Recherche

Chargement...

5 septembre 2016

La guerre invisible

Ce document est une critique acerbe du rôle des journalistes et des dirigeants des grands médias de masse, des principales chaînes de télé notamment, qui sont littéralement amenés à agir comme de véritables agents de la propagande gouvernementale lors des couvertures médiatiques des guerres contemporaines, tandis que d’autres journalistes et photographes de presse sont en première ligne, confrontés à des dangers inimaginables et même à la mort, au nom de la liberté de la presse.

Le film dénonce la propagande de l’ensemble de la presse, télévisée et radiophonique notamment, lors de l’invasion de l’Afghanistan et de l’Irak. John Pilger a interviewé des journalistes de haut niveau et des patrons de presse au sujet de leur refus de donner l’antenne aux inspecteurs d’armes et aux analystes militaires des services de renseignements qui publiquement contestaient les raisons des invasions militaires.

« Nous, les journalistes, nous devons d’être suffisamment courageux pour défier ceux qui recherchent notre collaboration dans leurs tentatives de vente de leurs prochaines aventures sanglantes dans d’autre régions du monde. Cela implique une remise en question de la version officielle, peu importe à quelle point celle-ci est patriotique, séduisante et trompeuse. Parce que la propagande repose sur notre participation dans les médias pour la propagation de ses mensonges, non pas vers un lointain pays, mais dans le nôtre propre… A une époque de guerre impérialiste incessante, les vies d’innombrables hommes, femmes et enfants dépendent de la vérité, autrement, leur sang finira sur nos mains, nous dont la fonction consiste à garder l’œil ouvert, nous qui nous devons d’être la voix du peuple, et non celle du pouvoir. »
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...