Recherche

Chargement...

7 avril 2016

FLASH - Panama Papers révèle les dessous du système

Le week-end dernier, une centaine de journaux ont mis la main sur un très grand nombre de documents top-secrets faisant trembler le monde politique, sportif et de la finance.


AFP - Une fuite massive de documents, la plus grosse de l'Histoire selon le journal français Le Monde, a été révélée ce dimanche 3 avril par plus de 100 journaux à travers la planète a mis au jour des avoirs de plusieurs responsables politiques, financiers et sportifs dans les paradis fiscaux.

À cette heure, ce qu'on appelle déjà les "Panama Papers" mouillent 29 des 500 personnalités les plus riches de la planète (classement Forbes), 128 personnalités politiques, et 12 chefs d'Etat et de gouvernement, dont 6 seraient encore en activité.

Les documents, d'abord obtenus par le quotidien allemand Süddeutsche Zeitung avant d'être répartis au sein du Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ), proviennent du cabinet d'avocats panaméen Mossack Fonseca, qui a opéré pendant 40 ans sans jamais avoir d'ennuis avec la justice, selon la BBC.

Le cabinet n'a pas immédiatement retourné les appels l'invitant à commenter les révélations.

Le quotidien allemand a affirmé, dimanche, que la quantité de données obtenues était considérablement plus importante que les précédentes informations sur les investissements extraterritoriaux publiées par WikiLeaks en 2013 (affaire mieux connue sous le nom d'"Offshore Leaks"), qui avaient révélé au grand jour les arrangements financiers de plusieurs personnes connues.

Associé à cette vaste enquête, Le Monde parle ainsi de quelque 11,5 millions de documents, soit 2600 gigaoctets d'informations secrètes impliquant des personnalités politiques, sportives et mafieuses.

À titre de comparaison, le Offshore Leaks de 2013 qui était jusqu'ici la plus grosse fuite d'informations répertoriée, concernait seulement 260 gigaoctets de documents, soit 10 fois moins que celle-ci. Cela donne une idée de l'ampleur de cette enquête. Selon Le Monde, la somme de documents est telle qu'il aurait fallu 10 ans à un seul journaliste travaillant nuit et jour pour l'éplucher.

L'ICIJ précise sur son site internet que plus de 214.000 entités offshore apparaissent dans ces documents liés à plus de 200 pays et territoires à travers le monde.

Parmi les personnalités mentionnées dans cette gigantesque enquête qui aura duré environ un an, figurent notamment un cercle rapproché de personnalités autour du président russe, Vladimir Poutine. Les associés de M. Poutine auraient détourné plus de 2 milliards de dollars avec l'aide de banques et de sociétés écran.

On y retrouve aussi le premier ministre islandais, Sigmundur David Gunnlaugsson, mais aussi de nombreux autres noms de chefs d’Etat ou de personnalités politiques. Sont également concernés selon Le Monde, le footballeur argentin Lionel Messi et le président suspendu de l’UEFA, Michel Platini.

“Ces révélations montrent à quel point des pratiques nocives et la criminalité sont profondément enracinées dans les places offshore", selon Gabriel Zucman, un économiste de l'université de Californie à Berkeley cité par l'ICIJ.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...