Recherche

5 avril 2017

Escroqueries, agressions, delits routiers : que risquent vraiment les coupables ?

Pendant près d'un, ce document a pu suivre victimes, coupables et juges au Tribunal de Grande Instance de Dijon. Escroqueries, violences ou encore délinquance routière : 41 magistrats traitent plus de 26 000 affaires chaque année. Une justice du quotidien, à laquelle chaque Français peut un jour être confronté.

De l'interpellation du suspect jusqu'à son procès et même ses premiers jours en maison d'arrêt, nous avons suivi, pas à pas, toutes les étapes de la justice pénale pour comprendre ce que risquent vraiment les coupables. Par quels moyens juges et procureurs déterminent-ils ce qu'ils estiment être une peine adaptée ? Comment la justice prend-elle en considération les victimes ? Elles attendent souvent durant des mois et parfois des années le procès de la personne qui a bouleversé leur vie.

La justice est souvent lente : la France compte autant de magistrats qu'il y a un siècle alors que la population a augmenté de près de 70%. Aujourd'hui, de nouvelles procédures expresses permettent aux coupables de négocier directement leur peine, dans le bureau du procureur, sans passer par la case procès. C'est le « plaider coupable ». Nos caméras ont pu capter ces négociations étonnantes qui ont habituellement lieu à huis-clos. Il est fréquent qu'encourant de la prison ferme, des prévenus en ressortent avec du sursis, voire une simple amende.

Pour les condamnations à moins de deux ans ferme, la plupart du temps les coupables bénéficient d'un aménagement de peine : bracelet électronique, travaux d'intérêt général. Comment sont-ils contrôlés ? En prison, nous avons également suivi le travail du juge d'application des peines, qui tient des audiences en détention pour octroyer ou non des libérations conditionnelles. Le juge a la lourde tâche de maintenir en détention ou libérer des condamnés potentiellement dangereux.

Si les juges rendent leurs décisions en toute indépendance, ils travaillent le plus souvent avec des moyens insuffisants car le budget de la justice française est l'un des plus faible d'Europe rapporté aux nombres d'habitants.



VIDEO 1 - VIDEO 2
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...