Recherche

8 juin 2015

39-45 : Amour, haine et propagande

Ce document nous montre le rôle joué par la propagande pendant la Seconde Guerre mondiale. Les vidéos d’actualités, les affiches, les discours, les rassemblements et la radio sont autant de moyens ayant servi à convaincre des populations entières de partir en guerre. Animée par Catherine Mercier, la série documentaire intitulé : "Amour, haine et propagande" traite de la persuasion des masses et s’adresse directement à la nouvelle génération très à l’affût des médias.

Lorsque Heinrich Hoffman essaie de photographier Adolf Hitler pour la première fois il se fait battre et son appareil photo est détruit. Mais les nazis changeront d’avis et Hoffman deviendra le photographe officiel du Führer. C’est le début d’une campagne de propagande soigneusement orchestrée par le ministre de la Propagande, Joseph Goebbels, et centrée sur l’image du Führer. Dans son film Le triomphe de la volonté, un pur chef-d'œuvre de démagogie tous médias confondus, la réalisatrice Leni Riefenstahl montre au monde entier le puissant personnage qu’est devenu Hitler. Pendant les années 1930, Hitler et Goebbels ont recours à la propagande comme moyen de terreur, pour nourrir la fierté du peuple allemand et répandre la haine envers les juifs et les autres minorités. 

Les hommes forts raconte l’histoire d’Adolf Hitler, de Benito Mussolini, de Joseph Staline et de l’empereur du Japon, Hirohito, qui se sont tous servis de la propagande à leur façon pour exercer un contrôle sur la population. En Italie, le fascisme est personnifié par Benito Mussolini, un personnage coloré et brutal, ami et allié de Hitler. En Russie, Joseph Staline exige une dévotion totale de la part de la population, mêlant l’horreur à la tragicomédie. Au Japon, l’empereur Hirohito est considéré comme un demi-dieu, qui protège son peuple contre la menace extérieure. 

En Espagne, la Guerre civile de 1936 donne un avant-goût de ce que sera la vraie guerre, celle qui éclatera bientôt entre les puissances de l’Axe et les Alliés, entre le communisme et le fascisme. Dans le Pacifique, le Japon lance une attaque meurtrière contre Nankin, première étape vers la barbarie dans laquelle allait bientôt sombrer la planète.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...