Recherche

30 octobre 2014

Le capitalisme

Document "coup de poing" sur le système capitaliste. Considéré aujourd’hui comme une évidence, le capitalisme n’a, de fait, pas toujours existé... Ce document nous offre des clefs de compréhension du système capitaliste.

Théories d’hier, réalités d’aujourd’hui

La série documentaire "Capitalisme", tournée dans vingt-deux pays, nous entraîne dans une enquête captivante, au fil de cinq cents ans d’histoire, avec pour guides éclairants des anthropologues, des historiens et des économistes renommés, dont Robert Boyer ou Thomas Piketty. Sur les traces d’un amiral chinois, des geôles d’esclaves au Ghana à la rencontre d’Indiens Maijunas, et d’une rive à l’autre de l’Atlantique, les théories d’hier nouent un dialogue fructueux avec l’actualité et les réalités contemporaines. Depuis les origines jusqu’à la mondialisation, le décryptage des mécanismes d’un système qui détermine nos vies et survit malgré la crise.

1. Adam Smith : à l'origine du libre marché ?

Son livre, La richesse des nations, best-seller mal lu depuis plus de deux siècles, aurait posé les bases du libre marché, à la veille de la révolution industrielle. Or, si Adam Smith, philosophe écossais du XVIIIe siècle, considéré comme le "père du capitalisme", croyait aux lois naturelles de l’économie et à l’inclination des hommes au commerce, le capitalisme ne résulte pas d’un concept, mais bien d’un processus historique, amorcé avec la découverte de l’Amérique, la colonisation et le commerce triangulaire. Un Nouveau Monde où les Aztèques n’accordaient d’ailleurs aucune valeur matérielle à l’or. Considéré aujourd’hui comme une évidence, le capitalisme n’a, de fait, pas toujours existé...



2. "La richesse des nations", nouvel évangile ?

Mais qui a vraiment lu La richesse des nations d’Adam Smith, devenu la bible du libéralisme ? Enfant de la révolution scientifique, son auteur y dénonce en effet la division du travail, ce pilier de l’économie de marché, estimant qu’elle abrutit les hommes. De même, la notion de "main invisible" d’Adam Smith a été délibérément sortie de son contexte pour être exploitée à des fins politiques. En revanche, La théorie des sentiments moraux, son livre le plus important selon lui, a été totalement occulté. Exemples à l’appui, ce deuxième épisode réexamine dans le texte les théories d’Adam Smith, observateur curieux de son époque et doté d'une foi inébranlable dans le progrès. Mais il rappelle surtout ses préoccupations sociales, délibérément oubliées. Une traversée de l’histoire des idées et des sociétés au cours de laquelle on croise aussi le philosophe africain Anton Wilhelm Amo, esclave affranchi d’origine ghanéenne, qui avait étudié en Allemagne.



3. Ricardo et Malthus, vous avez dit liberté ?

Considéré aujourd’hui comme une évidence, le capitalisme n’a, de fait, pas toujours existé... Cette magistrale série documentaire offre des clefs de compréhension du système capitaliste. Le troisième volet se penche sur les théories de David Ricardo et Thomas Malthus, considérés comme des acteurs fondamentaux de la construction de la société britannique du XIXe siècle.

David Ricardo et Thomas Malthus sont considérés comme des acteurs fondamentaux de la construction de la société britannique du XIXe siècle. Depuis quarante ans, l'économie se mondialise selon la vision de David Ricardo de «l'avantage comparatif». Les bouleversements sociaux et politiques engendrés par ce tsunami économique ont été présentés comme le prix à payer pour améliorer le sort de tous. Mais qu'est-ce que David Ricardo a réellement écrit ? Est-ce que l'histoire des quatre dernières décennies s'explique grâce à des théories du XIXe siècle ou par les intérêts politiques et économiques de nos contemporains ?



4. Et si Marx avait raison ?

Considéré aujourd’hui comme une évidence, le capitalisme n’a, de fait, pas toujours existé... Cette magistrale série documentaire offre des clefs de compréhension du système capitaliste. Ce quatrième volet décrypte la pensée de Karl Marx, depuis sa jeunesse d’étudiant romantique ami d’Engels jusqu'à son accession au statut de leader théorique de la révolution mondiale.

Et si Marx avait raison, après tout ? Avec l'effondrement de l'Union soviétique et la chute du Mur, le communisme a été jeté à la poubelle de l'histoire, et lui avec. Mais après la crise de 2008, on peut se demander si nous avons bien compris Marx. Son analyse du capitalisme du XIXe serait-elle plus pertinente aujourd'hui ? Cet épisode décrypte la pensée de l’auteur du Capital, depuis sa jeunesse d’étudiant romantique ami d’Engels jusqu'à son accession au statut de leader théorique de la révolution mondiale. Au-delà de l'idéologie communiste, le film s'attache à sa lecture du capitalisme comme "immense accumulation de marchandises" jusqu’à sa critique des concentrations financières et du capitalisme d’État, démontrant que ses prévisions s'avèrent aujourd’hui très pertinentes. S’il a reconnu que le système produisait des merveilles, il fut aussi l'un de ses critiques les plus impitoyables, notamment à travers son analyse de l'inéluctabilité des crises.



5. Keynes/Hayek, un combat truqué ?

Considéré aujourd’hui comme une évidence, le capitalisme n’a, de fait, pas toujours existé... Cette magistrale série documentaire offre des clefs de compréhension du système capitaliste. Ce cinquième volet revient sur l'affrontement entre l’économiste autrichien Friedrich Hayek et son confrère britannique John Maynard Keynes, qui a modelé la pensée économique au XXe siècle.

L'affrontement entre l’économiste autrichien Friedrich Hayek et son confrère britannique John Maynard Keynes a modelé la pensée économique de tout un siècle. Chacun défend ses idées pour sortir le capitalisme de la sévère dépression des années 1930, la pire qu’il ait connue. Pourquoi et comment ce débat qui semblait réglé ressurgit-il régulièrement, notamment depuis la crise économique de 2008 ?



6. Karl Polanyi, le facteur humain

Considéré aujourd’hui comme une évidence, le capitalisme n’a, de fait, pas toujours existé... Dernier volet de cette magistrale série documentaire avec l'analyse de la pensée du Hongrois Karl Polanyi, qui a peut-être eu raison trop tôt en pointant, en 1944, le danger représenté par une société qui devient tributaire de l'économie, et non l'inverse.

Le Hongrois Karl Polanyi a peut-être eu raison trop tôt en pointant, en 1944, le danger représenté par une société qui devient tributaire de l'économie, et non l'inverse. Ce cri d'alarme a rencontré plus d'échos au XXIe siècle que dans la seconde moitié du précédent. Les études de Polanyi sur les sociétés antiques de Sumer et Babylone peuvent peut-être éclairer de façon salutaire le monde d'après 2008, dans lequel un régime d'austérité imposé écrase les pays endettés et dans lequel les élus des démocraties semblent impuissants face aux décisions anonymes assenées par les marchés financiers.

26 octobre 2014

Les secrets cachés de la monnaie

Après le document L'argent dette voici Les secrets cachés de la monnaie, un document qui aborde l'histoire des conflits entre la vraie monnaie tel que les métaux précieux et les devises fiduciaires (l'arnaque des planches à billets et monnaie en papier).

AVERTISSEMENT - En cas de panique bancaire, les banquent fermeront !

L'accord secret entre les Etats-Unis et l’UE pour fermer rapidement les banques en cas de panique bancaire fait l'effet d'une bombe.

Les autorités fiscales américaines ont expliqué à des représentants de l’UE, comment fermer une banque en une seule nuit, si elle se retrouvait en faillite. Avant l’annonce des stress-tests de la BCE, la nervosité augmente dans l’UE et les États membres - Apparemment, la BCE estime que plusieurs banques ne pourraient pas survivre… Les banques en faillite devraient être reprises par des banques concurrentes, au risque de déclencher une ruée vers les banques (bankrun).

Des représentants et l’UE et du FDIC simulent en secret le démantèlement rapide de banques en faillites. Lors de ces exercices, les représentants de l’UE apprennent comment fermer des banques ruinées en une nuit. Lors de la crise, les Etats-Unis ont été obligés de fermer près de 500 banques. Cette opération se compare à une opération commando, ou chaque seconde compte !!!

La BCE est actuellement en train de vérifier les bilans des grandes banques de la zone euro ! Les résultats de ces test seront connus ce jour, mais plusieurs révélations indiquent déjà que plusieurs banques sont dans le rouge.

Dès novembre, la BCE prendra en charge la supervision bancaire. A cet effet, un mécanisme unique de traitement est mis sur pied, qui comprend un procédé de fermeture de banques dans la zone euro.

Un aspect jusqu’ici négligé de la supervision est la pratique de la fermeture des banques : la banque en faillite peut être fermée du jour au lendemain. Le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble, a déclaré à l’occasion de la crise de Chypre que les dépôts bancaires sont une chose sensible  et que dans la mesure du possible, ces mesures là devait être prises le week-end.

L’Association Globale des Risques Professionnels (AGRP) rapporte que pour être au point le jour J, les représentants européens et américains se sont sérieusement entrainés ensembles. La responsable du AGRP, Pamela Farwig : "Si vous avez à dire à quelqu’un que sa banque est fermée, cela doit être fait un laps de temps très très court !" l’UE a été formée à la procédure de fermeture des banques en juin selon Bloomberg. Les petites villes doivent être particulièrement bien surveillées, afin d’éviter toute panique générale ! "Dans ce cas de figure, un nombre importants de véhicules inconnus pourraient semer le trouble dans ces localités !" dit Farwig.

Sur demande de la Commission européenne le journal "les Nouvelles économiques allemandes" a été informées que l’UE et la FDIC travaillent régulièrement ensemble. Par conséquent, des réunions conjointes étaient organisées deux fois par an : une à Bruxelles et une à Washington. La réunion la plus récente a eu lieu en mai à Washington.

La coopération avec la FDIC a la forme de courts détachements de fonctionnaires et des séminaires ad hoc, telles que celles qui avaient été organisées à la fin de Juin à Bruxelles.

Les 24 et 25 juin, la Commission a organisé un séminaire de deux jours avec des experts financiers et juridiques de la FDIC. A cette occasion, la FDIC a présenté son approche de la résolution de la Banque avec un accent particulier sur les banques d’importance systémique tels que la Commission européenne a annoncé la demande.

L’objectif était d’échanger les expériences entre les deux parties, en particulier dans le cadre du mécanisme de règlement bancaire (résolution simple du mécanisme) et de régler les résolutions du Conseil unique (fonds bancaire à la crise).

A la fin de l’année, les ministres des finances de la zone euro avaient adopté la résolution qu’un nouveau comité de règlement (le soi-disant Conseil) devra prendre en charge la fermeture de banques zombies. Mais ce n’est pas tout.

"Le monstre bureaucratique devant mettre ce plan à exécution en un week-end donne une bonne image des responsable Européens" dit la députée européenne, Sven Giegold.

Selon un communiqué de presse du Parlement européen pour "s’assurer que les déposants récupèrent leur argent beaucoup plus rapidement si leur banque fait faillite, les pays de l’UE doivent également construire leurs propres systèmes financés par la Banque pour compenser les dépôts garantis des déposants (…) La soi-disant mise à contribution (bail-in), qui a été écrit dans les deux lois pour faire face à la crise bancaire, cependant, veille à ce que les principaux bénéficiaires (actionnaires et les détenteurs d’obligations) doivent adhérer d’abord, si une banque est en difficulté."

Le cas du sauvetage du groupe bancaire portugais Banque, Espirito Santo (BES), a montré que, même ici ont a respecté les contribuables européens. En fait, les banques en difficulté peuvent être fermées.

Dans le cas de la Corpbank, depuis des mois les clients ne peuvent plus avoir accès sur leurs dépôts. Maintenant, la banque est sur le point de faire faillite après avoir eu la promesse il y a quelques semaines d’une extension de la ligne de crédit de l’UE. Dans quelle mesure l’argent des contribuables européens pourrait être perdu pendant une faillite, n’est actuellement pas encore clair.

Il n’est pas encore certain que la Bulgarie puisse réussir à survivre jusqu’à la mise en place de la résolution simple du mécanisme ! Auquel cas, les autres Etats européens et leur contribuables devront à nouveau rempiler !

Il y a quelques mois, il y a eu panique bancaire sur la Banque Corp. Le gouvernement bulgare avait alors affirmé que la banque était en bon état, et que ces paniques bancaires étaient le résultat d’activités criminelles sur Internet.

Quelques jours après la banque de Bulgarie a annoncé son adhésion à l’union bancaire de l’UE. Les observateurs estiment que les risques importants peuvent découler d’une telle déclaration unilatérale de l’adhésion d’un pays et demande qu’il devrait y avoir avant l’adhésion d’un pays à la Banque de l’Union un examen détaillé du secteur bancaire concerné.

Article traduit sur DWN

22 octobre 2014

EXPLOSIF - Omertà politique brisé !

Un moment rare à la télé - En effet, cette séquence fait l'effet d'une bombe qui remet en cause la politique actuelle. La loi du silence est brisée !

Le professeur d’économie Étienne Chouard était invité à réagir sur la situation de crise politique en France dans l’émission Ce soir ou jamais du 5 septembre 2014. Son intervention fait le buzz puisqu’il remet en cause le système politique et législatif de la Ve république. Un système pas du tout catastrophique pour les élus qui servent les intérêts de ceux qui les ont fait élire. Pour lui, les élus ne rendent pas des comptes aux électeurs mais aux milieux influents comme les grands médias du pays, les multinationales et les banquiers. Pour conclure sur l’impuissance des citoyens face à ces représentants des riches.

20 octobre 2014

L'avenir de l'intégration de l'automatisation dans l'économie, ainsi que la main-d'œuvre dans le monde entier - Humans Need Not Apply

Ce document se concentre sur le thème de la croissance rapide de l'utilité de robots dans la société humaine, de débattre comment l'automatisation permettra un avenir où "l'homme ne doit pas s'appliquer," en concernant leurs occupations.

Dès le début, on fait une analogie décrivant comment les humains, une fois évincés de leurs emplois, en créant des forces mécaniques, tels que les automobiles et autres machines. On termine l'analogie en connectant la création des esprits mécaniques, ou le travail du cerveau, va conduire à un robot dépossédant les humains sur leurs occupations. On aborde également le rôle de la façon dont l'économie est la force derrière un avenir fondé sur l'automatisation. On conclut qu'en affirmant que 45% de la main-d'œuvre pourrait être remplacé par des robots, un nombre qui est à la fois professionnels, en col blanc, et des professions peu qualifiantes, et plus élevé que le taux de chômage à 25% lors de la Grande Dépression des années 30. On mentionne que même les professions créatives ne sont pas sécurisés, comme il mentionne dans un morceau recomposé inclus dans le fond du document.

Texte traduit sur Wikipedia


NOTE : Pour activer le sous-titrage en français, cliquez sur le bouton "Sous-titres" situé en bas de la vidéo

Les dessous de Bilderberg

"Le groupe Bilderberg n'a aucune légitimité démocratique ; il dirige, il impose des vues sans aucune légitimité issue du suffrage universel ; donc un déni de démocratie complet"

"Les représentants des Bilderberg obéissent aux trois pivots de l'idéologie maçonnique : nominalisme (on dit qu'il n'y a pas de vérité, chacun a sa vérité, qui est évolutive), naturalisme (il n'y a pas de religion révélée), primauté de l'homme (l'homme est le centre de toute chose)".

David Rockefeller, est le fondateur du Groupe Bilderberg.

Ce document nous apporte des explications simples sur le concept du groupe Bilderberg. Au cours de ses réunions, des décisions stratégiques essentielles y sont prises, hors des institutions démocratiques au sein desquelles ces débats devraient normalement avoir lieu, et à l'abri des regards, violant ainsi l'éthique journalistique. Ces orientations conditionnent ensuite les décisions des institutions subalternes comme le G8, les gouvernements des Etats, mais aussi les directions des marchés, l'évolution des conflits...

Les membres de ces réunions sont composés de dirigeants politiques, patrons de banques, milliardaires et responsables occidentaux, pour déterminer l'avenir du monde et resserrer leur contrôle sur les rouages des organismes supranationaux.

Qui choisit les membres ?

La structure organisationnelle du groupe Bilderberg est relativement simple. Il existe un comité directeur, formé d'une trentaine d'individus, et ce comité élit un président pour un mandat d'un an. Le mécanisme qui détermine la composition du comité directeur n'est pas précisé dans les documents officiels du groupe. Avec l'aide du comité directeur, le président élabore le programme de la conférence annuelle et sélectionne les participants.

Un Secrétaire exécutif travaille sous l'autorité du président. Le président actuel est Henri de Castries, PDG du groupe mondial d'assurances AXA. Chaque rencontre annuelle réunit une centaine d'invités. Cela dit, les seuls véritables membres de Bilderberg sont ceux qui siègent sur le comité directeur. Les invités aux conférences ne sont pas considérés comme des membres.

L'histoire

En mai 1954, une soixantaine d'hommes influents provenant du domaine de la politique, de la finance et de l'élite aristocratique européenne se réunit à l'Hôtel de Bilderberg à Oosterbeek en Hollande. Le Polonais Joseph Retinger, l'un des plus grands défenseurs de l'unification européenne, est souvent identifié comme étant l'un des principaux initiateurs de cette rencontre, qui survient dans le contexte de l'après-guerre où un fort sentiment anti-américain balaie l'Europe et où la menace communiste inquiète l'Occident.

Retinger et ses comparses souhaitent faire la promotion de l'alliance de l'OTAN, et désirent une meilleure coopération entre les pays d'Europe et les États-Unis. Ils espèrent qu'un meilleur dialogue à travers l'Europe et avec les USA pourra prévenir de futures guerres. Lors de cette première réunion, des invités de marque comme l'ancien Premier Ministre de Belgique Paul Van Zeeland, le Prince Bernhard des Pays-Bas ainsi que le président d'Unilever, Paul Rijkens, sont présents.

Pas de traces écrites

Pendant trois jours, les invités discutent de l'intégration européenne et de l'attitude à adopter face au communisme et à l'Union soviétique.

Aucune résolution officielle n'est adoptée et aucun compte-rendu n'est publié, mais les organisateurs estiment que la rencontre est un tel succès qu'ils décident de tenir une conférence similaire chaque année. Dès lors, le groupe se nomme Bilderberg en l'honneur de son premier lieu de rencontre.

17 octobre 2014

Le Siècle du Soi

"Ce document est la façon dont les personnes au pouvoir ont utilisé les théories de Freud pour essayer de contrôler la foule dangereuse dans une ère de démocratie de masse." - Adam Curtis

Sigmund Freud, le fondateur de la psychanalyse, a changé la perception de l'esprit humain et de son fonctionnement en profondeur. Son influence sur le XXe siècle est largement considéré comme immense. Ce document décrit l'impact des théories de Freud sur la perception de l'esprit humain, et les façons dont les agences de relations publiques et les politiciens ont utilisé au cours des 100 dernières années pour leur génie de consentement.

Parmi les personnages principaux sont Freud lui-même et son neveu, Edward Bernays, qui fut le premier à utiliser des techniques psychologiques dans la publicité. Il est souvent considéré comme le père de l'industrie des relations publiques. La fille de Freud, Anna Freud, un pionnier de la psychologie de l'enfant, est cité dans la seconde partie, ainsi que Wilhelm Reich, l'un des principaux adversaires des théories de Freud.

Le secteur et, de plus en plus, le monde politique utilise les relations publiques pour lire et satisfaire nos désirs, de leurs produits ou de discours comme plaisant que possible pour nous. Curtis pose la question des intentions et des racines de ce fait. Où une fois le processus politique était sur ​​l'engagement rationnel, l'esprit conscient de la population, ainsi que de faciliter leurs besoins en tant que société, le documentaire montre comment en utilisant la tactique de la psychanalyse, les politiciens font appel à des pulsions primitives irrationnelles qui ont peu d'incidence apparente sur les questions en dehors de l'étroitesse de l'intérêt d'une population de consommateurs. Il cite un banquier de Wall Street en disant : "Il faut passer de l'Amérique a besoin - à un désir - de culture. Les personnes doivent être formés à désirer, à vouloir de nouvelles choses ...

Pour beaucoup dans les deux affaires et le gouvernement, le triomphe de soi est l'expression ultime de la démocratie, où le pouvoir est vraiment entré dans les mains du peuple. Certes, les personnes peuvent se sentir qu'ils sont responsables, mais sont-ils vraiment? Le siècle de soi par Adam Curtis raconte l'histoire méconnue et controversée de la croissance de la société de consommation de masse. Comment est créé le soi consommateur, par qui, et dans quel intérêt ?

La dynastie de Freud est au cœur de cette histoire sociale convaincante. Sigmund Freud, fondateur de la psychanalyse - Edward Bernays, qui a inventé les relations publiques - Anna Freud, fille de Sigmund consacré - et les relations publiques, gourou actuel de ce jour et arrière petit-fils de Sigmund, Matthew Freud. Les travaux de Sigmund Freud dans le bouillonnement et le monde obscur du subconscient a changé le monde. En introduisant une technique pour sonder l'esprit sans connaissance, Freud a fourni des outils utiles pour comprendre les désirs secrets des masses. Sans le savoir, son travail a servi de précurseur à un monde plein de docteurs de la tour politique, magnats en marketing, et la conviction de la société que la poursuite de la satisfaction et le bonheur est le but ultime de l'homme.

Texte traduit sur Natural News

16 octobre 2014

L'Univers et ses mystères - Apocalypse cosmique

La fin probable de l'univers dans une apocalypse cosmique généralisée. Quelles sont les prévisions et scénarios actuels des astronomes ?

Le dessous des cartes des OGM

Depuis la naissance de l’agriculture, l’Homme cherche à modifier son environnement. Aujourd’hui, trente ans après la création de la première plante génétiquement modifiée, le débat sur les OGM reste ouvert et controversé. Ce document consacre deux numéros à cette question ainsi que le revers de la médaille et tente de comprendre les enjeux du débat.



15 octobre 2014

9 signaux menaçants à venir sur les marchés financiers que nous n'avons pas vu depuis des années

Est-ce que le marché boursier sur le point de subir un krach ? J'espère que non, et il ont certainement eu quelques fausses alertes au cours des dernières années. Mais sans doute que nous avons vécu par l'un des plus grands bulles financières de l'histoire américaine, et les marchés se sont absolument préparés pour un krach à part entière. Cela ne signifie pas que ça ne va se passer maintenant, mais nous commençons à voir des choses inquiétantes se produire dans le secteur financier que nous n'avons pas vu venir depuis très longtemps. Donc, la plupart des mêmes motifs que nous avons été témoins juste avant l'éclatement de la bulle Internet en 2000 et juste avant la crise financière de 2008 ne se répètent à nouveau. J'espère que nous avons encore au moins un peu plus de temps avant que les stocks subissent un krach, parce que, quand ce marché va s'effondrer, ça va être difficile.

Ce qui suit sont les 9 signaux inquiétants venant des marchés financiers que nous n'avons pas vu depuis des années ...

#1. Au moment de la fermeture des marchés du lundi, nous avions vu la plus forte baisse en 3 jours pour les actions américaines depuis 2011.

#2. Lundi, le S&P P500 est passé en dessous de sa moyenne à 200 jours pour la première fois en près de deux ans. La dernière fois que cela s'est produit après une telle série prolongée de succès, le S&P 500 a fini en baisse d'un total de 22%.

#3. Cette semaine, le rapport Put / Call est effectivement supérieur à ce qu'il était à tout moment au cours de l'effondrement de Lehman Brothers en 2008, soit une indication qu'il y a une énorme quantité de peur sur Wall Street.

#4. Chacun regarde l'indice VIX pour le moment. Selon le Journal de Politique économique, le VIX a atteint le niveau le plus élevé qu'il a été depuis le cœur de la crise de la dette européenne. Ceci est un autre indicateur qu'il y a la crainte exceptionnelle à Wall Street ...
La volatilité du marché boursier américain a grimpé au plus haut depuis la crise de la dette de la zone euro, selon un indice étroitement surveillé, l'indice de la volatilité CBOE du VIX implicite du cours de l'action américain.

Il a bondi à 24,6 lundi soir et est de nouveau en hausse ce matin. Le jeudi, il était aussi faible que 15.

C'est un geste très fort, mais les choses ont été bien pire. A hauteur de la récente crise financière - l'indice VIX a culminé à 80,1 en novembre 2008.

Pourrions-nous y arriver de nouveau ? Ouais !
#5. Le cours du pétrole s'effondre ! Cela s'est également produit en 2008, juste avant la crise financière a éclaté. À ce stade, le prix du pétrole est maintenant le plus bas qu'il est en plus de deux ans.

#6. Comme Chris Kimble a souligné, le tableau pour le Dow Jones a formé un "schéma en tête style Doji Star". Nous avons vu cela se produire également en 2007 - Serait-ce une indication que nous sommes sur le point d'un autre krach boursier semblable à ce qui s'est passé en 2008 ?

#7. Les actions canadiennes sont en train de faire pire que les actions américaines. À ce stade, les actions canadiennes ont déjà chuté de plus de 10% par rapport à la + forte hausse du marché.

#8. Les actions européennes ont également eu un mois très difficile. Par exemple, les stocks allemands ont déjà baissé d'environ 10% depuis juillet, et il ya des préoccupations croissantes au sujet de la santé globale de l'économie allemande.

#9. Les riches accumulent du cash et les métaux précieux en ce moment. En fait, un rapport de nouvelles britannique a déclaré que les ventes de lingots d'or à des clients riches ont été multipliés par 3,5 jusqu'à maintenant cette année.

Alors qu'est-ce qui vient après ?

Certains experts disent que c'est le moment idéal pour acheter des actions à un prix de valeur - par exemple, USA Today a publié un article avec le titre suivant, mardi: "Le temps d'acheter la peur - Un pro de Wall Street répond par l'affirmative".

D'autres experts, cependant, croient que cela pourrait représenter un tournant majeur pour les marchés financiers.

Il suffit de considérer ce qui Abigail Doolittle a récemment déclaré à CNBC ...
Le stratège technique de Abigail Doolittle tient fermement à sa prédiction du sort malheureux de marché à venir, affirmant que la peur de Wall Street risque de passer en zone rouge.

Doolittle, fondatrice des Théories de Recherche de pointe, a fait les gros titres dernièrement suggérant une correction du marché pire que quelqu'un pensait en avance. La possibilité à long terme, elle a dit, est une division par 2 pour le S&P 500.

Au début du mois d'août, Doolittle a mis en garde à la fois d'une flambée imminente de l'indice de volatilité CBOE ainsi que d'une "transversale de la mort" dans la note des 10 ans du Trésor. L'ancien référencé un fort mouvement plus élevés dans le VIX, tandis que le second utilisé le jargon de Wall Street pour un événement qui s'est déjà produit dans lequel l'indice de référence de titres à revenu fixe a vu sa moyenne transversale de 50 jours passer en dessous de sa ligne de tendance de 200 jours.

Les deux, qu'elle dit, ont servi d'indicateurs pour les problèmes à venir.
Alors, que pensez-vous ?

Sommes-nous sur le point d'assister à un effondrement du marché boursier et une autre crise financière majeure ?

Ou est-ce juste une autre fausse alerte qui va bientôt disparaître ?

14 octobre 2014

12 octobre 2014

Sea Shepherd, le dernier pirate

Dans ce document, deux navires de la Sea Shepherd traquent sans relâche des baleiniers japonais dans la mer de Ross, près de l'Australie, dans une course-poursuite polaire où les écologistes deviennent de vrais pirates des temps modernes. Au milieu de décors époustouflants, les militants utilisent des moyens peu conventionnels pour lutter contre l'activité des baleiniers illégaux...

9 octobre 2014

Tatouages électroniques et numériques - Notre liberté est menacée !

La société New Deal Design travaille en ce moment au développement d'un tatouage numérique aux multiples fonctions. Prochaine tendance à suivre ?

Le concept "Project Underskin" consiste en un tatouage implanté sous l'épiderme de la main et capable d'interagir avec les objets touchés par son propriétaire, relate le site Fastcodesign.

Alimenté par l'énergie corporelle, Underskin possède une autonomie illimitée, en théorie, et plusieurs fonctions basiques: déverrouiller la porte par un simple contact de la main ou réserver à son utilisateur une utilisation personnelle exclusive de sa carte bancaire.

A terme, l'utilité de ce tatouage numérique pourrait permettre l'échange de coordonnées par poignée de main, rayonner de mille feux quand le toucher s'avère plus intime et bien d'autres fonctions encore.

Selon New Deal Design, la fabrication d'un tel produit pourrait se concrétiser d'ici 5 ans à venir vu l'évolution exponentielles des recherches actuelles en la matière.
Et elle fit que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, reçussent une marque sur leur main droite ou sur leur front, et que personne ne pût acheter ni vendre, sans avoir la marque, le nom de la bête ou le nombre de son nom.
Les technologies spécifiquement conçues pour suivre et contrôler les êtres humains sont en cour de développement depuis au moins deux décennies.

Dans le monde virtuel, les logiciels sont maintenant capables de nous observer en temps réel, allant jusqu’à faire des prédictions au sujet de nos comportements futurs et l’envoi d’alertes à la station de surveillance appropriée en fonction de la façon dont un algorithme informatique interprètent vos activités. C’est en soi une proposition effrayante.

Ce qui peut être encore plus effrayant, cependant, est ce qui se passe dans le domaine physique. Selon les recherches de travail sur les puces électroniques intégrées dans l’homme, ce n’est qu’une question de temps avant que ces systèmes obtiennent une large acceptation.
Il y a des chances que vous transportez plusieurs puces RFID en ce moment-même. Et si c’est le cas, elles envoient un numéro à 15 chiffres qui vous identifie. Ce numéro peut être capté par ce qu’on appelle un scanner compatible ISO. Et ils sont partout, aussi…

Il n’est pas possible d’interagir avec la société d’une façon significative quand on n’a pas de téléphone portable. Je pense que les implants humains seront susceptibles de suivre un parcours très similaire. Ce serait un tel inconvénient de ne pas être implanté d’une puce, que l’offre ne sera esentiellement pas facultative.
Votre première réaction à cette idée peut être celle d’incrédulité. Il n’y a aucun moyen que la société accepte un tel dispositif. Pourquoi quelqu’un voudrait implanter ça dans son corps?

Considérons un instant où nous en sommes maintenant. Pendant des décennies, les Américains ont rejeté l’idée qu’ils se soumettraient à être suivis ou traqués.

Pourtant, désormais à peu près tous les Américains possèdent un téléphone portable. Ils sont si répandus, en effet, que beaucoup de personnes considèrent que c’est un droit, incitant le gouvernement à fournir effectivement des subventions à ceux qui ne peuvent pas se permettre de s’en offrir un.

Une puce RFID est intégrée dans chacun de ces téléphones, ce qui permet de suivre tous nos faits et gestes par GPS ou triangulation cellulaire. En outre, les micros et les caméras qui sont normalement livrés sur tous les téléphones peuvent être activés à distance par des systèmes de surveillance selon les bons désirs des forces de l’ordre, une capacité qui existe depuis le début des années 2000?

Mais aussi intrusifs que sont ces dispositifs, ils sont acceptés comme étant la norme par des milliards de personnes dans le monde. Non seulement cela, mais personne ne nous a forcé à les acheter. Nous sommes, paraît-il, les maîtres de notre propre asservissement. Et nous payons le prix fort pour avoir le meilleur prix de dispositif de suivi que l’argent peut acheter!…

Certes, on peut simplement se déconnecter du réseau en jetant notre téléphone cellulaire. Mais, la direction de ces nouvelles technologies de surveillance qui va de pair avec l’expansion du gouvernement continu de la surveillance suggère que la technologie puce RFID sera finalement non volontaire.

Michael Snyder de The Truth Wins demande : Que ferez-vous quand vous ne pourrez plus acheter ou vendre sans vous soumettre à l’identification biométrique ?

Cette technologie va continuer à se répandre et ce sera de plus en plus difficile de vouloir l’éviter.

Il est facile d’imaginer ce qu’un gouvernement tyrannique pourrait faire avec ce type de technologie. S’il le souhaitait, il pourrait littéralement l’utiliser pour suivre les mouvements et le comportement de tout un chacun. …

Et un jour, ce type de technologie sera probablement tellement omniprésent que vous ne serez plus en mesure d’ouvrir un compte bancaire, obtenir une carte bancaire ou même acheter quelque chose sans avoir votre main ou de votre visage tout d’abord numérisé.

Il est difficile d’imaginer un peuple qui se soumet librement à une telle servitude numérique. Mais comme cela a été le cas avec la dégradation de la vie privée et les droits en Amérique, soyez assurés que cela ne deviendra pas une loi en l’espace d’une nuit.

Tout d’abord, les technologies devront être généralement acceptées par la société. Ca va commencer par la consommation de produits basés sur le temps réel comme pour les Google Glass. Les générations plus âgées peuvent rejeter cela, mais dans quelques années, vous pouvez parier que des dizaines de millions d’enfants, adolescents et de jeunes adultes erreront dans les rues en portant des lunettes toutes neuves biométriques, iront sur le web interactif et auront la capacité d’enregistrer tout ce qui les entoure et de le mettre sur Internet instantanément.

Ensuite, comme nous le voyons déjà chez les premiers utilisateurs, les puces RFID seront implantées volontairement sous notre peau pour tout, de l’accès aux bâtiments de haute sécurité jusqu’à nos achats dans une épicerie.

Finalement, une fois que le concept sera généralement accepté par la majorité, il deviendra notre nouveau numéro de sécurité sociale.

Pour accéder aux services officiels, vous aurez besoin d’être un être humain vérifié. Sans vérification, vous ne serez même pas en mesure d’acheter un pack de bière, et encore moins d’obtenir des soins médicaux ou un permis de conduire.

Que cela nous plaise ou non, c’est dans un futur proche. Chaque achat que vous faites et chaque étape que vous prenez seront suivis par une minuscule puce composée de 15 chiffres, ce qui signifie que la seule façon de la désactiver sera de la supprimer physiquement de votre corps.

En substance, nous allons bientôt vivons dans un monde à jamais sous surveillance.

Nos enfants et petits-enfants, du moins la plupart d’entre eux, ne se soumettront probablement seulement pas à l’implantation, ils seront prêts à payer les coûts de sorte que, eux aussi, pourront interagir avec la société d’une manière significative.

Article traduit sur Shift Plan


[#] Les puces RFID

Les puces RFID sont incorporées par les multinationales dans certains de leurs produits pour en assurer la traçabilité. La puce permet ensuite de localiser le produit pendant sa distribution, mais aussi après son achat.

La puce RFID étant identifiée au moment du passage à la caisse du supermarché, elle peut être associée à la carte de crédit ou au chèque de l'acheteur, et donc à son identité. Chaque produit acheté devient ensuite un "mouchard électronique" qui permet de localiser son utilisateur.

Par ailleurs sur certaines versions de la RFID, les dessins formés par les circuits de la puce sont assez étranges, avec une sorte de croix gammée, ou un quadruple "Tau" (un symbole franc-maçon que l'on retrouve dans l'excellent film "Equilibrium").

La puce a déjà été utilisée notamment par Gilette, pour "tracer" ses rasoirs jetables. Elle est fabriquée par une société américaine dénommée... Matrics, ainsi que par les sociétés japonaises NEC et Hitachi. Elle a été inventée par Gemplus, une société française rachetée par des investisseurs américains.

Les puces RFID mesurent un peu moins de 1 millimètre. Malgré cette miniaturisation, elles intègrent une mémoire de 1 kbit et une antenne qui émet dans la bande de fréquence des 2,5 GHz.

Les implants - les puces "Digital Angel" et "Verichip"

Fabriquée par la société américaine Applied Digital Solutions, la puce "Digital Angel" permet l'identification et la localisation par satellite des individus. Il s'agit d'une puce électronique de la taille d'un grain de riz et qui est implantée sous la peau. Elle est aussi capable de renvoyer des informations biologiques sur son porteur (température du corps, rythme cardiaque, etc).

Une autre version de la puce appelée "Veripay" a été présentée en Novembre 2003 au salon ID World à Paris. Elle permet d'y inscrire des données personnelles en vue de servir de carte d'identité ou de carte de crédit.

Déjà, une troisième version de la puce, Verichip, est implantée sur le bétail pour en assurer la "traçabilité". Bientôt le bétail humain lui aussi sera parfaitement "traçable", dès qu'un nouveau "11 Septembre" fournira le prétexte pour rendre la puce obligatoire, au nom de la "sécurité".

De multiples moyens sont actuellement utilisées pour préparer l'opinion publique à accepter la puce, et pour réduire la répulsion instinctive à l'intrusion d'objets matériels dans le corps. D'où les efforts des médias et de l'industrie culturelle pour populariser les piercings, les implants en silicone, ou encore les anneaux gastriques (comme solution à l'obésité).

Pour rendre la puce désirable et "tendance", une discothèque de Barcelone dirigée par un américain propose déjà à ses clients de se faire implanter pour 100 euros afin de pouvoir payer les consommations au bar sans argent (voir l'article à ce sujet dans les "Brèves nouvelles des Maitres du Monde"). Mais la méthode la plus largement utilisée est de populariser la puce grâce à des prétextes médicaux. Des hôpitaux américains encouragent déjà les patients à se faire greffer une puce contenant leurs données médicales personnelles (groupe sanguin, traitements déjà en cours, etc), dans le but d'éviter les risques d'erreur dans l'identification et le traitement des malades. Les implants seront aussi proposés pour une surveillance médicale à distance avec envoi automatique d'une alerte au médecin en cas de problème.

Cette puce est la prochaine étape pour un contrôle absolu des individus par les "Maîtres du Monde". A terme, les implants électroniques permettront de contrôler directement les esprits en modifiant le fonctionnement du cerveau, et donc, l'humeur, les émotions, les pensées et le comportement.

6 octobre 2014

Une nuit dans le cosmos

Grâce aux derniers progrès d'une technologie de plus en plus performante, la science d'aujourd'hui nous permet d'approcher les mondes qui nous entourent : planètes, constellations, nébuleuses et galaxies. Le télescope Hubble, la NASA et l'ESA, les sondes spatiales envoyées à travers l'Univers et les reconstitutions scientifiques des laboratoires nous rapprochent de ces Cosmos à la fois familier et extraordinaires lointain. Ce documentaire nous fait ainsi voyager à travers ce vaste Univers au sein duquel, notre pauvre petit globe un peu perdu au milieu d'une galaxie géante sur laquelle, nous évoluons.

Ebola : un enfer en marche ?

La première et la plus grande guerre bactériologique de l’histoire de l’Humanité a été menée sur l'hémisphère Nord. On nous a inoculé la variole au moyen de couvertures infectées et autres mesures afin de tuer dans le temps plus de 150 millions d’indigènes du continent. La variole venait d’Europe. Le gouvernement, l’armée et les peuples ont tous pris part dans l’holocauste des Indiens d’Amérique du Nord. Les prêtres, les agents des gouvernements, les commerçants, les personnels militaires et médicaux ont offert des couvertures infectées sciemment de la variole. Des femmes blanches porteuses de la syphilis vivaient à proximité des communautés autochtones et incitaient les hommes à faire l’amour avec elles afin de propager la maladie dans les communautés. Les soldats des forts porteurs de gonorrhée violaient ou avaient des rapports consentants des femmes autochtones pour répandre la maladie dans les villages. Dans les pensionnats pour Indiens, des enfants sains étaient forcés de dormir dans le même lit que des enfants atteints de tuberculose ou autres maladies infectieuses pour les tuer.

Le livre de Charles Darwin intitulé : "De l’origine des espèces" est la base du mouvement eugéniste. C’était un programme de réduction des masses et de promotion du racisme et de la hiérarchie.

En essayant d’amener Ebola, ici, de supposées injections préventives contre la grippe mènent à la maladie et à la mort. Ebola a été inventé par l’armée américaine et il est utilisé pour parvenir à établir la loi martiale. Les épidémies, les chemtrails, les camps d’internement de la FEMA, la guerre, la famine et les maladies diverses vont réduire la population. Le VIH du SIDA a été inventé dans leurs labos ici et a été testé sur les Africains. La liste de la guerre bactériologique est extensive.

Les personnes vivant maintenant aux Etats-Unis risquent de souffrir du même programme génocidaire qui est employé contre nous. L’entreprise commerciale USA Inc. et ses actionnaires sont les véritables Frankenstein qui inventent des maladies mortelles et font des anti-dotes ou vaccins pour eux-mêmes. Ils inventent guerre sur guerre. Leur dernier ennemi est quiconque ils décident. Leurs guerres continueront jusqu’à ce que les gens disent : "Stop la guerre !" Nous planterons le dernier clou dans leur cercueil. Le Gendarmerie Royale du Canada (GRC) et la police américaine s’entraînent pour combattre l’apocalypse zombie créée par l’État.

Un élément important du Nouvel Ordre Mondial est l’OMS et ses plans de contrôle de la santé et de la médecine dans le monde entier. Les médecines naturelles pour soigner le cancer sont mises hors-la-loi de façon à ce que seules les grands labos puissent vendent leur camelote. L’agenda 21 de l’ONU rend les médecines naturelles douces comme l’herbe fine et le cèdre illégales - une ordonnance d’un médecin devenant obligatoire.

Ils viennent d’une histoire sombre de faux dieux, de prostitution, de flambées aux jeux, etc… Une partie de la stratégie est de détruire l’image que nous avons de nous-mêmes et de rendre tout à chacun vulnérable par l'alimentation et les médicaments. Des distractions programmées démolissent les personnes au travers de la télévision, des jeux vidéos, des films, des prisons religieuses et autres choses altérant la pensée. Le prosélytisme de la bringue, des drogues, de l’alcoolisme et de vivre de manière festive en toute insouciance jusqu’au dernier moment, est de tous les instants. La Grande Paix nous enseigne que chacun a la capacité de raisonner et de savoir distinguer le bien du mal.

Nous, peuples indigènes, sommes déjà passés par là. Nous voyons que cela se reproduit une fois de plus. Connaissez votre histoire ou vous serez voués à la répéter.

Comme interprète CCR : "Whoa. Je croyais que c'était un cauchemar. Seigneur, il était tellement vrai. Ils m'ont dit de ne pas marcher lentement. Le diable est en liberté. Vous feriez mieux de courir à travers la jungle. Vous feriez mieux de fuir. Vous feriez mieux de quitter cette zone. Ne revenez pas en arrière !" Creedence Clearwater Revival.

Le CDC possède le brevet du virus EboBun. Le gouvernement américain a extrait les virus d'Ebola des patients et prétendent avoir inventé le virus. Le 2 août 2014, une protection de monopole du brevet a été déposée : un brevet portant le n° CA2741523A1, est accordée en 2010 au gouvernement américain en représentation du Secrétaire, Ministère de la Santé et des Services sociaux et CDC : "L’invention fournit les virus humains ebola isolés (hEbola) dénotés comme étant Bundibugyo (EboBun), déposé au CDC le 26 novembre 2007 auquel est aloué une accession sous le numéro 200706291."

Article traduit sur MNN
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...