Recherche

11 septembre 2015

Nouvel Ordre Mondial : Qui a raison ?

Et si Marine Le Pen, Marion-Maréchal Le Pen ainsi que Jean-Marie Le Pen et le Front National avait raison. Présidentielles 2017 et mondialisation des républicains de Nicolas Sarkozy, de Rachida Dati et Alain Juppé avec mondialisation Socialiste du Parti socialiste avec François Hollande, Manuel Valls et Jean-Christophe Cambadélis, élections présidentielles de 2017.

Voici la vérité sur cette conspiration de l'internationale socialiste anti-christ qui est flagrante, et elle commence en 1923 avec le Comte Richard Nikolaus Coudenhove Kalergi et son plan de remplacer la population blanche Européenne par la population noire africaine, qui n'est autre que l'un des pères fondateurs de l'Union Européenne avec les 12 étoiles sur le drapeau Européen qui n'est autre que le symbole des 12 tribus d'Israël qui dirige l'Europe fédérale au service du Nouvel Ordre Mondial Américain, qui annonça dès 1925, que la population Européenne allait devenir une population d'apparence Africaine, en étant remplacé par la population de l'ancienne Égypte (noire africaine), et que le socialisme serait leur paradis terrestre, alors que c'est le culte de l'antéchrist annoncé dans toutes les religions monothéiste qui passe des courses aux richesses avec le capitalisme au partage des richesses avec l'internationale socialiste grâce à une manipulation de l'élite juive et franc-maçonne qui est athée, agnostique et laïque, avec la preuve de ses déclarations qui sont affichés dans son livre intitulé : "Idéalisme pratique".

Et après que nos chers dirigeants faisant partis de la maffia mondialiste droite/gauche et leur front ripoux-blicains aient dans le plus grand secret et depuis les 60 dernières années, mise en place un plan de stérilisation massive sur la population française et européenne, avec en particulier la législation maçonnique de l'assemblée nationale, comme par exemple la loi Veil n° 75-17 du 17 janvier 1975 relative à l'interruption volontaire de la grossesse et aussi grâce à la pilule du lendemain, mais aussi grâce aux campagnes pour le port du préservatif a cause du SIDA, et ce, dans le seul but de réduire le taux de natalité en France et en Europe, au lieu de favoriser la fidélité et l'union par le mariage, tout comme il était préconisé par l'église traditionaliste Catholique et patriote, mais aussi et surtout avec le vaccin contre le tétanos qui provoque la stérilité a l'insu des individus afin d'assassiner toute l'humanité qui réside en l'humanité, tout comme l'atteste cette preuve que vous pouvez contempler ci-dessous
La plupart des vaccins n’ont pas été évalués par rapport à la stérilité qu’ils pourraient engendrer. J’ai donc voulu étudier la chose et voir s’il existait un lien avéré entre les vaccins et la stérilité.

Ce que j’ai découvert risque de choquer plus d’un lecteur parce que, depuis plusieurs années, on a effectué des expériences sur des femmes et des jeunes filles innocentes du tiers monde.


Ce ne sont pas là les seules victimes. On a récemment découvert que dans le monde entier des vaccins provoquaient la stérilité, y compris les vaccins HPV, ainsi que plusieurs vaccins contre la grippe porcine.


J’ai commencé à m’intéresser à la chose quand j’ai appris que le gouvernement japonais avait décidé de retirer son soutien au programme de vaccination contre le HPV. Cette décision a été prise après que le gouvernement ait reçu près de 2000 rapports de femmes et de jeunes filles souffrant de réactions indésirables, y compris de douleurs persistantes, d’engourdissements, de paralysies et des cas de stérilité.


Cela ne signifie pas que le Japon ait interdit ou suspendu le programme. Les vaccins sont toujours à la disposition de ceux qui veulent les recevoir. Les personnes qui vaccinent seront cependant tenues d’informer quiconque désirant recevoir les vaccins Gardasil et Cervarix que le gouvernement japonais ne soutient plus le programme de vaccination contre le HPV.


Ce vaccin a changé la vie d’une jeune fille pour toujours

Au fil des années, toute une gamme d’effets secondaires ont été rapportés dans le monde entier après les vaccinations contre le HPV. Cependant, la découverte que le vaccin HPV était susceptible de provoquer la stérilité chez certaines femmes n’a été publiée qu’assez récemment.


En 2012, le British Medical Journal a publié un article du Dr Deidrie Little qui s’intitulait : « Insuffisance ovarienne prématurée 3 ans après les premières règles chez une jeune fille de 16 ans après la vaccination contre le papillomavirus humain. » Etude dans laquelle le Dr Little exposait le cas d’une jeune fille de 16 ans qui souffrait d’une ménopause précoce après avoir reçu le vaccin Gardasil contre le HPV.


[...] Le Dr Little a précisé dans son rapport que la jeune fille de 16 ans a reçu le vaccin Gardasil au cours de l’automne 2008 et qu’à ce moment-là, son cycle menstruel était parfaitement normal. C’est cependant à partir de janvier 2009 que son cycle est devenu irrégulier, et au cours des deux années qui suivirent ses menstruations sont devenues tout à fait irrégulières. En 2011, ses règles avaient complètement cessé.


Le Bulletin d’informations hebdomadaires précisait :

"Dans le cas australien, après avoir testé les différents taux hormonaux, ainsi que les fonctions des différents organes internes, le Dr Little a établi le diagnostic suivant : Insuffisance ovarienne prématurée qui est définie comme la présence de taux de gonadotrophines ménopausiques en association avec plus de 3 mois d’aménorrhée ou oligoménorrhée avant l’âge de 40 ans."
D’autres tests ont confirmé que tous ses œufs - jusqu’au dernier - étaient morts. Cette jeune fille est donc devenue totalement et irrévocablement stérile.

Des milliers de femmes sont maintenant stériles à cause des vaccins

Il est extrêmement rare qu’une jeune fille de cet âge entre dans une phase de ménopause précoce. Nous devons donc nous demander si le vaccin est en cause ou s’il faut chercher d’autres causes.


J’ai donc décidé de chercher s’il y avait d’autres rapports ou études sur le thème de la vaccination et de la stérilité. J’ai été horrifiée par ce que j’ai découvert.


J’ai trouvé un total de 56 articles sur les vaccins contraceptifs figurant dans PubMed dont certains dataient déjà de 1977. Il n’y a guère de doutes qu’en poussant des recherches plus approfondies, on pourrait certes en trouver davantage.


Suite à ces découvertes, je me suis demandé si oui ou non des vaccins étaient délibérément fabriqués pour induire la stérilité. Un article en particulier publié en 1989 et écrit par G.P. Talwar et R. Raghupathy, intitulé Vaccins Anti-Fertilité semble suggérer que ce soit le cas. Les auteurs écrivent :

"Des vaccins sont en cours de développement pour le contrôle de la fertilité chez les mâles et les femelles. Cette revue discute les développements en matière de vaccins anti-fertilité à l’Institut National d’Immunologie, New Delhi, Inde.

Une procédure d’injection unique pour la stérilisation ou la castration des animaux mâles selon le site d’injection a déjà passé les tests et devrait pouvoir être commercialisé dans un proche avenir."
Il est difficile, à partir de ce résumé, de pouvoir juger si ces vaccins ont été mis au point pour une utilisation sur des humains ou sur des animaux. Mes recherches ultérieures m’ont conduite à penser que ces vaccins ont été développés pour des humains parce que peu de temps après que cet article ait été publié, des vaccins ont été administrés à des femmes et des enfants dans plusieurs pays dont le Nicaragua, le Mexique et les Philippines provoquant la stérilité chez nombre d’entre eux.

Pourquoi ce vaccin contre le tétanos n’a-t-il pas été administré aux garçons et aux hommes ?


En 1994, l’Organisation Mondiale de la Santé a fait administrer un vaccin antitétanique contenant un produit destiné à contrôler les naissances à de nombreuses femmes de 15 à 45 ans dans des pays en voie de développement.


Une organisation appelée "Le Comité", avait trouvé suspects les protocoles qui avaient trait aux vaccins. Ce Comité se procura quelques flacons en vue de les faire tester. On découvrit que certains flacons contenaient de la gonadotrophine chronique humaine (hCG). Il s’agit d’une hormone essentielle pour maintenir une grossesse à terme.


Toutefois, quand cette hormone est combinée avec l’anatoxine tétanique, le vaccin provoque la production d’anticorps contre la grossesse forçant le corps à abandonner le bébé à naître. [...]


Curieusement aucun homme et aucun garçon ne furent vaccinés au cours de ce programme. Les seules personnes qui furent vaccinées furent les femmes de 15 à 45 ans. Etait-ce une coïncidence que ce vaccin n’ai été administré qu’aux femmes en âge de procréer ? Après tout, n’importe qui peut contracter le tétanos !


Des jeunes filles et des femmes cobayes ?


En 1997, apparaît un autre document de G.P. Talwar qui fut publié dans Immunology and Cell Biology et intitulé : "Vaccins pour le Contrôle de la Fertilité et les Cancers hormonodépendants."


Dans leur introduction, les auteurs écrivent :


"Le XXe siècle a été marqué par une augmentation sans précédent de la population. En 73 ans, la population mondiale va augmenter de quatre milliards d’habitants, alors qu’en 1927 la population mondiale atteignait 2 milliards d’individus. En Inde, la population augmente de 18 millions par an, soit l’équivalent de toute la population de l’Australie.

Bien qu’un certain nombre de méthodes de contraception soient disponibles, ces dernières ne sont pas nécessairement adaptées aux pays en voie de développement et selon l’Organisation Mondiale de la Santé, 350 millions de couples ne peuvent disposer des méthodes de contraception qui pourraient leur convenir."


[...] Peut-on vraiment penser que des expérimentations aient été faites sur les femmes et les enfants de pays en voie de développement ? Il semble bien que oui, vu que les vaccins antitétaniques administrés aux femmes et aux jeunes filles en âge de procréer ont eu lieu trois ans avant que le document auquel nous nous référons ne soit écrit.


Un autre point qu’il s’agit de mentionner ici est le fait que ces essais ne correspondaient nullement aux exigences de l’éthique. Il n’est même pas fait mention d’un quelconque comité d’éthique. Des membres de Comités d’Ethique ont-ils jamais été consultés avant que ces vaccins soient administrés ?


Augmentation massive de la mortalité fœtale après que des mamans enceintes aient reçu le vaccin contre la grippe

Les vaccins contre le tétanos ont été administrés dans les années 1990 et pourtant on signale que des vaccins sont encore aujourd’hui censés provoquer des cas de stérilité. Outre les vaccins contre le HPV dont nous venons de parler, il y a aussi le Fluarix contre la grippe porcine commercialisé par GSK qui serait susceptible de provoquer la stérilité.


En fait, l’information donnée sur les notices stipule que le vaccin n’a pas été évalué par rapport à l’altération de la fertilité et que l’on ne sait pas si le Fluarix peut nuire au fœtus lorsqu’il est administré à une femme enceinte ou s’il est susceptible d’affecter la capacité de reproduction.


En d’autres termes, il est possible que ce vaccin puisse mener à la stérilité ! Et bien que ces informations soient disponibles sur internet, on continue à recommander aux femmes enceintes de se faire vacciner chaque année contre la grippe.


La documentation de la Coalition Nationale des Femmes Organisées (NCOW) indique qu’entre 2009 et 2010, les vaccins combinés contre la grippe contenant du mercure ont fait augmenter (d’après les enregistrements du VAERS) les rapports de mortalité fœtale de 4,25% chez les femmes enceintes.


Eileen Dannemann (NCOW) a déclaré que les Centres Américains de Contrôle des Maladies (CDC) avaient délibérément trompé les gynécologues-obstétriciens américains , qu’ils avaient été de connivence avec Le Journal Américain d’Obstétrique et de Gynécologie (AJOG) pour faire croire au public que le vaccin antigrippal était un vaccin sûr pour les femmes enceintes alors qu’ils savaient pertinemment bien que ce vaccin était susceptible de provoquer une hausse marquée de la mortalité fœtale.

Conclusion

Je suis certaine que beaucoup de personnes seraient d’accord pour reconnaître que ce que j’ai découvert est tout simplement horrible. Il semblerait même que les gouvernements et l’industrie pharmaceutique soient au courant que certains vaccins recommandés soient susceptibles de provoquer la stérilité. Plusieurs de ces vaccins ont même été rendus obligatoires. Nous sommes obligés de nous interroger sur les raisons qui font que nos gouvernements nous contraignent à nous faire vacciner au moyen de vaccins susceptibles de provoquer la stérilité.


Nous pouvons aussi nous demander pourquoi on finance tant d’études traitant de la vaccination et de la stérilité.


Beaucoup de professionnels haut placés pensent que ces vaccins sont proposés dans le cadre d’un plan de dépopulation mondiale. Nous sommes en droit de nous demander si oui ou non nos gouvernements ont le droit de « jouer à Dieu » avec nos vies sans que nous en soyons informés et sans notre consentement.


Je pense qu’il est grand temps que nous reprenions le contrôle de nos vies et que nous effectuions une recherche approfondie sur les vaccins avant de donner notre accord pour n’importe quelle vaccination. En fin de compte, c’est à chaque personne qu’appartient la décision de se faire ou non vacciner, et la seule manière de pouvoir donner un consentement réellement éclairé au sujet des vaccins est d’être parfaitement informé avant d’accepter quel que vaccin que ce soit.


J’ai prouvé au moyen de documents, de références, d’études scientifiques que certains vaccins sont susceptibles de provoquer la stérilité. Pourtant, on continue à administrer ces vaccins à des personnes innocentes, à leur insu et sans leur consentement éclairé. Cette pratique est non seulement contraire à l’éthique, elle est criminelle.
De même qu'avec la loi Veil de 1975 n° 75-17 du 17 janvier 1975 relative à l'interruption volontaire de la grossesse, sans oublier la pilule du lendemain et le port du préservatif avec la complicité de l'église Catholique et réformatrice de France devenue mondialiste complice d'un génocide sur la population Européenne (un crime contre l'humanité) de par son silence qui fait partis du nouvel ordre maçonnique mondial, tout comme préconisé par le plan Coudenhove-Kalergi avec le génocide des peuples d’Europe
L’immigration de masse est un phénomène dont les causes sont habilement dissimulées par le système et que la propagande multiculturelle essaye faussement de nous faire apparaître comme inévitable. Dans cet article nous avons l’intention de prouver une fois pour toutes que ce n’est pas un phénomène spontané. Ce qu’on veut nous présenter comme l’issue inévitable de la vie moderne est en réalité un plan conçu depuis des décennies, pour détruire complètement l’apparence de ce continent.

Le pan-européanisme.

Peu de gens savent que l’un des instigateurs du processus d’intégration européenne est aussi celui qui a élaboré le plan du génocide des peuples d’Europe. C’est un personnage sombre, peu connu du public. Cependant les élites le considèrent comme le fondateur de l’union européenne. Son nom est Richard Coudenhove-Kalergi. Son père était un diplomate autrichien du nom de Heinrich von Coudenhove-Kalergi (de la famille byzantine des Kallergis) et sa mère était Mitsu Aoyama, une japonaise. Kalergi, grâce à ses contacts personnels avec les aristocrates et politiciens européens qu’il devait à son père et à son travail de l’ombre, manoeuvra de façon à faire adhérer à son projet les plus importants chefs d’état, ceux-ci devenant des soutiens et des collaborateurs du “projet de l’intégration européenne”.

En 1922, il fonda le mouvement “Pan-Européen” à Vienne, qui avait pour ambition de créer un Nouvel Ordre Mondial, basé sur une confédération de nation dirigées par les Etats-Unis. L’intégration européenne serait la première étape dans la création d’un gouvernement mondial. Parmi les premiers soutiens, on trouve les politiciens tchèques Tomas Masaryk, Edouard Benes et le banquier Max Warburg qui a financé les 60 000 marks de départ. Le chancelier autrichien Ignaz Seipel et le futur président autrichien, Karl Renner, eurent la responsabilité de diriger le mouvement “Pan Européen”. Plus tard, les politiciens français, comme Léon Blum, Aristide Briand, Alcide de Gasperi, etc, proposèrent leur soutien.

Avec la montée du fascisme en Europe, le projet fut abandonné et le mouvement “Pan Européen” obligé de s’auto-dissoudre, mais après la seconde guerre mondiale, Kalergi, grâce à une activité frénétique et inlassable et au soutien de Winston Churchill, de la loge maçonnique juive B’nai B’rith et des grands journaux comme le New York Times, réussit à faire accepter son plan par le gouvernement américain. La CIA achèvera plus tard le projet.

L’essence du plan Kalergi

Dans son livre “Praktischer Idealismus”, Kalergi indique que les résidents des futurs “Etats-Unis d’Europe” ne seraient plus les peuples du Vieux Continent, mais une sorte de sous-hommes, issus du métissage. il expose clairement que les peuples d’Europe doivent se mélanger avec les asiatiques et les races colorées, créant ainsi un troupeau mltinational, sans qualités et facilement contrôlable par l’élite dominante.

Kalergi proclame l’abolition du droit à l’autodétermination et ensuite l’élimination des nations grâce à l’utilisation de mouvements séparatistes et des migrations de masse; pour que l’Europe puisse être contrôlée par une élite, il veut transformer le peuple en un mélange homogène de métisses blancs, noirs et asiatiques. Quelle donc est cette élite ? Kalergi nous éclaire particulièrement sur ce point:

L’homme du futur sera le produit de différentes races. Les races et classes d’aujourd’hui disparaîtront progressivement par l’élimination des espaces, du temps et des préjugés. La race eurasienne-négroïde du futur, similaire en apparence aux anciens égyptiens, remplacera la diversité des peuples et celle des individus. Plutôt que de détruire le judaïsme européen, l’Europe, contre sa volonté, éduque ce peuple et le conduit à son futur statut de leader de ce processus artificiel. Ce n’est pas surprenant que le peuple qui s’est échappé des ghettos-prisons devienne la noblesse spirituelle de l’Europe.Ainsi cette attention particulière de l’Europe a donné naissance à une nouvelle race d’aristocrates. Cela est dû à l’anéantissement de l’aristocratie féodale européenne qui s’est effondré au moment de l’émancipation des juifs [en raison de la révolution française].

Bien qu’aucun livre d’histoire ne mentionne Kalergi, ses idées sont les principes directeurs de l’Union Européenne. La croyance que les peuples européens devraient être mélangés avec les africains et les asiatiques, pour détruire notre identité et créer une seule race métissée, est la base de toutes les politiques communautaires ayant pour but de défendre les minorités. Non pour des raisons humanitaires, mais à cause de directives édictées par ce régime impitoyable qui organise le plus grand génocide de l’Histoire. Le prix européen Coudenhove-Kalergi est remis tous les deux ans aux européens qui ont excellé dans la promotion de ce plan criminel. Pami ceux à qui a été remis ce prix on trouve Angela Merkel et Herman Van Ropuy.

L’incitation au génocide est aussi la base des demandes constantes de l’ONU, qui demande que soient accueillis des millions d’immigrants pour remédier à la faible natalité en Europe. Comme le dit un rapport publié en janvier 2000 dans “classement de population”, une revue de l’ONU à New York, sous le titre “Immigration de remplacement : une solution contre le déclin et le vieillissement de la population”, “l’Europe aura besoin avant 2025 de 159 millions d’immigrés.”

On pourrait se demander comment ils peuvent être si précis dans leur estimation du nombre d’immigrés si ce n’était un plan prémédité. Il est certain que le faible nombre de naissances pourrait être inversé grâce à des mesures appropriées pour soutenir les familles. Il est aussi très clair que l’apport de gènes étrangers ne protège pas notre patrimoine génétique mais que cela favorise sa disparition. Le but unique de ces mesures est de déformer totalement notre peuple, de le transformer en en un groupe sans cohésion nationale, historique et culturelle. En gros, les politiques du plan Kalergi étaient et sont toujours à la base des politiques officielles qui visent au génocide des peuples d’Europe, à travers une immigration de masse. G. Brock Chisholm, ancien directeur de l’OMS, prouve qu’il a bien retenu les leçons de Kalergi quand il déclare : “ce que les gens doivent appliquer partout c’est une limitation du taux de natalité et une promotion des mariages mixtes (entre différentes races), dans le but de créer une seule race au monde, cette dernière pouvant être dirigée par une autorité centrale.”

Conclusions

Si nous regardons autour de nous, le plan Kalergi semble se réaliser parfaitement. Nous faisons face à la fusion de l’Europe avec le Tiers Monde. Le fléau des mariages interraciaux engendre chaque année des milliers d’enfants métissés : “Les enfants de Kalergi”. Sous la double pression de la désinformation et de la stupéfaction humanitaire, les Européens apprennent à renoncer à leur origine, à leur identité.

Les serviteurs de la mondialisation essayent de nous convaincre que renier notre identité c’est un acte humanitaire et de progrès, que le “racisme est mauvais”, car ils nous veulent tous comme des consommateurs aveugles. Il est urgent, aujourd’hui plus que jamais, de montrer les mensonges du système pur réveiller l’esprit révolutionnaire des Européens. Chacun doit voir cette vérité : l’intégration européenne s’apparente à un génocide. Nous n’avons pas d’autre choix, l’alternative est un suicide national.
C'est la marque Américaine de la National Security Agency (NSA) qui est derrière les afflux de "migrants" en Europe, et ce, par une stratégie militaire de déstabilisation de l'Europe, mais surtout de la France et de la Russie qui est frontalier avec les pays de l'Est de l'Union Européenne fédérale ayant été placé sous la gouvernance anglo-saxonne a travers l'OTAN, par une stratégie de globalisation/mondialisation des quatre soit-disant courants ininterrompus, afin de rayer de la surface de la terre toute forme de religion et de patrie, surtout celle qui est traditionaliste et patriote.

Cette stratégie provient du géo-stratège militaire Américain Thomas P.M. Barnett, dont je cite Barnett : "Comme condition préalable pour le fonctionnement sans heurts de la globalisation/mondialisation, nous devons permettre quatre courants durable et sans entraves". Les afflux actuels, presque surdimensionnés, de réfugies vers l’Europe, font partis de la stratégie du "flux sans entraves", qui en l’occurrence, vise l'Europe, mais surtout la France et la Russie, et selon Barnett je cite : "n'a le droit d'être empêché par aucun gouvernement ou institution. Les frontières nationales doivent être dissoutes, les races mélangés, et ainsi les valeurs et religions doivent être abolies et le chemin vers le Nouvel Ordre Mondial au niveau global, doit être aplani." Mais a part ça, les comploteurs vont affirmer qu'il n'y a pas de théorie complotiste.

Sources : Youtube - Golden Dawn - Vactruth

1 commentaire :

Michel Lise a dit…

« Mark Twain » Il est plus facile de tromper les gens que de les convaincre qu’ils ont été trompés

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...