Recherche

Chargement...

6 avril 2016

La NASA annonce la découverte de 50 exoplanètes, dont une potentiellement habitable

La NASA a confirmé la découverte d'une nouvelle planète habitable située hors de notre système solaire mais ressemblant à la Terre. Baptisée Kepler-22b, la planète est la plus petite jamais trouvée à orbiter au milieu d'une zone habitable entourant une étoile semblable à notre Soleil. C'est une planète de plus sur la liste des planètes habitables. Lundi, la NASA a annoncé que la sonde américaine Kepler qui a déjà découvert plus de 1.000 nouvelles planètes venait tout juste d'identifier sa toute première habitable. Une trouvaille qui a tout de même nécessité près de trois observations du passage du corps pour être confirmée. Baptisée Kepler-22b, la planète se trouve hors de notre système solaire à près de 600 années-lumière mais les scientifiques ignorent tout de sa composition et ne peuvent pour l'instant dire si elle constituée de roche, de gaz ou de liquide

Une équipe internationale d'astronomes a annoncé la découverte de 50 nouvelles exoplanètes réalisée à l'aide de l'instrument HARPS, le "chasseur" d'exoplanète de l'ESO. L'une d'elles serait située dans la zone habitable de son étoile et pourrait donc potentiellement abriter la vie. C'est le plus grand nombre de planètes de ce type jamais détecté en une seule fois. Lundi, une équipe internationale de chercheurs impliquant le CNRS et deux universités françaises, a annoncé l'impressionnante découverte de 50 nouvelles exoplanètes en orbite autour de leur étoile. Parmi celles-ci, se trouvent 16 "super-Terres", autrement dit des planètes dont la masse est comprise entre une et dix fois celle de la Terre, mais aussi plusieurs corps semblables à Neptune dont la masse atteint 17 fois celle de notre planète. Ces nouveaux corps célestes ont été présentés à la conférence sur les systèmes solaires extrêmes qui se tient actuellement aux Etats-Unis et ont été identifiés grâce à l'instrument HARPS

Des scientifiques de l'Université de Genève en Suisse ont annoncé avoir découvert une planète qui pourrait être habitée par des organismes vivants. Pesant 3,6 fois plus que la Terre, elle se trouverait à 36 années-lumière de notre planète, au bord inférieur de la "zone habitable" de son étoile. C'est une découverte très prometteuse qu'ont faite les chercheurs de l'université de Genève en Suisse. Selon l'article paru dans la revue Astronomy & Astrophysics, ceux-ci ont réussi à identifier une nouvelle planète qui pourrait potentiellement abriter la vie. Cette dernière se situerait à environ 36 années-lumière de notre système solaire et orbiterait autour d'une étoile baptisée HD 85512, rapporte Swissinfo.ch

Des scientifiques affirment que la Voie Lactée pourrait abriter des planètes habitables par dizaines de milliards. Ces planètes sont des satellites de naines rouges, des petites étoiles, et certaines de leurs caractéristiques sont similaires à celle de la Terre. La Voie Lactée abriterait des planètes habitables par dizaines de milliards. C'est ce qu'affirment des chercheurs de l'Observatoire des sciences de l'Univers de Grenoble, dans une récente étude publiée la revue Astronomy & Astrophysics.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...