! Il a été mesuré près du volcan Licancabur (à 5917 mètres d'altitude) et à proximité de Laguna Blanca (4340 mètres). Ces zones élevées sont connues pour avoir des niveaux d'UV importants car la couche d'ozone y est plus fine mais les intensités relevées sont sans précédent.

Qu'est ce que la magnétosphère ?

Selon l'Institut de Physique du Globe de Paris (IPGP),
« le champ magnétique de la Terre est principalement généré à l'intérieur de la Terre, par l'effet de dynamo dus aux mouvements de convection dans le noyau terrestre, composé à 90% de fer liquide. Ces mouvements sont générés par le refroidissement progressif du noyau et de la graine solide située au centre de la Terre. Il en résulte un champ magnétique dipolaire, incliné d'environ 10° par rapport à l'axe de rotation de la Terre. La magnétosphère - la partie la plus externe - créée par le champ magnétique terrestre, a joué un rôle essentiel pour le développement de la vie sur terre en déviant les particules de haute énergie du vent solaire et des rayons cosmiques. Ceci a permis à l'atmosphère terrestre de se maintenir au cours du temps, contrairement à ce qui s'est passé sur Mars, où l'absence d'un champ magnétique important à permis au vent solaire d'arracher à son passage une grande partie de l'atmosphère de cette planète. Le bouclier fourni par la magnétosphère terrestre a ainsi réduit le flux de rayonnement à haute énergie qui arrive jusqu'au sol, permettant le maintient de la vie sur Terre. »
Il est cependant à mes yeux important de prendre en compte le manque de preuves concernant l'absence de champ magnétique de Mars dans le passé. Des analyses de d'échantillons de météorites provenant de la croûte martienne indiquent au contraire que les champs magnétiques peuvent avoir été présents à la surface de Mars au moment où ces météorites ont été éjectés par un impact géant il y a environs 180 millions d'années. Partant de ce constat, nous pouvons imaginer que Mars possédait dans le passé une magnétosphère active, et que cette dernière a disparu, ou du moins est devenue trop faible pour assurer la protection de la planète rouge.

Le noyau liquide décrit plus haut est animé de mouvements de convection qui évacuent la chaleur vers le manteau en déplaçant la matière, a initié un effet dynamo générant un champ magnétique, lequel a intensifié les courants et auto-alimenté le phénomène il y a au moins 3,5 milliards d'années, pour produire le champ qu'on connaît aujourd'hui. Mais rien n'est éternel, et à l'image de Mars dont le noyau a refroidi avec le temps, cessant ainsi de générer un champ magnétique suffisamment puissant pour la protéger, le centre de la Terre refroidi aussi, et un beau jour, la convection aura disparu...

Pourquoi la Terre ne ressemble pas à Mars ?

Mais pourquoi donc la Terre, sensiblement créée à la même époque que Mars a elle encore une magnétosphère ? C'est ici que la théorie de Théia intervient. Quelques dizaines de millions d'années après la formation de la Terre, une petite planète de la taille de Mars (environ 6.500 km de diamètre), baptisée Théia en souvenir de la divinité grecque mère d'Hélios et de Séléné, aurait heurté la Terre, produisant un impact qui aurait arraché une partie du manteau terrestre. La collision avec la Terre a été si violente et a libéré tellement d'énergie que Théia a fondu, tout comme d'ailleurs une grande partie de l'enveloppe terrestre.

La collision n'étant pas parfaitement frontale, un éjecta (la future Lune) est également projeté. Le reste des débris projetés ont été en partie dispersés un peu partout dans le système solaire, et en partie absorbés par l'éjecta par phénomène d'accrétion. La Lune a ainsi pris la forme sphérique que nous lui connaissons, en conservant en elle cet éjecta primaire constitué d'un fragment de la croûte terrestre et d'un peu de magma, plus dense. Ainsi lestée, la Lune aurait acquis son balourd et aurait cessé de tourner.

Cela reste une spéculation personnelle, mais si la théorie de l'impact avec Théia s'avère fondée, il est fort possible que cet évènement ait une incidence non négligeable sur le fait que notre Terre possède encore une magnétosphère. D'une part parce que cet impact a fortement réchauffé le noyau terrestre, augmentant ainsi la durée de vie du champ magnétique terrestre, qui nous l'avons vu, une fois refroidi, s'arrête. Et d'autre part, cet impact a peu être apporté à la Terre un apport en fer et nickel non négligeable, que cette dernière ne possédait peut être qu'en faible quantité... Ou pas.

Si nous partons de cette réflexion, sans cet impact phénoménal, notre Terre serait donc peut être « morte », à l'image de Mars. De plus, les scientifiques évoquent les précédentes inversions magnétiques de la Terre s'étant produites tout en émettant des possibilités sur la prochaine, mais il ne faut pas oublier qu'un jour le refroidissement inévitable de notre planète entraînera l'arrêt de la dynamo interne, et il ne sera donc plus question de basculement des pôles, mais de leur disparition pure et simple...

Quelles sont les conséquences d'une inversion du champ magnétique terrestre ?

La aussi, les médias officiels se veulent rassurants, annonçant qu'il faudrait s'attendre à une hausse des cancers de la peau. Tiens donc, c'est curieux, car déjà en 2009, la ligue contre le cancer annonçait que « ces dernières années, le nombre de personnes atteintes d'un cancer de la peau a fortement progressé », argumentant que dans certains pays, les chiffres avaient triplé en dix ans ! En mai 2014, le Canada dénonce « une hausse fulgurante des cancers de la peau », dénombrant 30.000 nouveaux cas de cancer de la peau rien que cette année. Comme si cela ne suffisait pas, l'exposition à d'extrêmes radiations peuvent affecter l'ADN de tout être vivant.

En effet, durant une période d'instabilité, l'émergence magnétique étant un endroit peu protégé contre les rayonnements cosmiques et contre les tempêtes solaires, les régions jusque là stables deviendraient des zones à risque, ce qui semble être constaté dans diverses régions du globe comme nous venons de le voir, et cela ne concerne pas que les risques de cancer. En effet, les éruptions solaires comme celle qui ont lieu régulièrement perturberaient l'ionosphère dans des régions très habitées et sur des trajets fréquentés de transport aérien ou maritime. Il faut savoir que l'ionosphère est une couche haute de l'atmosphère de la Terre, caractérisée par sa forte conductibilité électrique, et vitale pour les transmissions à distances (téléphones, GPS, etc...).

Les communications pourraient être donc interrompues, les avions ne pourraient plus emprunter les même routes, ou pire, ne pourraient plus décoller. Les satellites ne seraient plus contrôlables, les bateaux perdraient leur route, sans parler des satellites militaires ou destinés à l'exploration de l'univers. Sans ionosphère et donc sans satellites, les pays très dépendants de l'électronique deviennent aveugles.

Les pannes d'électricité géantes deviendraient habituelles, comme au Québec en 1989 ou plusieurs réseaux électriques en Amérique du Nord ont ressenti l'impact de la tempête magnétique, provoquant le déclenchement des mécanismes de protection des lignes de transport d'électricité, isolant le réseau de la Baie-James et entraînant une panne d'électricité générale qui a duré 9 heures. Pire encore, l'éruption solaire de 1859, appelée évènement de Carrington (découvert par l'astronome anglais Richard Carrington), qui a produit de très nombreuses aurores polaires visibles jusque dans certaines régions tropicales, et qui a fortement perturbé les télécommunications par télégraphe (qui était à l'époque le seul moyen de communication électrique).

Ces pannes habituelles, pourraient aussi selon la puissance des éruptions solaires, devenir définitives ou presque, quand on sait que les gros transformateurs électriques dont nous sommes tributaires peuvent prendre des mois à être réparés, sans parler des lignes à très haute tension. Inutile de préciser que cela paralyserait la vie des gens ainsi que les entreprises, les réseaux informatiques, les transports, l'acheminement de l'eau, du pétrole, du gaz. Les pipe-lines sont en effet protégés de la corrosion par un système électromagnétique, et lors d'orages magnétiques cette protection est inefficace. Une perturbation durable ou trop répétée du champ magnétique provoqueraient à terme des catastrophes écologiques et la rupture d'approvisionnement de régions entières du globe en gaz et pétrole ! A cela vient s'ajouter le risque nucléaire, car que devient un réacteur qui ne peut plus être refroidi ?

Les conséquences seraient donc plus que significatives sur le vivant et nos technologies et vont bien au delà de la simple augmentation des cancers mise en avant, puisque les effets réels pourraient signifier la disparition des modes de communication et d'information auxquels nous sommes habitués, la paralysie des moyens de déplacement actuels, ainsi qu'un changement drastique de notre mode de vie, puisque plus de chauffage au gaz ou électrique, plus d'eau au robinet, plus de frigidaire pour conserver nos aliments, etc. Bref, le retour à l'âge de pierre ! L'ironie dans tout cela, c'est que ce sont les pays les plus pauvres qui auront potentiellement le plus de chances de survivre à ces changements...

Prévision et alarmisme : Doit on s'inquiéter ?

Aujourd'hui les scientifiques mesurent que le champ magnétique diminue petit à petit et qu'il présente des variations alarmantes. Il est difficile de pouvoir faire des prévisions sur l'inversion des pôles en cours, d'autant plus que selon le scientifique Gauthier Hulot :
« Les cycles sont très irréguliers, on a constaté des périodes de stabilité de 30 millions d'années, tandis que des inversions se sont produites à quelques centaines de siècles d'intervalle. »
Si le point de vue scientifique actuel nous dit que l'inversion complète de polarité de la planète devrait prendre plusieurs centaines d'années, cela comprend le processus dans son intégralité, et non le temps qui nous sépare de l'état d'affaiblissement actuel de notre magnétosphère à celui ou cette dernière sera dans l'incapacité de continuer à assurer son rôle protecteur. Or, selon certains, cette période instable d'une inversion ne pourrait prendre qu'une centaines d'années. Nous avons vu plus haut qu'en l'espace de 10 ans seulement, le pôle magnétique s'est déplacé 50 fois plus vite, et cela n'est peut être pas étranger à l'augmentation inquiétante tant en nombre qu'en puissance de certains phénomènes naturels (séismes, activité tectonique, éruptions volcaniques, dérèglements climatiques).

Partout dans le monde la température se dérègle, donnant lieu à des phénomènes météo violents. Grêle, fortes pluies, périodes prolongées de sécheresse, tornades, ouragans gigantesques, variations subites de température, et ce parfois dans des endroits ou cela ne s'était jamais manifesté auparavant. De plus, dans la nature les animaux qui utilisent le champ pourraient être dans un état de grande confusion. Les oiseaux, les abeilles et certains poissons se servent tous du champ magnétique pour la navigation, et on observe déjà depuis quelques années une nette augmentation des morts massives d'animaux généralement sensibles aux fluctuations magnétiques, certaines restant inexpliquées, et d'autres affublées parfois de raisons scientifiques plus que douteuses.

Dans ce contexte, la disparition de certains représentants de la chaîne alimentaire, ajoutée aux énormes modifications des différents biotopes affectés de par le monde, va tel un château de cartes, entraîner la disparition d'autres espèces, aussi bien animales que végétales. Les espèces qui survivront alors seront principalement celles vivant sous terre, et pour survivre aussi, l'espèce humaine sera contrainte elle aussi à s'adapter à ce mode de vie. Peut-être devront nous concevoir des villes souterraines, telles que Derinkuyu en Turquie, érigée entre le 5ème et 6ème siècle, dont les huit étages dégagés à ce jour atteignent une profondeur d'environ 85 mètres, conçue pour accueillir 10.000 personnes en moyenne pour de longues durées.

En conclusion, nous n'avons pas à paniquer, car si nous constatons les signes avant coureurs d'un inversion des pôles, le processus en cours va nécessiter encore beaucoup de temps. Toutefois, au vu de la durée incertaine qui nous sépare du moment ou notre bouclier magnétique n'assurera plus sa fonction protectrice, nous devons nous y préparer sérieusement dès maintenant...

Source : Le Veilleur.com (2014)

25 avril 2015

Les 11 signes de la prochaine phase de la crise économique mondiale

Eh bien, le Nasdaq l'a finalement fait. Il a grimpé au niveau où il était au plus fort de la bulle Internet. En mars 2000, le Nasdaq a établi un record de tous les temps de 5048.62 points. Le jeudi, après toutes ces années, ce record de tous les temps a finalement été éclipsé. Le Nasdaq a clôturé à 5056.06 points, et Wall Street se réjouit grandement. Donc, si vous avez investi dans le Nasdaq au sommet de la bulle Internet, vous êtes en train de le rompre finalement 15 ans plus tard. Malheureusement, la vérité est que les stocks n'ont pas monté en flèche parce que l'économie américaine est fondamentalement solide. Tout comme les deux dernières fois, à quoi nous assistons est une bulle financière irrationnelle. Parfois, ces bulles irrationnelles peuvent durer pendant une période étonnamment longue, mais à la fin : ils ont toujours éclater. Et même maintenant, il y a des signes de difficultés économiques bouillonnant sur la surface partout autour de nous. Ce qui suit sont les 11 signes que nous entrons dans la prochaine phase de la crise économique mondiale ...

1. Il est prévu que la moitié de toutes les entreprises de fracturation aux États-Unis sera "mort ou vendu" à la fin de cette année.

2. Le nombre de forages continue juste à chuter comme le secteur pétrolier américain n'implose. Incroyablement, le nombre de forages en activité aux États-Unis a diminué pendant 19 semaines consécutives.

3. Mc Donald a annoncé qu'elle fermera 700 restaurants peu rentables en 2015. Pourquoi Mc Donald fait cela si l'économie a été fait de mieux en mieux ?

4. Comme je l'écrivais l'autre jour, nous pourrions être à droite sur le bord d'une faillite de la dette grecque. En fait, nous avons appris jeudi que le gouvernement grec tourne à vide pendant plusieurs mois ...
La Grèce a averti qu'il va faire faillite la semaine prochaine faute d'avoir assez d'argent pour payer des millions de salariés du secteur public et ses dettes internationales.

Le vice-ministre des Finances, Dimitras Mardas, a tiré la sonnette d'alarme hier quand il a déclaré que le pays tourne à vide depuis février.

Avec un délai de remboursement de la dette se profile le 1er mai, la Grèce fait face à la perspective très dommageable d'avoir à snober ses propres employés pour effectuer un paiement de 200 millions d'euros au Fonds monétaire international.
5. Le charbon représente environ 40% de toute la production d'électricité sur l'ensemble de la planète. Lorsque le prix du charbon commence à baisser, c'est un signe que l'activité économique se ralentit. Juste avant la dernière crise financière en 2008, le prix du charbon a grimpé de façon spectaculaire et s'est ensuite effondré très fort. Eh bien, devinez quoi ? Le prix du charbon a rechuté, et il est déjà inférieur à ce qu'il était à tout moment au cours de la dernière récession.

6. Le prix du minerai de fer a se écraser ainsi. Il est en baisse de 35 pour cent au cours des neuf derniers mois, et David Stockman estime que ce est à cause d'une grave crise déflationniste qui se prépare en Chine ...
Il n'y a pas meilleure mesure de la vraie contraction en cours en Chine que le prix du minerai de fer. Les colporteurs de stock de Wall Street vous diront de ne pas être dérangé par la chute de 70% par rapport aux sommets de 2012 et la chute de 35% en 9 mois. Selon eux, tout est de la faute des grands mineurs globaux qui sont allés à l'extrême en ouvrant de nouvelles fosses de minerai de fer massives et des infrastructures minières.
7. À ce point, la Chine représente plus de commerce mondial total que n'importe qui d'autre dans le monde. C'est pourquoi il est si alarmant que les importations chinoises et les exportations s'effondrent absolument …
Les données commerciales mensuelles de la Chine montrent les exportations ont chuté en mars, il y a un an, de 14,6% en termes de yuans, par rapport aux attentes d'une hausse de plus de 8%.

Les importations ont baissé quant à lui de 12,3% en termes de yuans par rapport aux prévisions pour une chute de plus de 11%.
8. Le nombre de sociétés inscrites en bourse aux États-Unis qui ont fait faillite au cours du premier trimestre de 2015 était plus du double du nombre qui a déposé son bilan au cours du premier trimestre de 2014.

9. Les ventes immobilières aux Etats-Unis ont juste diminué à leur rythme le plus rapide en presque deux ans.

10. Les données industrielles américaines ont été scandaleusement faibles ces derniers temps ...
Sur les talons des PMI faibles d'Europe et d'Asie, l'indice PMI manufacturier américain Markit a chuté à 54,2 en Avril (de 55,7). Contre toute attente d'une hausse à 55,6, ce est le principal manquer sur dossier. Bien sûr, Bien sûr, ce est "post-temps" de manière que les têtes parlantes devront trouver une autre excuse que des nouveaux ordres ont diminué pour la première fois depuis novembre 2014.
11. Selon Sovereign Man, les actions américaines sont les plus chères qu'ils ne l'ont jamais été dans l'histoire en ce moment. Pour dire que cette bulle financière est en souffrance à éclater est un euphémisme massif.

Pendant longtemps, je ai été signale à 2015 comme un grand "tournant" pour le système financier mondial, et je ressens encore de cette façon.

Mais pour les quatre premiers mois de cette année, tout ont été étonnamment calme - au moins sur la surface.

Donc, ce qui s'y passe ?

Eh bien, je crois que ce que nous vivons en ce moment est le calme avant la tempête légendaire. Il y a toutes sortes de turbulences de brassage juste sous la surface, mais pour le moment tout semblent comme ils tournent ainsi très bien pour la plupart des personnes. Malheureusement, cette période de calme ne va pas durer beaucoup plus longtemps.

Et ceux qui sont dans le savoir évoluent déjà leur argent en prévision de ce qui est à venir. Par exemple, considérez les mots du fondateur de Snapchat et directeur général, Evan Spiegel ...
La Réserve fédérale a créé des conditions du marché anormales en imprimant de l'argent et en gardant des taux d'intérêt bas. Les investisseurs cherchent la croissance n'importe où ils peuvent le trouver et les compagnies technologiques sont de bonnes cibles – à ces valeurs, cependant, toutes les valeurs technologiques sont chères – même regarder plus de 5 ans de croissance des revenus. Cela signifie que la plupart des investisseurs axés sur la valeur ont quitté le marché et l'augmentation reste de 5 à 10% en valeur du marché sera alimentée par d'investisseurs itinérants. À un certain point, il n'y aura pas d'investisseurs itinérants pour acheter à des prix plus élevés, et le marché commence à dégringoler. Peut-être 10 à 20% de correction ou de quelque chose de plus important, en particulier dans les valeurs technologiques.
Il ne peut pas arriver la semaine prochaine, ou même le mois prochain, mais de gros problèmes financières sont à venir.

Et quand il arrive enfin, il va secouer le monde même si tous ceux qui un sens peut voir venir la crise approcher à nos portes.

20 avril 2015

Le resserrement des liquidités mondiales est une bombe à retardement pour l'économie mondiale

Se préparer pour une autre grande crise du crédit dans le monde entier. Aujourd'hui, l'ensemble du système financier mondial ressemble à une spirale de la dette colossale. Juste au sujet de toute activité économique implique le flux de crédit d'une certaine façon, et la seule façon d'avoir une croissance économique est d'introduire encore plus la dette dans le système. Lorsque le système a commencé à chuter en 2008, les autorités mondiales ont répondu par pompage cette spirale de la dette de sauvegarde et de le faire tourner encore plus vite que jamais. Si vous pouvez le croire, le montant total de la dette globale a augmenté de 35 trillions dollars depuis la dernière crise.

Malheureusement, tout système basé sur la dette va imploser éventuellement, et il y a des signes qu'il est en train de se reproduire une fois de plus. Par exemple, il y a quelques jours le FMI a mis en garde les régulateurs pour se préparer à un choc de liquidités mondiale. Et le vendredi, les autorités chinoises ont annoncé une interdiction de certains types de financement de marge sur les opérations de gré à gré des actions, et nous avons appris que les préparatifs sont en cours dans les coulisses de l'Europe pour un défaut de la dette grecque et une sortie de la Grèce de la zone euro . En plus de tout le reste, nous venons d'assister le plus grand pic de rejet des demandes de crédit jamais enregistrées aux États-Unis. Tous ces éléments sont des signes que les conditions de crédit se resserrent, et une fois que le resserrement des liquidités commence, il peut créer beaucoup de crainte.

[...]

En Europe, la crise de la dette grecque est enfin à un point de rupture. Pendant des années, les autorités ont continué à tirer sur la ficelle ont continué à prêter la Grèce encore plus d'argent.

Mais maintenant, il semble que la patience avec la Grèce est arrêtée.

Par exemple, la tête du FMI dit qu'aucun délai ne sera autorisé sur le remboursement des prêts du FMI qui sont dus le mois prochain ...
La directrice générale du FMI, Christine Lagarde, a résonné les marchés monétaires et obligataires jeudi que les rapports sont sortis de sa conférence de presse d'ouverture en disant qu'elle avait refusé tout retard de paiement à la Grèce sur les prêts du FMI arrivant à échéance le mois prochain.

Sauf si la Grèce conclut ses négociations pour un nouveau cycle de renflouement par l'Union européenne, cependant, il ne est pas susceptible d'avoir les fonds pour rembourser le FMI.
Et nous obtenons des rapports que les choses se passent dans les coulisses de l'Europe pour se préparer à l'inévitable moment où la Grèce va enfin sortir de l'euro et revenir à leur propre monnaie.

Par exemple, considérez ce Art Cashin a dit à CNBC, vendredi ...

Tout d'abord, "il y avait des rapports dans les médias en disant que les autorités de la BCE et / ou bancaires ont suggéré aux banques de se débarrasser d'une dette souveraine grecque qu'ils avaient, ce qui suggère que peut-être la prochaine étape sera sortie de la Grèce," Cashin a dit CNBC .

Aussi, l'un des plus grands journaux de la Grèce signale que les pays voisins obligent les filiales de banques grecques qui opèrent à l'intérieur de leurs frontières pour réduire leur risque à une faillite de la dette grecque à zéro ...
Selon un rapport de Kathimerini, un des plus grands journaux de la Grèce, les banques centrales en Albanie, Bulgarie, Chypre, la Roumanie, la Serbie, la Turquie et l'ancienne République yougoslave de Macédoine ont tous forcé les filiales de banques grecques opérant dans ces pays pour apporter leur exposition au risque grec - y compris des obligations, bons du Trésor, les dépôts aux banques grecques, et de prêts - jusqu'à zéro.
Une fois que la Grèce sort de l'euro, qui va créer une crise du crédit énorme en Europe que la peur commence à se répandre comme une traînée de poudre. Tout le monde va se demander quelle nation sera la prochaine Grèce, et les investisseurs voudront tirer leur argent hors de zones de danger perçu avant qu'ils ne soient enfoncés.

Dans le passé, d'autres pays européens ont été disposés à se plier en quatre pour accueillir la Grèce et éviter ce genre de désordre, mais ces jours semblent être terminé. En fait, le ministre des Finances français admet ouvertement que les Français "ne sont pas favorables à la Grèce" ...
La Grèce ne est pas en train de gagner de la sympathie de ses homologues européens à la dette accumulé alors que le pays se rapproche de la faillite pour ne pas avoir à effectuer des remboursements de sauvetage. "Nous ne sommes pas favorables à la Grèce", a déclaré le ministre français des Finances, Michel Sapin, dans une interview dans des réunions de printemps du Fonds monétaire international et la Banque mondiale. "Nous exigeons parce que la Grèce doit respecter les règles européennes qui se appliquent à tous les pays", a déclaré Sapin.
Oui, il est possible qu'un autre accord à court terme pourrait être conclu qui pourrait être douloureux pour quelques mois de plus.

Mais de toute façon, les choses en Europe vont continuer à s'aggraver.

Pendant ce temps, des rapports de revenus très décevants aux États-Unis commencent à ébranler sérieusement les investisseurs.

Par exemple, nous venons d'apprendre qu'il a perdu 13,6 milliards de dollars au premier trimestre ...
Une semaine après l'annonce qu'il démantèlerait la plupart de ses opérations de financement du capital de General Electric (GE) pour se concentrer plutôt sur ses racines industrielles, GE a enregistré une perte de 13,6 milliards de dollars au premier trimestre.

Les résultats ont été impactés par des charges relatives à la réorientation stratégique du conglomérat. Il y a un an, GE a rapporté un bénéfice du premier trimestre de 3 milliards de dollars.
C'est beaucoup de fric.

Comment, dans le monde, une entreprise perd 13,6 milliards de dollars en un seul trimestre pendant une "reprise économique" ?

Autres grandes entreprises signalent des chiffres de résultats décevants aussi ...
Dans les nouvelles recettes, American Express Co. a dit jeudi soir ses résultats ont été impactés par la force du dollar américain, ce qui a réduit les recettes réservés dans d'autres pays. Le directeur général, Kenneth Chenault, a réitéré les prévisions 2015 de la société que les gains seront à plat avant une baisse modeste d'année en année. Les actions ont chuté de 4,6%.

AMD a déclaré ses pertes du premier trimestre et fait un plongeon de 13%. La société a déclaré qu'elle fermait Sea Micro, cette fermeture de serveurs entre en vigueur immédiatement.
Et tout comme nous avons vu juste avant la crise financière de 2008, les Américains sont de plus en plus à éprouver des difficultés pour acquitter de leurs obligations financières.

Par exemple, le taux de délinquance sur les prêts étudiants a atteint un niveau très effrayant ...
Plusieurs emprunteurs ne parviennent pas à effectuer des paiements sur leurs prêts étudiants, cinq ans après avoir quitté l'université qui est un tableau sombre pour les emprunteurs, selon la Réserve fédérale à New York.

"La dette étudiante ne cesse d'augmenter, en particulier pour les personnes qui ont contracté des prêts il ya des années. Ceux qui ont quitté l'école dans la Grande Récession, qui a pris fin en 2009, a eu des difficultés particulières avec le remboursement, avec plusieurs faillites et deviennent de sérieux délinquants ou ne pas être en mesure de réduire leurs soldes," a déclaré aujourd'hui la Réserve fédérale de New York.

Seulement 37% des emprunteurs sont actuellement sur leurs prêts et versent des acompte, et 17% sont en faillite ou dans la délinquance.
À ce stade, le consommateur américain est assez bien exploité. Si vous pouvez le croire, 56% de tous les Américains ont un crédit de subprime aujourd'hui, et comme je l'ai mentionné ci-dessus, nous avons juste été témoin de la plus grande flambée des rejets de demande de crédit jamais enregistrée.

Nous avons atteint un point de saturation de la dette, et le resserrement du crédit qui va suivre va être extrêmement douloureux.

Bien sûr, le plus grand fournisseur de la liquidité mondiale, au cours des dernières années, a été la Réserve fédérale. Mais avec la Réserve fédérale tirant sur l'assouplissement quantitatif (QE), cela crée des défis énormes dans le monde entier. Ce qui suit est un extrait d'un article paru récemment dans le Telegraph ...
La grande inquiétude est ce qui va arriver à la Russie, le Brésil et les économies en développement d'Asie qui ont emprunté lourdement en dollars lorsque la Réserve fédérale continuait à inonder le monde de liquidités pas cher. Les marchés émergents représentent environ la moitié des 9 trillions de dollars de la dette en dehors de la juridiction américaine.

Le FMI a averti que une grande partie de la dette due par les entreprises est dans le secteur des biens non échangeables. Ces entreprises ne ont pas de couvertures naturelles de revenus qui peuvent les protéger contre un double coup de la hausse des coûts d'emprunt et une nouvelle flambée du dollar.
Alors, quelle est la ligne de fond de tout cela ?

L'essentiel est que nous commençons à voir les premières phases d'une crise de liquidités.

Le flux de crédit va commencer à se resserrer, ce qui signifie que l'activité économique mondiale va ralentir.

Ce qui se est passé lors de la dernière crise financière, et au cours de cette prochaine crise financière, le resserrement du crédit va être encore pire.

Ce est pourquoi il est si important d'avoir un fonds d'urgence. Au cours de ce type de crise, vous pouvez avoir à être la source de votre propre liquidité. À un moment où il semble que personne n'a de l'argent, ceux qui ne ont certains seront en avance sur la partie.

Article traduit sur TEC

19 avril 2015

ALERTE ROUGE ! Compteur mouchard communicant Linky d'EDF : ATTENTION, DANGER !

C'est officiel, ERDF aura fait installer les compteurs-espions dans tout le territoire français d'ici 2020 à 2025 mais après Linky, il y aura Gazpar

[#] Les compteurs électriques « intelligents » imposés en France mais pas en Allemagne ? Alors que ces compteurs sont présentés par les pouvoirs publics français comme un outil au service des économies d’énergie, le ministère allemand de l’Économie a annoncé le 9 février que ces compteurs ne seraient rendus obligatoires que pour les foyers fortement consommateurs d’électricité (plus de 6 000 kilowattheures par an). « La moyenne annuelle de consommation électrique des foyers allemands ayant été évaluée à 3 500 kWh, on comprend donc que l’obligation d’équipement ne va concerner qu’une minorité de ménages outre-Rhin », analyse Le Moniteur.

Le ministère de l’Économie allemand s’appuie sur les conclusions d’une étude du cabinet Ernst & Young selon laquelle les coûts mis en œuvre induits par le déploiement des compteurs intelligents dépassent nettement les économies réalisées par les consommateurs. Du côté de l’Union européenne, une directive de 2009 exige qu’au moins 80 % des foyers soient équipés en compteurs intelligents d’ici à 2020. Berlin risque donc de s’attirer les récriminations de Bruxelles.

Une pose obligatoire en France ?

En France, l’engouement du gouvernement pour le Linky, nom donné au « compteur intelligent », demeure intact. Ce compteur suscite pourtant des craintes relatives aux coûts, à la sécurité des données, et aux ondes émises. En juillet 2014, la Commission de régulation de l’énergie a considéré que le cap affiché par les pouvoirs publics français – un déploiement de 95 % en 2020, soit le remplacement de 35 millions de boîtiers à cette échéance – « engendrerait des surcoûts significatifs, sans que des bénéfices supplémentaires pour les consommateurs puissent les justifier ». Le taux de déploiement a de fait été abaissé à 90 % à l’horizon 2021.

La Fédération nationale des collectivités concédantes et régies rappelle aux usagers qui souhaiteraient conserver leur compteur bleu, que « les compteurs sont un bien inaliénable des collectivités concédantes ». L’association Robin des toits appelle néanmoins à refuser la pose du Linky, si l’installeur n’est pas en mesure de fournir un document garantissant l’absence de toute toxicité sur l’ensemble de l’installation. « Ne perdez pas de vue que votre contrat d’assurance de responsabilité civile ne couvre pas les risques liés à ces appareils tels « les dommages de toute nature causés par les champs et ondes électromagnétiques » », souligne l’association. Selon l’UFC Que Choisir, ce refus entraine un risque de résiliation du contrat.


Quelques liens explosifs


Si vous avez l'intention d'installer un "compteur intelligent" ou tout autre dispositif de suivi des activités à l'adresse, vous et toutes les autres parties sont présentes a refusé le consentement pour l'installation et l'utilisation de tous ces appareils sur la propriété. Installation et utilisation de tout dispositif de surveillance de l'activité est refusé et interdit. Le consentement éclairé est légalement requis pour l'installation de tout dispositif de surveillance et de tout dispositif qui permettra de recueillir et transmettre des données privées et personnelles à des cachés et non autorisés à des fins cachés et non autorisés. Autorisation de partage de l'information personnelle et privée ne peut être donné par le donneur d'ordre et sous réserve de cette information. Cette autorisation est refusée et a refusé à l'égard de la propriété et tous ses occupants. "Les compteurs intelligents" et des compteurs numériques enfreignent la loi et provoquer un danger pour les occupants par les éléments suivants :
1. Ils identifient individuellement les appareils électriques à l'intérieur de la maison et enregistrent quand ils sont en fonctionnement pouvant porter atteinte à la vie privée.

2. Ils surveillent l'activité des ménages et de l'occupation en infraction aux droits et de la sécurité nationale.

3. Ils transmettent des signaux sans fil qui peuvent être interceptées par des tiers non autorisés et inconnus. Ces signaux peuvent être utilisés pour surveiller le comportement et l'occupation et ils peuvent être utilisés par les criminels pour aider l'activité criminelle contre les occupants.

4. Les données sur les habitudes quotidiennes des occupants et les activités sont collectées, enregistrées et stockées dans des bases de données permanentes qui sont accessibles par des personnes non autorisées ou invitées à connaître et à partager ces données privées par ceux qui les activités ont été enregistrées.

5. Ceux qui ont accès aux bases de données des compteurs intelligents peut examiner une histoire permanente des activités complètes des ménages avec le calendrier et l'heure de la journée mesurés pour obtenir une vue très détaillée de la vie des occupants.

6. Ces bases de données peuvent être partagées avec, ou tomber dans les mains de criminels, des maîtres chanteurs, les forces de l'ordre corrompus, les pirates privés de transmissions sans fil, les employés des compagnies d'électricité et d'autres parties non identifiées qui peuvent agir contre les intérêts des occupants sous surveillance modérée.

7. Les "compteurs intelligents" sont, par des dispositifs de surveillance de définition, en infraction aux les lois fédérales et de l'État pour mise sur écoute par enregistrement et stockage des bases de données des activités privées et personnelles et les comportements sans le consentement ou la connaissance de ces personnes qui sont surveillés.

8. Il est possible par exemple, avec l'analyse de certains "compteurs intelligents" des données, pour les parties non autorisées et à distance afin de déterminer les conditions médicales, les activités sexuelles, les lieux physiques de personnes au sein de la maison, les modes d'inoccupation et des renseignements personnels et les habitudes des occupants.

9. Votre entreprise n'a pas suffisamment communiqué les capacités particulières d'enregistrement et de transmission du compteur intelligent, ou la mesure des données qui seront enregistrées, stockées et partagées, ou les fins pour lesquelles les données ne seront mises.

10. La contamination électromagnétique par radio-fréquences de l'énergie à partir des compteurs intelligents dépasse les limites admissibles sûres et saines pour les environnements domestiques tels que déterminés par l'EPA et d'autres programmes scientifiques.
Je défends, refuse et nie le consentement de toute l'installation et l'utilisation de tout moyen de contrôle, les mises sur écoute et les dispositifs de surveillance sur ma propriété, mon lieu de résidence et mon lieu d'occupation. Cela s'applique et inclut des compteurs intelligents et les dispositifs de suivi des activités de tout et de toutes sortes. Toute tentative d'installer un tel dispositif s'adresse à moi, les autres occupants, ma propriété ou de la résidence constitue l'intrusion, le harcèlement, la surveillance et les écoutes téléphoniques illégales et la mise en danger de la santé et sécurité, tous interdits et sanctionnés par la loi à travers les plaintes pénales et civiles. Toutes les personnes, les organismes gouvernementaux et les organisations privées responsables de l'installation ou l'utilisation de dispositifs de surveillance destinés à enregistrer mes activités, que je n'ai pas expressément autorisés par écrit, sera entièrement responsable pour un montant de 100 000 dollars pour toute infraction, les intrusions, des risques ou des conséquences négatives provoquées ou permis par ces dispositifs si ces conséquences négatives sont prévues par la "loi" ou non.

C'est un avis juridique. Après cette livraison, les engagements énumérés ci-dessus ne peut être refusé ou évité par les parties nommées et sous-entendus dans le présent avis. Les immunités des fonctionnaires et des protections ne s'appliquent pas à l'installation de compteurs intelligents en raison des infractions pénales qu'ils représentent.


17 avril 2015

L'énorme problème qui passe juste sous la surface de l'économie mondiale

Saviez-vous que le nombre de sociétés cotées en bourse ayant fait faillite a atteint un plus haut depuis 5 ans ? Et saviez-vous que les exportations chinoises s'effondrent absolument et que la croissance économique chinoise en 2014 était la plus faible depuis 20 ans ? Même si tout peut paraître être d'accord sur la surface pour l'économie mondiale à l'heure actuelle, cela ne signifie pas que grande difficulté ne mijotait entre deux eaux. Mercredi, les investisseurs ont acclamé que les stocks ont atteint de nouveaux sommets, mais presque toutes les nouvelles économiques venant de partout sur la planète ont été mauvaises. La cote de crédit sur la dette grecque a été réduite de nouveau, le commerce économique mondiale ralentit vraiment, et la plupart des mêmes motifs financiers exacts que nous avons vu juste avant le crash de 2008 sont en répétant à nouveau. Tout cela me rappelle les mois qui ont précédé l'implosion de Lehman Brothers. La plupart des personnes ressentaient vraiment bien en ce moment, mais d'énormes difficultés se préparait juste en dessous de la surface. Enfin, un jour nous avons appris que Lehman Brothers s'est effondré "soudainement" entraînant une réaction en chaîne et puis tout l'enfer s'est déchaîné.

Si l'économie "s'améliore" en fait comme nous le disent les médias d'établissement, alors pourquoi tant de grandes entreprises ayant fait faillite? Selon CNBC, le nombre de sociétés cotées en bourse ayant fait faillite ont atteint un sommet en 5 ans ...
Le nombre de faillites parmi les entreprises américaines cotées en bourse a grimpé au niveau du premier trimestre le plus élevé depuis cinq ans, selon une analyse des données de la firme de recherche chez Reuters.

L'effondrement des cours du pétrole brut et d'autres produits est l'une des principales raisons pour les déclarations a augmenté, et les experts en matière de faillite a dit une position plus agressive par les prêteurs peut aussi blesser certaines entreprises.
Il est intéressant de noter que le cours du pétrole est désigné comme une des raisons primaires pourquoi cela arrive.

Dans un article intitulé mettant en garde : "Toute personne qui croit que effondrement des prix pétroliers sont bénéfique pour l'économie est folle". Si le prix du pétrole ne rebondit pas d'une manière considérable, nous allons voir beaucoup plus d'entreprises faire faillite, beaucoup plus de monde vont perdre leur emploi, et bien plus la dette des entreprises va mal tourner.

Et évidemment cette chute du pétrole a blessé non seulement les États-Unis. Dans le monde entier, l'activité économique est réduite à cause ce qui est arrivé au prix pétrolier ...

Dans les beaux jours du boom des matières premières, les pays producteurs de pétrole ont accumulé des milliards de dollars dans les réserves qu'ils ont investi dans la dette américaine et d'autres valeurs mobilières. Ils ont également l'occasion acheté les actifs de trophée, tels que les gratte-ciel de Manhattan, les maisons de luxe à Londres ou au Football Club du Paris Saint-Germain.
Maintenant que les prix du pétrole ont chuté de moitié à 50 dollars le baril, l'Arabie saoudite et d'autres pays riches en matières premières sont en train de puiser dans ces réserves "en pétrodollars". Certains pays, comme l'Angola, brûlent à travers leurs économies à un rythme record, en supprimant une source de liquidités sur les marchés mondiaux.

Si les prix du pétrole et d'autres matières premières restent déprimés, la tendance va réduire la demande pour tout, de la dette publique européenne à l'immobilier américain que les pays producteurs cherchent à combler des trous dans leurs budgets nationaux.
Mais ce ne est pas seulement le pétrole. Nous semblons être en mouvement dans un époque où tout se ralentit partout.

[....]

Si nous nous dirigeons effectivement vers une autre récession économique, ce est vraiment de mauvaises nouvelles, car pour le moment nous sommes dans un état bien pire que nous étions juste avant la dernière récession.

[....]

La classe moyenne est systématiquement détruite. Pour beaucoup plus sur cela, voir s'il vous plaît cet article récent intitulé : "19 signes que les familles américaines sont économiquement détruites" que j'ai publié. Et maintenant nous sommes au bord d'un autre ralentissement économique important. Ce n'est pas de quoi la classe moyenne a besoin du tout.

[....]

Les choses continuent à se aggraver en Europe ainsi.

Cette semaine, nous avons appris que la cote de crédit de la dette publique grecque a été réduite une nouvelle fois ...
Standard & Poors vient de réduire la cote de crédit de la Grèce à "CCC +" de "B-" avec une perspective négative.

S&P dit prévoir que l'endettement de la Grèce à être "insoutenable". Il a cité le potentiel pour dissoudre la liquidité dans le gouvernement, les banques et l'économie.
Et selon le Financial Times, nous pourrions réellement être sur le point d'assister à une faillite de la dette grecque ...
La Grèce se prépare à passer à l'étape dramatique de déclarer une faillite d'endettement à moins qu'il puisse parvenir à un accord avec ses créanciers internationaux à la fin avril, selon des personnes informés sur les gouvernements de la gauche radicale.

Le gouvernement, qui exécute rapidement de fonds pour payer les salaires du secteur publique et les pensions de l'État, a décidé de retenir 2,5 milliards d'euros des paiements dus au Fonds monétaire international en mai et juin si aucun accord n'est conclu.
Donc j'espère que ceux qui sont euphoriques de la performance de leurs portefeuilles de stock prennent leurs profits pendant qu'ils peuvent toujours.

L'énorme problème passe juste sous la surface de l'économie mondiale et ce ne sera pas aussi longtemps avant que les marchés financiers ne commencent à sentir la douleur.

10 avril 2015

L'Univers et ses mystères - Les constellations

Les constellations, symboles de la fascination des hommes envers l'observation des étoiles à travers toutes les civilisations. Ce fut aussi un moyen de faire des plans de construction, ou même de se diriger en mer pour les explorateurs qui découvrirent le monde.

4 avril 2015

Le scandale de l'obsolescence programmée

Un document incroyable qui va bouleverser votre conception de l'univers.... A condition de pouvoir vous le diffuser, car son écran semble faire des siennes. Hasard ? Manque de chance ? Ou effet de l'obsolescence organisée ? Mais d'abord, c'est quoi l'obsolescence organisée (ou obsolescence programmée) ? Réponse dans cet épisode !



[#] Attention, gaspillage de masse ! Une machine à laver qui rend l’âme, des batteries qui se déchargent, une imprimante qui n’imprime plus, un morceau de plastique qui casse... L’obsolescence programmée, mythe ou réalité ?

Qui n’a jamais pensé que le frigo de ses parents (ou grands-parents) était bien plus résistant que le sien ? Entre le petit composant en plastique qui se casse et bloque tout et les 15 programmes de la machine dont aucun ne fonctionne, entre les logiciels qui ne sont plus compatibles avec les nouvelles versions des ordinateurs (ou vice-versa) et les batteries qui ne se chargent plus ou se déchargent trop rapidement mais qui sont soudées au produit, entre les imprimantes qui s’arrêtent de fonctionner après un certain nombre d’impressions et les coques en plastique qu’on ne peut pas changer… Il y a mille et une raisons qui obligent à jeter… et à racheter.

Complot des industriels ? Certains en sont convaincus et ont même donné un nom à ce phénomène : l’obsolescence programmée. Le principe ? Réduire volontairement la durée de vie des produits fabriqués pour inciter le consommateur à remplacer régulièrement ses équipements. Le phénomène remonterait aux années 1920, et serait né dans l’imagination d’entrepreneurs qui auraient vite compris que pour vendre plus, il fallait que les gens aient besoin de remplacer leurs biens. Il fallait donc trouver un moyen de limiter la durée de vie des objets.

L’histoire raconte que le cartel Phoebus SA, qui regroupait les principaux producteurs d’ampoules des pays industrialisés, fut le premier à mettre en œuvre ce principe. Les fabricants auraient d’un commun accord défini la norme de 1 000 heures de durée de vie des ampoules alors que les connaissances de l’époque permettaient de les faire durer bien plus longtemps. L’ampoule d’une caserne de pompiers au Canada est citée comme preuve absolue : elle brillerait sans discontinuer depuis 1901 !

Pour les détracteurs de la société de consommation, l’obsolescence programmée serait le mal du siècle, et les consommateurs les victimes. Dans un rapport de 2010, les Amis de la Terre constataient que « la durée de vie moyenne des produits diminue ». Mais ce n’est pas si simple. Certes, il existe de multiples exemples de cas où les industriels auraient pu dépenser un ou deux euros de plus pour installer des composants facilement remplaçables en cas de casse ou prévoir des systèmes faciles à réparer. Pour autant, pas sûr qu’il faille vouer un culte à tout frigidaire qui fête son demi-siècle d’existence. Des progrès ont été faits : les frigos modernes sont par exemple nettement plus économes en matière de consommation d’énergie.

Reste une forme d’obsolescence très répandue, celle qui nous fait certainement le plus consommer : l’obsolescence subjective. L’arrivée continue de nouveaux produits nous fait penser que les nôtres sont ringards, dépassés, démodés. Sur le marché des équipements électriques et électroniques, l’offre abonde et les consommateurs succombent. En 2010, un Français en consommait six fois plus qu’en 1990 !

Mais chaque année, ce sont aussi près de 20 kg de déchets électriques et électroniques qui sont jetés, parce que cassés, dépassés, obsolètes. Or, leur recyclage n’est pas assuré. Les industriels jouent avec la durée de vie de leurs produits, mais ils n’ont pas pensé à l’avenir de la planète.