Recherche

19 juillet 2015

FLASH - Quand ça va péter, ça va péter !

Emeutes, fusillades, commissariats attaqués : personne ne s’affole ? On laisse faire ?

Les commissariats français sont l’objet depuis quelques semaines de nombreuses attaques, dont on ne parle que très peu dans les médias, pour ne pas dire quasiment pas. Tirs au plomb, caillassages, tirs de mortiers, cocktails Molotov, tentative et incendies, prise d’assaut d’une gendarmerie, tir d’une grenade à plâtre, guets-apens, crachat sur une voiture de Police, policier tabassé et son arme volée, projet d’attentat sur un site militaire et j’en passe ; tout ça en moins de 15 jours !

Même des CRS battent en retraite face à des jeunes qui sont armés de gros calibres

Les banlieues brûlent et s’embrasent les unes après les autres à quelques kilomètres seulement de Paris ; mais là encore, peu ou personne n’en parle. La propagande d’Etat sur une pseudo interpellation de terroristes présumés occulte tous les autres sujets d’importance ; l’essentiel étant de servir la soupe du King of Tulle.

On ne parle également que très peu de ce nombre record de véhicules brûlés dans la nuit du 14 juillet dernier (+23% sur un an), ainsi que du nombre particulièrement préoccupant de personnes interpellées (+68% sur un an).

La semaine dernière, un homme de 57 ans a été poignardé dans le métro marseillais par une adolescente de 12 ans.

Fin juin, on apprenait qu’avaient eu lieu au moins trois fusillades dans les rues du centre de Grenoble.

Mi-juin, on apprend que de multiples affrontements entre bandes rivales ont lieu à Clamart avec à la clef au moins une fusillade.

A Argenteuil, dans le Val-d’Oise, des échauffourées ont opposé des jeunes à des policiers. Commissariats attaqués, policiers visés par des tirs de mortiers...

A Dinan, une bande de jeunes prend d’assaut une gendarmerie.

A Gretz, un policier est passé à tabac et ses agresseurs lui volent son arme.

A Reims, une jeune femme rouée de coups car elle bronzait en maillot de bain dans un parc. 5 jeunes filles finissent au ballon

A Melun, une vingtaine d'enfants de 5 à 12 ans saccagent une école maternelle

A  Romans-sur-Isère, une bande de 30 jeunes fait une expédition punitive contre une famille qui rentrait tranquillement chez eux, leur voiture est détruite

On va aller jusqu’où comme ça ? A la guerre civile !

Pourquoi les menaces de sanctions ne dissuadent-elles plus les émeutiers ?

Il serait peut-être temps de réagir… Ou alors c’est moi qui ne suis vraiment plus en phase avec mon époque !

En 2017, je voterai Front National !
Source : UBPI
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...