Recherche

26 décembre 2014

Tsunami, 10 ans après

Le 26 décembre 2004, un séisme de magnitude 9.3 sur l'échelle ouverte de Richter a été provoqué par la rupture d'une faille entre deux plaques tectoniques eurasienne et indo-australienne au large de Sumatra donnant naissance à un puissant tsunami qui balayait les côtes de l’océan Indien, frappant notamment l’Indonésie, la Thaïlande, l’Inde et le Sri Lanka. Des vagues de 10 à 15 mètres emportent tout sur leur passage, faisant plus de 200 000 victimes. Parmi elles, des touristes venus passer les fêtes de fin d’année au soleil, et notamment des Français. Flore, en Thaïlande au moment du drame, raconte les difficultés qu'elle a rencontrées pour retrouver ses proches. Pierre-André, en vacances sur l'île de Phuket, n’est pas parvenue à sauver sa femme. Quant à Denis, il perdu toute sa famille au Sri Lanka. Gravement blessé, il a dû se résoudre à rentrer en France sans elle. Certains ont reconstruit leur vie sur les lieux mêmes de la catastrophe. Leurs récits sont illustrés par des images, parfois inédites.



21 décembre 2014

Mai 68, une crise planétaire

1968 est une année de rupture dans le XXe siècle. Des soulèvements de la jeunesse touchent l'Europe occidentale et l'Amérique du Nord. La révolte touche également le bloc communiste en Tchécoslovaquie avec le Printemps de Prague. Des rébellions armées et des guérillas, sous la houlette de Cuba, frappent l'Amérique latine. La guerre du Viêtnam attise la tension Est-Ouest, dévoile la déchirure Nord-Sud et alimente la fièvre tiers-mondiste dans la jeunesse des pays développés. Partout, en cette année 68, la contestation de l'ordre mondial et des pouvoirs en place atteint des sommets. A travers des images d'archives, Patrick Rotman montre la cohérence et le sens de cette révolte planétaire.

18 décembre 2014

Les dangers du Cloud

Le Cloud Computing, souvent dit "Cloud" (nuage en français), est un service de stockage de données qui se fait à distance via un navigateur ou application toutefois protégé par un mot de passe. Il ne faut pas stocker n'importe quoi sur le Cloud sinon, bonjour les dégâts en cas de piratage ! Aussi, des données personnelles et confidentielles sont carrément en accès libre sur Internet et sont à la merci des personnes malveillantes qui seront capable de tout !

Les offres de Cloud dédiées au grand public se multiplient. Microsoft, Amazon, Google, Apple, Drop Box,... tout le monde s’y met. C’est même une des tendances clés de l’année 2014 selon la dernière étude Gartner. Et les banques aussi proposent aujourd’hui du Cloud à leurs clients.

Si le Cloud a été, du moins tout au début, l’objet de méfiance de la part des particuliers, force est de constater que l’amélioration de l’accessibilité aux services web via smartphones et tablettes a encouragé l’engouement pour le stockage en ligne. Et l’arrivée de la 4G ne fera que renforcer cette tendance.

Alors, sans pour autant céder à un délire paranoïaque, comment réduire les risques liés aux services du Cloud ?

Le stockage de documents en ligne pose un certain nombre de questions qui touchent à la sécurité des informations, et ces questions sont trop souvent ignorées des utilisateurs. Elles concernent plus précisément le traitement de la confidentialité des données et la localisation des serveurs.

On peut légitimement se demander : Qui manipule mes données ? Le prestataire a-t-il signé une charte de bonne conduite ? A-t-il accès à tous mes documents ? Peut-il en faire des copies et les utiliser à des fins commerciales ? Que se passe-t-il si on pirate mes identifiants ? Mais se pose-t-on suffisamment la question « Où se trouve mes documents ? » ?

Il faut avant tout savoir que lorsque l’on stocke des photos, des vidéos, ou tout autre document en ligne, ces données sont en réalité enregistrées sur des serveurs physiques bien réels, mais qui peuvent être situés à l’autre bout de la planète. Cela signifie que vos données tombent sous la (ou les) juridiction(s) du (ou des) pays où sont situés les serveurs. Et lorsqu’ils se trouvent, par exemple, aux Etats-Unis, comme c’est le cas pour Drop Box et Google, les données qui y sont stockées sont soumises à la réglementation et aux lois nord-américaines. Vous n’avez rien à vous reprocher ? Très bien. Souhaiteriez-vous pour autant que les photos de vos enfants circulent impunément entre les mains d’inconnus ? Nul besoin d’aller chercher des prestataires en Corée du Nord : les pratiques de la NSA, récemment divulguées par les médias, en attestent.

D’autre part, les grands prestataires du Cloud attirent la convoitise des pirates pour qui les data centers apparaissent comme autant de « supermarchés de la donnée » où ils peuvent moissonner vos informations personnelles, identifiants et codes secrets, etc... Plus besoin de chercher à se connecter à un ordinateur individuel : ils ont aujourd’hui accès à des montagnes de données de particuliers stockées et concentrées dans des serveurs. Des attaques, nombreuses et répétées, sont régulièrement reportées, comme cela est déjà arrivé à Drop Box.

Quelques conseils

La sécurité à 100% n’existe pas. Certes, mais ne soyons pas alarmistes ! Quelques précautions permettent tout de même de bénéficier des nombreux avantages du Cloud, sans pour autant prendre le risque de se retrouver spolié de toutes ses données personnelles :

• Choisir un prestataire européen. Pour ne pas tomber sous le coup de lois en vigueur dans d’autres pays, il suffit dans un premier temps de privilégier les offres de Cloud françaises ou européennes. De cette manière, l’utilisateur peut avoir recours à la CNIL, chose impossible si les serveurs du Cloud sont situés en-dehors de l'Europe ;

• Ne pas stocker les données sensibles : coordonnées bancaires, codes d’accès divers, dossiers médicaux, etc. Bien entendu ces données peuvent éventuellement être cryptées, mais cette manipulation s’adresse à un public averti ;

• Bien lire les conditions générales d’utilisation. C’est l’étape souvent la plus rébarbative. Mais en se concentrant sur les parties mentionnant la conservation et l’utilisation des données, on évite déjà certaines déconvenues.

En résumé, de simples règles de bon sens et un peu d’attention suffisent à éviter une grande partie des pièges. Les offres de Cloud vont continuer à se développer et à se diffuser. Charge ensuite aux autorités d’imposer des règles de bonne conduite aux prestataires de service.

Solution radicale : stocker ses données sur un disque dur externe, DVD ou clé USB.

La vie privée n'est pas morte, elle est devenue collective !

Le monde a découvert récemment des photos de stars nues sur internet. Des photos volées, intimes, dérobées par des hackers sur le Cloud. Tristan Waleckx et Didier Dahan ont enquêté sur la sécurité du Net et les voleurs d'intime.

Des photos de stars piratées sur iCloud, les paramètres de confidentialité de Facebook qui changent sans cesse, notre vie privée serait-elle mise à mal par internet ? Plusieurs stars ont récemment vu leurs photos personnelles exposées sur la Toile. Des millions de personnes ont découvert sur le Net des photos de Scarlett Johanson, Jennifer Lawrence ou Kirsten Dunst complètement nues. Car sur internet, les utilisateurs sont dépossédés de leurs données. Cette notion de fin de la vie privée est défendue par les dirigeants de Facebook et de Google. Même s'ils ont surtout à cœur leurs intérêts économiques. "Public is the new social norm" ("La transparence est la nouvelle norme sociale") est d'ailleurs l'adage de Mark Zuckenberg, le puissant fondateur de Facebook.

Aujourd'hui, sur fond d'affaire Nabilla et de téléréalité, la mode est au déballage chez les "people" comme chez les anonymes.

Extraits repris sur Les Echos et France 2

12 décembre 2014

Pourquoi la faim, pourquoi la soif ?

Si les ressources mondiales de notre planète étaient gérées au mieux, aucun enfant ne devrait mourir ni de faim ni de soif. Une hypothèse que Claus Kleber, journaliste à la ZDF, s'attache à démontrer point par point. Pourquoi les ressources alimentaires, pourtant abondantes, n’atteignent-elles jamais certaines populations ? Comment empêcher que les matières premières et l’eau potable ne deviennent la cible des spéculateurs ou des enjeux de pouvoir ? Peut-on tirer un meilleur parti des terres et des mers sans les épuiser ?
  • Alimenter la planète
À l’horizon 2050, la Terre comptera dix milliards d'habitants : impossible de continuer à balayer d’un revers de main la question alimentaire, alors que la population augmente trois fois plus vite que la production agricole. Des remèdes sont proposés à diverses échelles, du recours au génie génétique jusqu’à l’idée de faire des terres d’Afrique un gigantesque champ destiné à nourrir la planète. Pourtant, la solution la plus évidente consisterait d’abord à répartir plus rationnellement la production actuelle, à l’heure où une partie colossale de celle-ci est dilapidée par une gestion très peu scrupuleuse. L'amélioration du niveau de vie dans les nouveaux pays industrialisés comme la Chine ne facilite pas la tâche, car elle entraîne une hausse spectaculaire de la demande en viande, denrée coûteuse en eau et en terres. Ce documentaire en deux parties – la première consacrée à la faim, la seconde à la soif – traverse les frontières à la rencontre des populations les plus touchées par la pénurie, pour mettre en évidence le caractère mondial de la crise qui s’annonce, et s'interroger sur les responsabilités des États, des décideurs politiques, des entreprises et des scientifiques…


11 décembre 2014

Voyage autour du Soleil - Un voyage de 13 milliards de km

Dans un futur proche, le vaisseau Pégasus part pour le plus formidable voyage spatial jamais entrepris par l'homme. Pendant 6 ans, cinq astronautes vont faire le tour du système solaire et nous entraîner à la découverte des beautés et des dangers que recèlent les planètes qui entourent notre Soleil. Un docu-fiction d'anticipation validé par l'Agence Spatiale Européenne, qui, sous une forme audacieuse, fait le point sur toutes nos connaissances en matière de voyages spatiaux et d'astronomie...

4 décembre 2014

1999, les tempêtes se déchaînent

Les tempêtes de fin décembre 1999 en Europe sont deux dépressions intenses des latitudes moyennes à développement rapide, nommées respectivement Lothar (classée catégorie 2 sur l'échelle de Saffir-Simpson) et Martin (catégorie 3), qui ont traversé la France les 26, 27 et 28 décembre 1999. Ces deux cyclones extra-tropicaux de type "bombe" extrêmement puissants, ont également affecté une bonne partie de l'Europe, causant des dommages majeurs par le vent. Les deux systèmes ont fait 92 morts et occasionné 19,2 milliards de dollars de dommages matériels.

2 décembre 2014

L'arnaque de la vaccination contre la grippe

Le CDC est accusé d’ignorer des données démontrant que les vaccins ne fonctionnaient pas. Par exemple, le vaccin contre la grippe H1N1 était un leurre et présentait des effets secondaires tel que la narcolepsie.

La journaliste Sharyl Attkisson fait l’actualité avec ses mémoires de son livre Mur de Pierre : "Mon combat pour la vérité contre les forces de l’obstruction, de l’intimidation et du harcèlement à Washington d’Obama. Elle détaille dans son livre comment les officiels de CBS ont annulé ses rapports sur des sujets qui ont été perçus comme anti-Obama, comme son rapport sur l’attaque terroriste contre notre ambassade à Benghazi, Fast & Furious qui se prend une gamelle, la compagnie en énergies vertes Solyndra qui a fait faillite après avoir accepté des centaines de millions de dollars en fonds publics, et la catastrophe d’Obamacare."

Cependant, sur Twitter, elle a accusé le gouvernement d’ignorer les nombreuses études scientifiques qui ont démontré que les vaccins contre la grippe sont inefficaces chez les personnes âgées.

"Une des choses les plus instructives à l’époque, pour moi, a été lorsque les chercheurs du gouvernement m’ont dit que même si toutes les études avaient démontré que les vaccins contre la grippe ne fonctionnaient pas chez les personnes âgées, ils ont compris que les études étaient dans l’erreur parce qu’eux, ils savaient que les vaccins contre la grippe fonctionnaient !" a-t-elle écrit sur Twitter.

"Ceci me rappelle que ce sont ces mêmes Centres de Contrôle et de Prévention des Maladies d’aujourd’hui qui examinent tous les liens scientifiques possibles entre les vaccins et l’autisme, mais savent qu’il ne peut pas en être ainsi, alors, ils modifient les données des études ou trouvent d’autres explications sur pourquoi les données disent ce qu’elles disent," a-t-elle écrit.

Dans un blog, elle a écrit comment une étude de près de dix ans a été ignorée, parce que les résultats n’étaient pas ce qu’ils en attendaient. "J’ai constaté que, après des décennies et des milliards de dollars dépensés pour faire la promotion des vaccins contre la grippe pour les personnes âgées, le programme de vaccinations massives n’a pas abouti à sauver des vies," écrit-elle. "En fait, le taux de mortalité chez les personnes âgées a augmenté considérablement."

"Les auteurs de l’étude ont admis un biais introduit dans l’étude," a-t-elle poursuivi. "Voici l’histoire comme elle m’a été décrite : Les experts en santé publique ont longtemps assumé que les vaccins contre la grippe sont efficaces chez les personnes âgées. Mais, paradoxalement, toutes les études faites ont échoué à démontrer un avantage. Au lieu de considérer qu’eux, les experts, pourraient être dans l’erreur, au lieu de croire les données scientifiques, les experts en santé publique affirment que les études sont dans l’erreur. Après tout, les vaccins contre la grippe doivent fonctionner, non ?"

En conséquence, les instituts nationaux de santé ont commencé une étude qu’ils étaient certains d’être la réponse définitive, et qui prouverait que les vaccins contre la grippe ont aidé les personnes âgées. Mais, à la fin, les données sont arrivées à la même conclusion : "Le taux de mortalité a explosé depuis que les vaccinations contre la grippe sont répandues chez les Américains âgés ainsi que dans le monde entier," écrit Attkisson.

Attkisson a enquêté par elle-même et a découvert que de nombreuses études provenant de partout dans le monde arrivent à la même conclusion, mais, qu’elles sont le plus souvent ignorées. Pourquoi ? "Trop de fric impliqué dans la promotion des vaccins contre la grippe ?" demande-t-elle.

Sharyl Attkisson a-t-elle raison ? Le gouvernement a-t-il exagéré l’efficacité des vaccins, notamment les vaccins contre la grippe chez les personnes âgées ?
 
"Elle a absolument raison," a déclaré le Dr David Brownstein, éditeur du bulletin de nouvelles Le Chemin Naturel vers la Santé du Dr. David Brownstein. "Il n’y a aucune bonne étude qui démontre que les vaccins contre la grippe sont efficaces pour les personnes âgées."

Actuellement, le gouvernement recommande que tous les aînés reçoivent une forte dose du vaccin contre la grippe. Mais, le Dr Brownstein est d’accord avec Sharyl Attkisson selon que le vaccin ne fonctionne tout simplement pas.

"Lorsque vous étudiez et analysez une récente étude que le gouvernement utilise pour faire la promotion des vaccins contre la grippe en faveur des personnes âgées, et vous voyez que 217 personnes âgées ont dû prendre une forte dose du vaccin contre la grippe afin de prévenir un seul cas de grippe. Aussi, chacune de ces personnes a été exposée à des possibles effets indésirables," a déclaré le Dr Brownstein.

"En outre, la plupart des vaccins contre la grippe contiennent du mercure et du formaldéhyde," explique le Dr Brownstein. "Les deux sont des poisons très puissants et ne devraient jamais être injectés dans les corps humains."

"Le gouvernement nous a caché la vérité sur les vaccins contre la grippe depuis des années," dit-il. "Je suis heureux qu’une journaliste respectée comme Sharyl Attkisson crache le morceau et dit la vérité."

Article traduit sur NMH

1 décembre 2014

Autoroutes, parkings et stationnements : le grand profit

Aujourd'hui, près de la moitié des stationnements dans les rues et des parkings, sans oublier les autoroutes, sont aux mains de sociétés privées qui s'engraissent sur le dos des usagers de la route. Pourtant, le stationnement payant n'est pas vraiment légal, et cette forme d'impôt déguisé peut être contestée par les citoyens, souvent avec succès. Les municipalités partagent aussi les bénéfices de leurs parkings publics avec les grandes entreprises de BTP. A Paris par exemple, la mairie impose des tarifs prohibitifs aux usagers pour prélever des taxes démesurées. De même, le prix des péages ne cesse d'augmenter.

Se garer, rouler,... Les 31 millions d'automobilistes français n'ont plus le choix : PASSER A LA CAISSE !

Ce document révèle un scandale d’intérêt général : l’espace public est devenu une marchandise, il a été privatisé aux dépends des contribuables qui en payent un prix toujours aussi fort. En somme, l’automobiliste est-il devenue une vraie vache à lait ? A quand le retour de la vignette auto en France ?

Selon DNA, l'Allemagne impose la vignette auto pour tout le monde y compris les frontaliers pour pouvoir circuler sur n'importe quelle route dès 2016.


24 novembre 2014

Chemtrails : la guerre secrète

Ce document a été réalisé pour comprendre les chemtrails (ou épandages chimiques) qui polluent l'environnement faisant de gros dégâts sur notre santé - Pourquoi voit-on des rayures dans le ciel bleu ? Voici un documentaire qui répond à cette question


Bonus : 4 articles sur les chemtrails
- Le chlorovirus, agent pathogène qui infecte de millions de gens, vient des biocarburants
- Guerre climatique en Italie : les changements du modus operandi depuis 2005
- Pseudomonas Syringae : la bactérie des pluies artificielles
- Neige toxique en Roumanie

22 novembre 2014

Des vents d'une vitesse dix fois supérieure à celle du son, des averses d'acide sulfurique, un ouragan couvrant deux fois la surface de la Terre d'une durée de 3 siècles... Si les mécanismes qui régissent les phénomènes météorologiques de l'Univers sont les mêmes que sur Terre, leur ampleur est d'une toute autre échelle. En les analysants, les scientifiques tentent de répondre aux énigmes que présente le climat de notre planète.

A la recherche d'amas cosmiques

Ce document nous emmène très loin dans le cosmos, et plus précisément, vers les amas cosmiques, le but étant de comprendre la formation et la naissance des étoiles.

16 novembre 2014

Les dessous du projet MK Ultra

Les conspirations présumées occupent toujours des personnes. Trois exemples de l'histoire récente de montrer maintenant que la rumeur peut effectivement être vrai. La dernière théorie est certainement connu par George Orwell "1984" et est maintenant confirmé par Edward Snowden.

Que les expériences sur le contrôle mental humain ne sont pas de la science-fiction, a révélé au plus tard en 1975. A cette époque, la Commission Rockefeller a révélé que la CIA de 1953 à 1973 a travaillé sur le projet MK-Ultra et appliquaient en plus des médicaments, la chirurgie et la psychothérapie.

L'opération Ajax était un exemple dans lequel on pourrait provoquer un renversement par infiltration. Les services secrets des Etats-Unis et de la Grande-Bretagne ont pu provoquer le renversement en Iran par la corruption et la nationalisation de la compagnie pétrolière iranienne, empêchant tardivement BP.



La programmation de Monarque est une méthode de contrôle de l'esprit utilisé par de nombreuses organisations à des fins occultes pour des raisons de secret défense. C’est la suite du programme MK Ultra, programme de contrôle mental développé par la CIA, aux Etats-Unis, et testé sur des militaires et des civils. Les méthodes sont étonnamment sadiques et sordides - son unique but étant de traumatiser et démolir la victime - et les résultats attendus sont terribles : La création d’un esclave contrôlé mentalement qui peut être déclenché à distance n’importe quand pour effectuer un acte demandé par le manipulateur. Alors que les médias de masse passent ce fait sous silence, plus de 2 millions d’Américains ont traversé les horreurs de ce programme. Cet article examine les origines de la programmation de Monarque et certaines de ces méthodes et symboles.

NOTE : Cet article contient des informations dérangeantes qui pourraient déclencher une réaction chez des survivants du programme Monarque.

La programmation de Monarque est une technique de contrôle mental comprenant des éléments de sévices de rituels sataniques et du Désordre de Personnalités Multiples (DPM). Il utilise une combinaison de psychologie, de neurosciences et de rituels occultes pour créer chez les esclaves une personnalité dénaturée qui peut être programmée et déclenchée par les manipulateurs. Les esclaves de Monarque sont utilisés par plusieurs organisations reliées au monde des élites dans des domaines tels que l’armée, l’esclavage sexuel et l’industrie du divertissement. Cet article va examiner les origines de la programmation de Monarque, ses techniques et son symbolisme.

Les origines

A travers l’histoire, plusieurs comptes-rendus ont été faits sur des rituels et pratiques ressemblant au contrôle mental. Un des premiers écrits faisant référence à l’utilisation de l’occultisme pour manipuler le mental peut être trouvé dans le "Livre des Morts" égyptien. C’est une compilation de rituels, qui sont très étudiés par les sociétés secrètes d’aujourd’hui, décrivant les méthodes de torture et d’intimidation (pour créer des traumatismes), l’utilisation de drogues et de formules magiques (hypnotisme), donnant au final une mise en esclavage total de l’initié. D’autres éléments attribués à la magie noire, la sorcellerie et la possession démoniaque (où la victime est animée par une force extérieure) sont aussi les ancêtres de la programmation de Monarque.

Cependant, c’est au cours du XXe siècle que le contrôle mental est devenu une science dans le sens moderne du terme, quand des milliers de sujets ont été de manière systématique observés, répertoriés et sujets à des expériences.
Une des premières études méthodiques sur le contrôle mental basé sur les traumatismes fut menée par Joseph Mengele, un médecin travaillant dans les camps de concentration nazis. Il a d’abord atteint la notoriété comme médecins SS supervisant la sélection des nouveaux prisonniers, déterminant qui devait être tué et qui devait devenir un travailleur forcé. Cependant, il est surtout connu pour avoir fait des expériences macabres sur les détenus, dont des enfants, par lesquels Mengele était appelé "l’Ange de la Mort" - Joseph Mengele, 1935
Mengele est tristement célèbre pour ses expériences humaines sordides sur les prisonniers des camps de concentration, surtout sur les jumeaux. Une partie de son travail est cependant rarement mentionnée, et c’est sa recherche sur le contrôle mental. La plupart de ses travaux dans ce domaine ont été confisqués par les alliés et ils sont toujours confidentielles à l’heure actuelle.
Dr Green (Dr Joseph Mengele) : "Le programmeur le plus significatif, peut être pourrait-on lui donner le titre de père de la programmation Monarch, fut Joseph Mengele, (Dr Green) un ex-médecin des camps de concentration nazis. Des milliers d’esclaves aux États-Unis, dont l’esprit est contrôlé par le programme Monarque, ont eu le Dr Green comme programmeur en chef.

Le Dr Mengele de triste mémoire à Auschwitz fut le principal développeur des programmes de contrôle mental Monarch basés sur le traumatisme et des programmes MK Ultra de la CIA. Mengele et environ 5 000 autres haut dignitaires nazis ont été envoyés en secret aux Etats Unis et en Amérique du Sud à la fin de la deuxième guerre mondiale lors d’une opération désignée sous le nom de Paperclip (trombone). Les nazis ont continué leur travail de développement du contrôle mental et de leurs technologies sur les fusées dans des bases militaires souterraines secrètes. La seule chose dont on nous a parlé a été le travail sur la technologie des fusées par des vedettes comme Werner Von Braun. Les tueurs, bourreaux et mutilateurs d’êtres humains innocents étaient soigneusement hors de vue, mais bien occupés dans des installations souterraines militaires qui devenaient progressivement le domicile de milliers et de milliers d’enfants américains kidnappés dans les rues (environ un million par an) et placés dans des cages avec des barreaux de fer, entassés du sol au plafond servant à l’entraînement. Ces enfants seront utilisés pour peaufiner et perfectionner les technologies de contrôle mental de Mengele. Certains enfants sélectionnés (au moins ceux qui survivaient à l’entraînement) devenaient de futurs esclaves du contrôle mental qui seraient utilisés pour des milliers d’emplois différents allant de l’esclavage sexuel à des assassinats. Une part substantielle de ces enfants qui étaient considérés comme facilement remplaçables, étaient intentionnellement tués sauvagement devant (et par) les autres enfants afin de traumatiser les stagiaires sélectionnés et les rendre conformes et soumis."
Les recherches de Mengele servirent de base pour le programme de recherche secret et illégal de la CIA nommé MK Ultra.

Le projet MK Ultra s’est déroulé globalement du début des années 50 jusqu’à la fin des années 60, en utilisant comme cobayes des citoyens américains et canadiens. Les preuves publiées indiquent que le Projet MK Ultra impliquait l’utilisation de nombreuses méthodologies pour manipuler l’état mental des individus et altérer les fonctions cérébrales, comme l’administration discrète de drogues et autres produits chimiques, la privation sensorielle, l’isolation et les sévices verbaux et physiques.

Les expériences conduites par MK Ultra les plus connues, sont l’administration de LSD sur des sujets humains ne se doutant de rien, dont des employés de la CIA, du personnel militaire, des docteurs, d’autres agents gouvernementaux, des prostituées, des malades mentaux, et des membres du public afin d’étudier leurs réactions.

Cependant, l’étendue de l’action de MK Ultra ne s’arrête pas là. Des expériences incluant des électrochocs violents, de la torture physique et mentale et des sévices ont été utilisés de manière systématique sur de nombreux sujets dont des enfants.

Sur la photo : Un enfant féminin de 8 à 10 ans qui, suite à une période de 6 mois de LSD, torture, électrochocs et privation sensorielle a le cerveau d’un nouveau né. De chaque côté de la fillette figure une affiche avec : "Filtrer les urines"

Bien que les buts avoués du projet étaient de développer des méthodes de torture et d’interrogatoire qui seraient utilisées sur les ennemis du pays, certains historiens ont affirmé que le projet avait pour but de créer des candidats Mandchoue, (d’après le titre du film du même nom) programmés pour commettre des actes variés tels que des assassinats ou autres missions secrètes.

MK Ultra a été mis en lumière par différentes commissions dans les années 70, dont la Commission Rockefeller en 1975. Bien qu’il ait été revendiqué que la CIA avait arrêté de telles expériences après ces commissions, certains lanceurs d’alertes sont venus témoigner que le projet était simplement entré dans la clandestinité et que la programmation de Monarque était le successeur caché de MK Ultra.

La déclaration la plus incriminante à ce jour faite par un membre du gouvernement concernant l’existence possible du Projet Monarque a été obtenue par Anton Chaitkin, un journaliste du TNF. Quand la question a été posée directement à l’ancien directeur de la CIA William Colby Et Monarque ?  Il a répondu en colère et de manière ambiguë : "Nous avons arrêté cela entre la fin des années 60 et le début des années 70."

La programmation de Monarque

Bien que l’existence de la programmation de Monarque n’ait jamais été officiellement admise, des chercheurs éminents ont décrit l’utilisation systématique de traumatismes sur des sujets dans un but de contrôle mental. Certains survivants, avec l’aide de thérapeutes dévoués ont pu se déprogrammer et ensuite révéler les horribles détails de leurs épreuves.

Les esclaves de Monarque servent essentiellement à des organisations utilisant des pigeons pour faire des missions spécifiques, qui ne discutent pas les ordres, qui ne se rappellent pas de ce qu’ils ont fait, et s’ils sont découverts, qui vont automatiquement se suicider. Ce sont les parfaits boucs émissaires pour des assassinats de haut niveau, les candidats idéals pour la prostitution, l’esclavage, et la production de films privés. Ils sont aussi les marionnettes parfaites de l’industrie du divertissement.
"Ce que je peux dire c’est que je pense maintenant que la programmation par rituels et abus sexuels est très répandue, qu’elle est systématique, très organisée à partir d’information hautement ésotériques publiées nulle part, qu’on ne l’a vue dans aucun livre ou émission télévisée, qu’on trouve partout dans ce pays et au moins dans un pays étranger.

Les gens disent “quel est son but ?” A mon avis, ils veulent une armée de candidats Mandchoue, des dizaines de milliers de robots mentaux qui se prostitueront, feront des films, de la contrebande de drogues, de la contrebande d’armes au niveau international, et toutes sortes d’activités très lucratives, et feront ce qu’on leur demande et les mégalomaniaques qui sont au sommet, croient réellement qu’ils ont créé un ordre satanique qui dominera le monde."
Les programmeurs de Monarque provoquent un traumatisme intense aux sujets à l’aide d’électrochocs, de torture, d’abus et de jeux psychologiques afin de les forcer à se dissocier de la réalité- réponse naturelle de certaines personnes soumises à une douleur intolérable. L’habileté du sujet à se dissocier est une exigence majeure et on la trouve plus facilement chez des enfants qui viennent de famille ayant abusé d’eux depuis plusieurs générations. La dissociation mentale permet aux manipulateurs de créer des personnalités transparentes au niveau de la psyché pouvant ainsi être programmées et déclenchées à volonté.
"La programmation d’un contrôle mental sur les traumatismes peut être définie comme une torture systématique qui bloque la capacité de la victime à traiter consciemment l’information (par la douleur, la terreur, les drogues, l’illusion, la privation sensorielle, la sur-stimulation, la privation d’oxygène, le froid , la chaleur, la manipulation , la stimulation cérébrale, et souvent, la quasi-mortalité), et ensuite utilise la suggestion voire un conditionnement classique et opératif (en accord avec des principes de modification du comportement bien établis) pour implanter des identités, obligeant la victime à faire, ressentir, penser ou percevoir les choses pour le bénéfice du programmeur. L’objectif est que la victime suive des directives sans en être consciente, et même effectue des actes violant les principes moraux, les convictions spirituelles et la volonté de la victime.

Mettre en place une programmation de contrôle mental repose sur la capacité de la victime de se dissocier, ce qui permet de créer de nouveaux personnalités transparentes pour conserver et cacher la programmation. Les enfants dissociés sont déjà des candidats de premier choix pour la programmation."
Le contrôle mental de Monarque est secrètement utilisé par différents groupes et organisations pour des buts variés. D’après Fritz Springmeier, ces groupes sont connus comme étant Le Réseau et forme l’épine dorsale du Nouvel Ordre Mondial.

Les origines du nom

Le contrôle mental de Monarque tient son nom du papillon de Monarque – un insecte qui commence sa vie en tant que ver (représentant le potentiel non développé) et qui après une période dans un cocon (programmation) renaît en un beau papillon (esclave de Monarque). Des caractéristiques spécifiques du papillon de Monarque sont également applicables au contrôle mental.
"Une des raisons principales pour laquelle le programme de contrôle mental de Monarque a été nommé programme Monarch vient du papillon de Monarque. Le papillon de Monarque apprend où il est né (ses racines) et il fait suivre cette connaissance par la voie de la génétique à ses descendants (de génération en génération). C’est un des animaux qui a enseigné les scientifiques sur une connaissance transmise génétiquement. Le programme Monarque est basé sur les buts Illuminati et nazis de créer une race maîtresse, en partie grâce à la génétique. Si des connaissances peuvent être transmises génétiquement (c’est le cas), il est important de trouver des parents qui puissent passer les connaissances correctes aux victimes qui seront sélectionnées pour le contrôle mental de Monarque.

Quand une personne subit un traumatisme induit par électrochoc, elle témoigne d’une sensation d’étourdissement; comme si elle flottait ou volait comme un papillon. Il y a aussi une représentation symbolique concernant la transformation ou la métamorphose de ce bel insecte : de la chenille au cocon (dormance, inactivité), puis au papillon (nouvelle création) qui retournera à son point d’origine. Tel est le schéma migratoire qui rend cette espèce unique."
La méthode

La victime/survivant est appelée esclave par le programmeur, qui à son tour est perçu par elle comme maître ou Dieu. Les 3 quarts sont des femmes, puisqu’elles possèdent un seuil de tolérance à la douleur plus élevé et ont tendance à se dissocier plus facilement que les hommes. Les manipulateurs du Monarque recherchent dans la psyché du sujet les compartiments de personnalités multiples et séparées en utilisant un traumatisme pour causer la dissociation.

Voici une liste partielle de ces formes de torture :
1. Abus sexuels et torture
2. Emprisonnement dans des boîtes, cages, cercueils, etc.. Enterré(e) vivant(e)(souvent avec une ouverture ou un tube pour l’oxygène)
3. Contention avec des cordes, des chaînes, des menottes, etc…
4. Quasi-noyade
5. Extrême chaleur et froid, incluant une immersion dans de l’eau glacée et des produits chimiques brûlants
6. Scalpage de la peau (seules les couches superficielles de la peau sont enlevées aux victimes que l’ont veut laisser survivre)
7. Faire tourner les personnes comme des toupies
8. Lumière qui aveugle
9. Choc électrique
10. Ingestion forcée de liquides et de matières corporelles offensantes, tel que du sang, de l’urine, de la chair, etc…
11. Pendaison dans des positions douloureuses ou la tête en bas
12. La faim et la soif
13. Privation de sommeil
14. Compression avec des poids et des instruments.
15. La privation sensorielle
16. Drogues pour créer une illusion, de la confusion et de l’amnésie, souvent données par injection sous-cutanée ou par intraveineuse.
17. Faire ingérer ou par voie intraveineuse des produits chimiques toxiques (même des agents de chimiothérapie) pour créer une douleur ou une maladie.
18. Membres étirés ou disloqués
19. Application de serpents, d’araignées, asticots, rats, et autres animaux pour induire peur et dégoût.
20. Expériences aux frontières de la mort, le plus souvent asphyxie par étranglement ou noyade, avec réanimation immédiate.
23. Obligation de commettre ou d’être témoins d’abus sexuels, de torture et de sacrifice de personnes et d’animaux, habituellement avec des couteaux.
24. Participation forcée à un esclavage.
25. Abus sexuels pour provoquer une grossesse; le fœtus est ensuite avorté pour usage rituel, ou le bébé est sacrifié ou devient esclave.
26. Violences spirituelles pour que la victime se sente possédée, harcelée et contrôlée intérieurement par des esprits ou des démons.
27. Profanation des croyances judéo-chrétiennes et des formes de cultes; engagement à Satan ou autres déités
28. Abus sexuels et faire croire aux victimes que Dieu est malfaisant, comme convaincre une enfant que Dieu a abusé d’elle
29. Chirurgie pour torturer, faire des expériences ou causer la perception d’explosions physiques ou spirituelles (?) ou implants.
30. Dommages ou menaces de dommages causés à la famille, aux amis, à ceux qu’on aime, aux animaux de compagnie et autres victimes pour rendre complaisant.
31. Utilisation d’illusions et de réalités virtuelles pour semer la confusion et créer des révélations non crédibles.
"La base de la réussite du programme de Monarque consiste en ce que différentes personnalités ou parties de personnalités qu’on appelle dissociées peuvent être crées et ne pas se reconnaître mutuellement mais qui peuvent prendre possession du corps à des moments différents. Les murs d’amnésies construits par traumatisme, forment un bouclier de secret protecteur, qui empêchent de repérer les tyrans et empêche les personnalités de façade qui gèrent le corps la plupart du temps, de prendre conscience du système. Les personnalités dissociées de façade peuvent être de bons chrétiens et les personnalités profondément dissociées peuvent être les pires monstres sataniques qu’on puisse imaginer – un effet Dr Jekyll et Mr Hyde. L’enjeu est important de conserver secrète l’agence d’espionnage ou le groupe occulte qui contrôle l’esclave. Le taux de succès de ce type de programmation est élevé, mais en cas d’échec, la mort le résout. Chaque traumatisme et chaque torture servent un but. Un grand nombre d’expériences et de recherches ont servi à déterminer ce qui peut être fait ou non. Des graphiques ont été établis pour montrer quelle torture peut subir sans mourir un corps en fonction de son poids et de son âge.

Suite aux traumatismes sévères, aux abus sexuels et autres méthodes, le mental se fragmente en personnalités multiples à partir de son centre. Auparavant appelé Trouble de Personnalités Multiples, il est maintenant appelé Trouble d’Identités Dissociées et il constitue la base de la programmation de Monarque. Le conditionnement de la victime est renforcé ensuite par de l’hypnose, une coercition à double contrainte, des inversions plaisir-douleur, l’alimentation, la boisson, la privation de sommeil et sensorielle, ainsi que des drogues variées qui altèrent certaines fonctions cérébrales."
Une dissociation est ainsi obtenue en traumatisant le sujet, par des abus sexuels systématiques et des rituels occultes terrifiants. Une fois qu’une rupture est obtenue au coeur de la personnalité, un monde intérieur peut être créé, et les personnalités dissociées peuvent être programmées en utilisant de la musique, des films (surtout les productions Disney) et des contes de fées. Ces aides visuelles et auditives renforcent le processus de programmation en utilisant des images, des symboles, des significations et des concepts. Les personnalités dissociées peuvent être contactées par l’usage de mots déclencheurs ou de symboles programmés par le manipulateur dans la psyché du sujet. Les images intérieures vues le plus souvent par les esclaves du contrôle mental sont des arbres, l’arbre Cabalistique de la Vie, des boucles sans fin, des symboles et des lettres anciens, des toiles d’araignée, des miroirs, des verres brisés, des masques, des châteaux, des labyrinthes, des démons, des papillons, des sabliers, des réveils et des robots. Ces symboles sont communément insérés dans les films et vidéos populaires pour deux raisons : désensibiliser la majorité de la population, en utilisant une programmation subliminale et neuro-linguistique et construire délibérément des déclencheurs spécifiques et donner des clés pour une programmation de base chez les enfants de Monarque hautement impressionnables. Certains des films utilisés pour la programmation sont Le Magicien d’Oz, Alice au Pays des Merveilles, Pinocchio et La Belle au Bois Dormant.

Le film Le Magicien d’Oz est utilisé par les manipulateurs de Monarque pour programmer leurs esclaves. Les symboles et significations du film deviennent des déclencheurs dans le mental de l’esclave en permettant un accès facile au manipulateur. Dans la culture populaire, des références voilées à la programmation de Monarque utilisent souvent des analogies avec Le Magicien d’Oz et Alice au Pays des Merveilles.

Dans chaque cas, l’esclave reçoit une interprétation particulière de l’histoire du film afin de renforcer sa programmation. Par exemple, un esclave regardant Le Magicien d’Oz apprend que quelque part par-dessus de l’arc-en-ciel (Somewhere Over The Rainbow, chanson bien connue, est tiré de ce film) il y a le pays du bonheur où doivent aller les esclaves du traumatisme dissociatif pour d’échapper à la douleur insupportable qui leur est infligée. En utilisant le film, les programmeurs encouragent les esclaves à aller au-delà de l’arc-en-ciel et à se dissocier, séparant ainsi leur esprit de leur corps.
"Comme mentionné ci-dessus l’hypnotiseur trouvera les enfants plus faciles à hypnotiser en sachant bien s’y prendre avec de jeunes enfants. Une méthode efficace est de dire aux petits enfants, Imagine que tu regardes un programme de télévision que tu aimes. C’est pourquoi les films et autres émissions de Disney sont importants pour les programmeurs. Ils sont les parfaits outils hypnotiques pour faire dissocier le mental de l’enfant dans la bonne direction. Les programmeurs ont utilisés depuis le début des films pour aider les enfants à apprendre les textes à effet hypnotique. Ils ont besoin que les enfants fassent partie du processus hypnotique. Si l’hypnotiseur permet à l’enfant de se faire ses propres images, les suggestions hypnotiques seront plus fortes. Plutôt que de dire à l’enfant la couleur d’un chien, le programmeur peut le lui demander. C’est là que les livres et les films montrés à l’enfant aident à conduire son esprit dans la bonne direction. Si l’hypnotiseur parle à l’enfant, il doit prendre des précautions supplémentaires afin de ne pas changer la tonalité de sa voix et avoir des transitions douces. La plupart des films de Disney sont utilisés pour faire des programmations. Certains sont faits spécialement pour le contrôle mental."
Niveaux de programmation de Monarque

Les niveaux de programmation de Monarque identifient les fonctions de l’esclave et sont nommés d’après les ondes cérébrales de l’électroencéphalogramme (EEG) qui leur sont associés.

Les ondes cérébrales sont captées à travers le cuir chevelu

Que ce soit un programme général ou habituel, ALPHA est le contrôle de base de la personnalité. Il est caractérisé par une mémoire très prononcée, et une augmentation substantielle de la force physique et de l’acuité visuelle. La programmation Alpha est accomplie en subdivisant délibérément la personnalité des victimes ce qui, par essence, entraîne une division entre l'hémisphère droit et l'hémisphère gauche du cerveau, permettant une union programmée gauche et droite par stimulation d’une voie neuronale.

BETA se rapporte à une programmation sexuelle (esclaves). Cette programmation élimine toutes les convictions morales apprises et stimulent l’instinct primitif, sans inhibitions. Des altérations de type Chat peuvent se manifester à ce niveau. Connue comme programmation Chaton, c’est le type de programmation la plus visible et des célébrités féminines, des top modèles, des actrices et des chanteuses ont été soumis à ce type de programmation. Dans la culture populaire, s’habiller avec des imprimés félins signe souvent une programmation Chaton.

DELTA est connu comme la programmation du tueur et a été développé à l’origine pour former des agents spéciaux ou des soldats d’élite (Delta Force, First Earth Battalion, Mossad, etc,...) dans des opérations de couverture. Décharges d’adrénaline optimales et agression contrôlée sont évidentes. Les sujets sont sans peur et remplissent très systématiquement leur devoir. Les instructions d’autodestruction et de suicides se superposent à ce niveau.

THETA est considéré comme programmation psychique. Les lignées de sang (ceux qui viennent de lignées sataniques multi-générationnelles) voulaient montrer leur meilleure propension pour des capacités psychiques que ceux qui ne viennent pas de ces lignées. En raison de limites évidentes, plusieurs formes de systèmes de contrôle mental électroniques ont été cependant développées et introduites, à savoir des implants cérébraux, des lasers à énergie directe utilisant des micro ondes et/ou des ondes électromagnétiques. On dit qu’ils sont utilisés conjointement avec des ordinateurs très sophistiqués et des systèmes de localisation par satellite.

En conclusion

Il est difficile de rester objectif à la description des horreurs endurées par les esclaves de Monarque. L’extrême violence, les abus sexuels, la torture mentale et les jeux sadiques infligés aux victimes par des scientifiques renommés et des officiels de haut niveau prouvent l’existence d’un vrai côté sombre chez les personnes au pouvoir (Power That Be). Malgré les révélations, les documents et les lanceurs d’alerte, une grande majorité de la population ignore, écarte ou évite complètement le sujet. Plus de deux millions d’américains ont été programmés depuis 1947 par contrôle mental traumatique et la CIA a admis publiquement ses projets de contrôle mental dans les années 70. Des films tels que Le Candidat Mandchoue fait directement référence au sujet, en dépeignant même les techniques réelles, comme l’électrochoc, l’usage de mots déclencheurs et l’implantation de micro-puces. Plusieurs figures publiques qu’on voit sur nos télés et écrans de cinéma sont des esclaves par contrôle mental. Des gens célèbres ont révélé leurs expériences de contrôle mental…et pourtant le public prétend que cela ne peut pas exister.

Les recherches et les fonds investis dans le projet Monarque ne s’appliquent pas seulement aux esclaves du contrôle mental. De nombreuses techniques de programmation mises au point dans ces expériences sont appliquées à grande échelle par les médias de masse. Les informations, les films, les clip vidéos, les publicités et les spectacles télévisés sont conçus en utilisant les données les plus récentes sur le comportement humain. Beaucoup proviennent de la programmation de Monarque.

15 novembre 2014

OGM : L'histoire complète de Monsanto, une entreprise dangereuse pour les peuples du monde et l'environnement

L’entreprise Monsanto est derrière de nombreuses entreprises et des lois hyper-protectionnistes, allant jusqu’à l’absurdité totale, que l’entreprise elle-même fait voter aux Etats-Unis et dans le reste du monde, par des moyens suspects, des lois qui vont contre l’intérêt général.

De toutes les méga-entreprises qui se déchaînent, Monsanto a constamment dépassé ses rivaux, en gagnant toujours la couronne de la société la plus maléfique de la planète ! Non contente de simplement se reposer sur son trône de destruction, l’entreprise reste concentrée sur des moyens plus récents et plus scientifiquement innovants pour nuire à la planète et à ses habitants.

1901 : La société a été fondée par John Francis Queeny, un membre des Chevaliers de Malte, un vétéran de la pharmaceutique de trente ans marié à Olga Mendez Monsanto, d’où le nom de Monsanto Chemical Works. Le premier produit de la société a été la saccharine chimique, vendue à Coca-Cola comme un édulcorant artificiel.

Même alors, le gouvernement savait que la saccharine était toxique et a poursuivi l’entreprise pour arrêter sa fabrication, mais a perdu en cour, ouvrant ainsi la boîte de Pandore de Monsanto pour commencer à empoisonner le monde à travers les boissons gazeuses.

1920 : Monsanto se développe dans les produits chimiques et les médicaments industriels, pour devenir le plus grand fabricant au monde de l’aspirine, de l’acide acétylsalicylique (toxique bien sûr). C’est aussi le moment où les choses ont commencé à aller vraiment mal pour la planète à la hâte avec l’introduction de leurs polychlorobiphényles (PCBs).
"Les PCB étaient considérés comme un merveilleux produit chimique industriel, une huile qui ne brûle pas, imperméable à la dégradation et ayant des applications quasi illimitées. Aujourd’hui, les PCBs sont considérés comme une des plus graves menaces chimiques pour la planète. Largement utilisés comme lubrifiants, fluides hydrauliques, huiles de coupe, revêtements imperméables et scellants liquides, ils sont de puissants carcinogènes et ont été impliqués dans les troubles du système reproducteur, de développements et immunitaires. Le centre mondial de la fabrication des PCBs était l’usine de Monsanto à la périphérie de East St. Louis, en Illinois, qui a le taux le plus élevé de décès des fœtus et de naissances immatures de tout l’état."
Même si les BPC ont finalement été interdits après cinquante ans de production de tels dégâts, ils sont toujours présents dans le sang et les tissus cellulaires d’à peu près tous les animaux et humains à travers le monde. Les documents présentés à la cour plus tard ont démontré que Monsanto était parfaitement au courant des effets mortels, mais les a criminellement cachés au public pour maintenir la lancée du train des PCB allant à toute vitesse !

1930 : L’entreprise a créé sa première semence hybride de maïs et a continué son expansion dans les détergents, les savons, les produits de nettoyages industriels, les caoutchoucs et les matières plastiques synthétiques ; Tous toxiques, bien sûr !

1940 : L’entreprise commence les recherche sur l’uranium qui doit être utilisé pour la première bombe atomique pour le projet Manhattan, qui allait plus tard être larguée sur Hiroshima et Nagasaki, tuant des centaines de milliers de soldats japonais, coréens et américains, et en empoisonnant des millions d’autres.
La société continue sans relâche son massacre en créant des pesticides pour l’agriculture contenant de la dioxine mortelle, qui empoisonne la nourriture et les approvisionnements en eaux. Il a été découvert plus tard que Monsanto avait omis de divulguer que la dioxine avait été utilisée dans une large gamme de leurs produits parce qu’on les aurait forcés à reconnaître qu’ils avaient créé un enfer pour l’environnement planétaire.
1950 : Étroitement aligné avec The Walt Disney Company, Monsanto a créé plusieurs attractions à Tomorrowland de Disneyland, épousant les gloires des produits chimiques et des plastiques. Leur Maison du Futur est construite entièrement en plastique toxique qui n’est pas biodégradable, contrairement à ce qu’ils avaient affirmé. Quoi ? Monsanto aurait menti ? Je suis très choqué !
"Après avoir attiré un total de 20 millions de visiteurs de 1957 à 1967, Disney a finalement décidé de détruire la maison, mais, a découvert qu’elle ne s’effondrait pas sans se battre. Selon Monsanto Magazine, les boules de démolition rebondissent littéralement sur la fibre de verre, un polyester renforcé. Les torches, les marteaux-piqueurs, les tronçonneuses et les pelles ne fonctionnaient pas. Enfin, des élingues ont été utilisées pour briser des parties de la maison, morceau par morceau, et les faire transporter par camion."
La vision Disneyfied de Monsanto pour l’avenir :

1960 : Monsanto, avec comme partenaire dans le crime Dow Chemical, produit l’Agent Orange à base de dioxine pour une utilisation dans l’invasion du Vietnam par les États-Unis. Les résultats ? Plus de 3 millions de personnes contaminées ; Un demi-million de civils vietnamiens morts, un demi-million de bébés vietnamiens nés avec des malformations congénitales et des milliers d’anciens combattants de l’armée américaine qui souffrent ou meurent de ses effets encore aujourd’hui !

Monsanto se retrouve de nouveau devant un tribunal et des notes internes démontrent qu’ils connaissaient les effets mortels de la dioxine dans l’Agent Orange quand ils l’ont vendu au gouvernement. Outrageusement, Monsanto est autorisée à présenter ses propres recherches qui concluaient que la dioxine était sûre et ne posait aucun problème négatif pour la santé. Satisfaits, ceux qui avaient actionné et payé les tribunaux se sont rangés du côté de Monsanto et ont rejeté toute l’affaire. Peu de temps après, il a été révélé que Monsanto avait menti sur les résultats et leurs véritables recherches concluaient que la dioxine tuait très efficacement.

Un mémo interne publié plus tard devant un tribunal en 2002 admettait :
"Que les évidences prouvant la persistance de ces composés et de leur présence universelle comme résidus dans l’environnement est hors de question … les pressions publiques et juridiques pour les éliminer afin d’éviter la contamination globale sont inévitables. Le sujet fait boule de neige. Où allons-nous à partir d’ici ? Les solutions de rechange : Mettre l’entreprise en faillite ; Vendre au maximum aussi longtemps que nous le pouvons et ne rien faire d’autre ; Essayer de rester en affaire ; Avoir des produits de remplacement."
Monsanto a fait un partenariat avec I.G. Farben, le fabricant de l’aspirine Bayer et le fabricant de produits chimiques du Troisième Reich qui produisait le gaz mortel Zyklon-B au cours de la Seconde Guerre Mondiale. Ensemble, les entreprises ont utilisé leur expertise collective pour introduire l’aspartame, une autre neurotoxine extrêmement mortelle, dans la chaîne alimentaire. Lorsque des questions ont fait surface sur la toxicité de la saccharine, Monsanto a exploité cette occasion pour présenter encore un autre de ses poisons mortels dans un public Non averti.

1970 : Le partenaire de Monsanto, GD Searle, a produit de nombreuses études internes qui prétendent que l’aspartame est sans danger, alors que les propres recherches scientifiques de la FDA révèlent clairement que l’aspartame provoque des tumeurs et des trous énormes dans le cerveau des rats, avant de les tuer. La FDA lance une enquête du grand jury sur GD Searle pour avoir déformé sciemment les conclusions, et avoir dissimulé des faits importants, et avoir fait de fausses déclarations en matière de sécurité sur l’aspartame.

Pendant ce temps, GD Searle a stratégiquement embauché l’initié de premier plan de Washington, Donald Rumsfeld, qui a servi comme Secrétaire à la Défense sous les présidences de Gerald Ford et de George W. Bush, pour devenir chef de la direction. Le principal objectif de la société est de voir Rumsfeld utiliser son influence politique et sa vaste expérience dans le commerce de la mise à mort afin de graisser la FDA pour jouer au ballon avec eux.

Quelques mois plus tard, Samuel Skinner reçoit une offre qu’il ne peut refuser, se retire des enquêtes et démissionne de son poste au bureau du procureur des États-Unis pour aller travailler pour le cabinet d’avocats de GD Searle. Cette tactique mafieuse arrête la cause juste assez longtemps pour que le délai de prescription s’épuise et que l’enquête du grand jury soit brusquement abandonnée.

1980 : Au milieu des recherches indiscutables qui révèlent les effets toxiques de l’aspartame et alors que le commissaire de la FDA de l’époque, le Dr Jere Goyan, était sur le point de signer une pétition en une loi afin de le garder hors du marché, Donald Rumsfeld appelle Ronald Reagan pour une faveur le lendemain de sa prise de fonction. Reagan congédie Jere Goyan peu coopératif et nomme le Dr Arthur Hull Hayes à la tête de la FDA, qui a ensuite rapidement fait pencher la balance en faveur de GD Searle, et NutraSweet est approuvé pour la consommation humaine dans produits secs. Ceci est devenu tristement ironique lorsque Reagan, un bonbon connu et un bonbon enthousiaste, a commencé à souffrir de la maladie d’Alzheimer plus tard au cours de son second mandat, un des nombreux effets horribles de la consommation d’aspartame.

Le véritable objectif de GD Searle était d’avoir l’aspartame approuvé comme édulcorant pour boissons gazeuses, puisque des études exhaustives ont révélé que, à des températures supérieures à 85 degrés Fahrenheit, l’aspartame se décomposait en des toxines connues, dicétopipérazines (DKP), alcool méthylique (bois), et en formaldéhyde. L’aspartame devient alors plusieurs fois plus mortel que sa forme en poudre !

L’Association Nationale des Boissons Gazeuses (NSDA) est initialement dans un tumulte, craignant des poursuites futures des consommateurs blessés ou tués en buvant le poison. Lorsque GD Searle est en mesure de démontrer que l’aspartame liquide, si incroyablement mortel, est beaucoup plus addictif que le crack où la cocaïne, la NSDA est convaincue que la flambée des profits provenant de la vente de boissons gazeuses avec de l’aspartame pourrait facilement compenser toute responsabilité future. Avec cela, la cupidité des entreprises gagne et les consommateurs de boissons gazeuses sans méfiance paient avec leurs santés endommagées.

Coke ouvre la voie une fois de plus (rappelez-vous la saccharine) et commence l’empoisonnement des buveurs de Coke Diète avec de l’aspartame en 1983. Comme prévu, les ventes montent en flèche alors que des millions deviennent désespérément accros et malades par le doux poison servi dans une canette. Le reste de l’industrie des boissons gazeuses aime ce qu’elle voit et suit rapidement le mouvement, en oubliant commodément toutes leurs réserves initiales que l’aspartame est une substance chimique mortelle. Il y a de l’argent à faire, beaucoup d’argent et c’est tout ce qui compte vraiment pour eux de toute façon !

En 1985, sans se laisser intimider par le tourbillon de la corruption et de multiples accusations de recherches frauduleuses menées par GD Searle, Monsanto achète l’entreprise et constitue une nouvelle filiale de l’aspartame appelée NutraSweet Company. Quand une multitude de scientifiques et de chercheurs indépendants continuent à mettre en garde contre les effets toxiques de l’aspartame, Monsanto passe à l’offensive, en corrompant l’Institut national du cancer et en fournissant leurs propres documents frauduleux pour que la NCI déclare que le formaldéhyde ne cause pas le cancer afin que l’aspartame puisse rester sur le marché.

Les effets connus de l’ingestion d’aspartame sont : "La manie, la rage, la violence, la cécité, les douleurs dans les articulations, la fatigue, le gain de poids, les douleurs thoraciques, le coma, l’insomnie, l’engourdissement, la dépression, les acouphènes, la faiblesse, les spasmes, l’irritabilité, les nausées, la surdité, les pertes de mémoire, les éruptions cutanées, étourdissements, les maux de tête, les convulsions, l’anxiété, les palpitations, les évanouissements, les crampes, la diarrhée, la panique, les brûlures dans la bouche. Les maladies déclenchées/copiées comprennent le diabète, la sclérose en plaques, le lupus, l’épilepsie, le Parkinson, les tumeurs, la fausse couche, l’infertilité, la fibromyalgie, la mortalité infantile, la maladie d’Alzheimer."

En outre, 80% des plaintes déposées auprès de la FDA concernant les additifs alimentaires proviennent de l’aspartame, qui est maintenant dans plus de 5000 produits y compris les sodas et les boissons pour sportifs diet et non-diet, les menthes, la gomme à mâcher, les desserts glacés, les biscuits, les gâteaux, les vitamines, les produits pharmaceutiques, les boissons lactées, les thés instantanés, les cafés, les yaourts, les aliments pour bébés et beaucoup, beaucoup plus ! Lisez les étiquettes attentivement et n’achetez pas tout ce qui contient ce tueur terrible !

Au milieu de tous ces décès et de toutes ces maladies, Arthur Hull démissionne de la FDA dans un nuage de corruption et est immédiatement embauché par la firme de relations publiques de GD Searle en tant que conseiller scientifique senior. Non, ce n’est pas une blague ! Monsanto, la Food and Drug Administration et de nombreux organismes gouvernementaux pour la réglementation de la santé sont devenus une seule et même chose ! Il semble que la seule condition pour devenir un commissaire de la FDA, c’est qu’ils passent du temps avec Monsanto ou avec un des cartels pharmaceutiques du crime organisé.

1990 : Monsanto dépense des millions pour battre les législations fédérales et celles des états qui interdisent à la société de continuer à vider des dioxines, des pesticides et d’autres poisons cancérigènes dans les réseaux d’eau potable. Peu importe, ils sont poursuivis un nombre incalculable de fois pour avoir provoqué des maladies chez les travailleurs d’usines, chez les gens dans les zones environnantes et des malformations congénitales chez les bébés.

Avec leurs cercueils de milliards de dollars en bénéfices, les compensations de centaines de millions de dollars sont considérées comme un faible coût de faire des affaires et, grâce à la FDA, au Congrès et à la Maison Blanche, les affaires restent très bonnes. Tellement bonnes que Monsanto est poursuivi pour avoir donné du fer radioactif à 829 femmes enceintes pour une étude afin de voir ce qui allait leur arriver.

En 1994, la FDA approuve criminellement une nouvelle fois la dernière monstruosité de Monsanto, l’hormone de croissance bovine synthétique (RBGH), produite à partir d’une bactérie E.Coli génétiquement modifiée, malgré l’indignation évidente de la communauté scientifique au sujet des dangers. Bien sûr, Monsanto affirme que le lait malade, plein d’antibiotiques et d’hormones n’est pas seulement sécuritaire, mais, réellement bon pour vous !

Pire encore, les entreprises laitières qui refusent d’utiliser ce lait toxique et étiquètent leurs produits comme libres de RBGH sont poursuivies par Monsanto, qui affirme que çà leur donne un avantage injuste par rapport aux concurrents qui l’ont accepté. En substance, ce que Monsanto dit, c’est que nous savons que le RBGH rend les gens malades, mais, que ce n’est pas correct que vous annonciez que ce n’est pas dans vos produits.

L’année suivante, l’entreprise diabolique commence la production des semences d’Organismes Génétiquement Modifiés tolérants à leur herbicide Roundup très toxique. L’huile de canola, les graines de soya, le maïs et le coton BT, prêts pour le Roundup, commencent à envahir le marché, annoncés comme étant plus sûr et des alternatives plus saines comparées à leurs rivaux organiques non-OGM. Apparemment, la propagande a fonctionné puisque aujourd’hui plus de 80% du canola sur le marché est leur variété d’Organisme Génétiquement Modifié.

Les quelques choses que vous devez absolument éviter dans votre alimentation sont le soja, le maïs, le blé et l’huile de canola génétiquement modifiés, malgré le fait que de nombreux experts en santé naturelle prétendent que cette huile de canola est une huile plus saine. Ce n’est pas le cas ; Mais, vous allez trouver que ces produits polluent de nombreux produits sur les tablettes des épiceries.

Parce que ces cultures génétiquement modifiées ont été conçues pour s’auto-polliniser, ils n’ont pas besoin de la nature ou des abeilles pour le faire. Il s’agit d’un programme très sombre pour ceci et il s’agit de l’éliminer de la population mondiale d’abeilles.

Monsanto sait que les oiseaux et les abeilles en particulier jettent du sable dans leur monopole en raison de leur capacité à polliniser des plantes, créant ainsi naturellement des aliments en dehors de l’agenda du programme de contrôle et de domination totale de la société. Lorsque les abeilles tentent de polliniser une plante ou une fleur OGM, elles s’empoisonnent et meurent. En fait, l’effondrement des colonies d’abeilles a été reconnue et est en cours depuis l’introduction des cultures OGM.

Pour contrer les accusations d’avoir délibérément causé ce génocide en cours des abeilles, Monsanto a diaboliquement acheté Beeologics, la plus grande firme de recherches sur les abeilles consacrée à l’étude du phénomène d’effondrements des colonies et dont les recherches approfondies ont nommé le monstre Monsanto comme le principal coupable ! " Après cela, c’est les abeilles, quelles abeilles ? Tout est juste normal ! Encore une fois, je n’ai pas fait tout ça, mais, je souhaiterais l’avoir fait !"

Au milieu des années 90, ils décident de réinventer leur entreprise maléfique comme une société axée sur le contrôle de l’approvisionnement alimentaire mondial par les moyens de la biotechnologie artificielle afin de préserver la vache à lait Roundup de perdre ses parts du marché face aux herbicides moins toxiques de la concurrence. Vous voyez, le Roundup est si toxique qu’il efface les cultures non-OGM, les insectes, les animaux, la santé humaine et l’environnement en même temps. Le Roundup est très efficace !

Parce que les cultures prêtes pour le Roundup sont conçues pour être des pesticides toxiques déguisés en nourriture, elles ont été interdites dans l’Union Européenne, mais, pas en Amérique ! Existe-t-il un lien entre cela et le fait que les Américains, malgré les coûts élevés et la disponibilité des soins de santé, sont collectivement les personnes les plus malades dans le monde ? Bien sûr que non !

Comme c’était le plan de Monsanto depuis le début, toutes les cultures non-transgéniques seraient détruites, obligeant ainsi les agriculteurs du monde entier à n’utiliser que leurs semences toxiques Terminator. Et Monsanto s’assure que les agriculteurs qui ont refusé de venir dans la bergerie soient chassés des affaires où poursuivis lorsque les semences Terminator empoisonnent les fermes biologiques.

Cela a donné à l’entreprise un monopole virtuel puisque les semences terminator et le Roundup travaillent main dans la main puisque les cultures OGM ne pourraient pas survivre dans un environnement non-chimique, ainsi les agriculteurs ont été contraints d’acheter les deux.

L’étape suivante consistait à dépenser des milliards à l’échelle mondiale pour acheter autant de compagnies de semences que possible et faire leur transition vers des sociétés de semences Terminator dans un effort pour éliminer les rivaux et éliminer tous les aliments organiques de la surface de la terre. De l’avis de Monsanto, tous les aliments doivent être sous leur contrôle total et génétiquement modifiés ou ils ne sont pas sans danger !

Ils font semblant d’être choqués que les critiques de la communauté scientifique questionnent le fait que les cultures génétiquement modifiées avec des gènes de porcs malades, de vaches, d’araignées, de singes, de poissons, de vaccins et de virus puissent être bons pour la santé. La réponse à cette question est évidemment un très grand NON.

Vous pourriez penser que la société serait tellement fière de leurs aliments OGM qu’ils les serviraient à leurs employés, mais, ils ne le font pas. En fait, Monsanto a interdit les aliments génétiquement modifiés dans leurs propres cafétérias des employés. Monsanto a maladroitement répondu, nous croyons dans le choix. Ce qu’ils veulent vraiment dire est, nous ne voulons pas tuer l’aide.

C’est tout à fait correct de nourrir de force les pays pauvres et les Américains avec ces monstruosités modifiées comme moyen de mettre fin à la famine, parce que les gens morts n’ont pas besoin de manger ! Je parie que la pensée de la plupart des peuples de nos jours est que Monsanto est clairement axé sur l’eugénisme et le génocide, au lieu de fournir des aliments pour soutenir le monde. Comme dans le partenariat de Monsanto avec la Belle au Bois Dormant de Disney, la méchante sorcière donne au peuple la pomme empoisonnée aux OGMs qui les endort pour toujours !

2000 : A cette époque, Monsanto contrôle la plus grande part du marché mondial des OGMs. À son tour, le gouvernement des États-Unis dépense des centaines de millions pour financer les pulvérisations aériennes de Roundup, provoquant des dégâts massifs dans l’environnement. Les poissons et les animaux meurent par milliers en quelques jours de la pulvérisation alors que les maladies respiratoires et les décès par cancer chez les humains augmentent énormément. Mais, tout cela est considéré comme une étrange coïncidence, alors les pulvérisations continuent. Si vous pensiez que Monsanto et la FDA sont une seule et même chose, alors vous pouvez ajouter le gouvernement à cette triste liste maintenant.

Le monstre grossit : Monsanto fusionne avec Pharmacia & Upjohn, puis se sépare de son activité chimique et change son nom en une société agricole. Oui, c’est vrai, une entreprise de produits chimiques dont les produits ont dévasté notre environnement, qui a tué des millions de gens et la faune au fil des ans, veut maintenant nous faire croire qu’ils produisent des aliments sains et nutritifs qui ne tueront plus les gens désormais. C’est difficile à croire, et c’est pourquoi ils continuent à grandir grâce à des fusions et des partenariats secrets.

Parce que son rival, DuPont, est une trop grande société pour pouvoir fusionner avec, ils forment plutôt un partenariat secret où chacun s’engage à laisser tomber les procès sur les brevets existants l’un contre l’autre et s’engage à commencer à partager les technologies OGM pour un bénéfice mutuel. En termes simples, ensemble, ils seraient beaucoup trop puissants et politiquement connectés pour que quiconque puisse les empêcher de posséder un monopole virtuel sur l’agriculture - "Contrôlez l’approvisionnement alimentaire et vous contrôlez les peuples !"

Ce n’est pas vraiment rose que le monstre est à plusieurs reprises poursuivi pour des centaines de millions de dollars pour avoir provoqué des maladies, des malformations infantiles et la mort par le dumping illégal de toutes sortes de PCB dans les eaux souterraines, et ment en permanence sur la sécurité des produits - Vous savez, les affaires, comme d’habitude.

Le monstre persévère souvent et se révèle difficile à tuer alors qu’il commence à déposer des poursuites frivoles contre les agriculteurs qui, selon Monsanto, portent atteinte à leurs brevets sur les semences Terminator. Dans presque tous les cas, les graines indésirables sont soufflées par le vent sur les terres agricoles en provenance des fermes voisines semant des semences Terminator. Non seulement ces graines horribles détruisent les récoltes des agriculteurs biologiques, les poursuites les entrainent vers la faillite, alors que la Cour Suprême renverse les décisions des tribunaux inférieurs et s’aligne avec Monsanto chaque fois.

Dans le même temps, le monstre commence le dépôt de brevets sur les techniques d’élevage des porcs, en affirmant que les animaux élevés d’une façon similaire à leurs brevets leur accorderaient la propriété. Le dépôt de ce brevet était tellement large qu’il est devenu évident qu’ils voulaient réclamer que tous les porcs élevés dans le monde entier porteraient atteinte à leur brevet.

Le terrorisme mondial se propage à l’Inde alors que plus de 100000 agriculteurs qui sont en faillite à cause des mauvaises récoltes d’OGM, se suicident en buvant du Roundup afin que leurs familles soient admissibles à des paiements d’assurance-décès. En réponse, le monstre prend avantage de la situation en alertant les médias concernant un nouveau projet visant à aider les petits agriculteurs indiens en leur donnant les mêmes choses qui ont causé les pertes de récoltes dans le pays en premier lieu ! Alors, Forbes nomme Monsanto l’entreprise de l’année. C’est malade, mais c’est vrai.

Ce qui est le plus troublant, c’est que Whole Foods, la société qui se présente comme biologique, naturelle et respectueuse de l’environnement est prouvée comme étant tout à fait le contraire. Ils refusent d’appuyer la proposition 37, la mesure d’étiquetage des OGMs de la Californie que Monsanto et leurs frères OGM ont finalement contribué à défaire.

Pourquoi ? Parce que Whole Foods a été au lit avec Monsanto pour une longue période, remplissant secrètement ses étagères avec ses merdes hors de prix, frauduleusement annoncées comme naturelles et organiques, chargées d’OGMs, de pesticides, de RBGH, d’hormones et d’antibiotiques. Alors, bien sûr, ils ne veulent pas de l’étiquetage obligatoire qui les exposerait comme des fraudeurs mondiaux, ce qu’ils sont vraiment !

Toutefois, lorsque plus de 20 entreprises en faveur de la biotechnologie, y compris Wal-Mart, Pepsico et ConAgra, ont récemment rencontré la FDA en faveur de lois sur l’étiquetage obligatoire, après avoir combattu becs et ongles pour vaincre la Proposition 37, Whole Foods voit une occasion de sauver la face et devient la première chaîne d’épiceries à annoncer l’étiquetage obligatoire des produits contenant des OGM … en 2018 ! Euh, merci pour rien, putain de merde !

Et, si vous pensez que ces entreprises ont soudainement acquis une conscience, détrompez-vous. Ils réagissent tout simplement à la clameur du public sur la défaite de la Proposition 37 par l’élaboration de lois trompeuses sur l’étiquetage des OGMs pour contourner un réel changement, maintenant ainsi intact le statu quo.

Pour ajouter l’insulte à l’injure au monde, Monsanto et ses partenaires dans le crime, Archer Daniels Midland, Sodexo et Tyson Foods, écrivent et parrainent La Loi de Modernisation de la Sécurité Alimentaire de 2009, HR 875. Cette loi criminelle donne aux fermes corporatives un quasi-monopole pour faire la police et contrôler tous les aliments cultivés n’importe où, y compris nos propres jardins, et prévoit des sanctions sévères et des peines de prison pour ceux qui n’utilisent pas de produits chimiques et des engrais. Le président Obama a décidé que cela semblait raisonnable et a donné son approbation.

Avec cette loi, Monsanto affirme que seuls les aliments génétiquement modifiés sont des aliments sains (mon cul !) et que les aliments organiques ou provenant du potager ont le potentiel de répandre des maladies - Ainsi, les aliments organiques doivent être réglementés pour en éliminer l’existence pour la sécurité du monde. Si manger des boules de pesticides génétiquement modifiées est leur idée de la salubrité des aliments, j’aimerais penser que le reste du monde est assez intelligent pour laisser tomber.

Alors que d’autres révélations ont été révélées concernant les véritables intentions de ce géant maléfique, Monsanto a conçu la loi ridicule HR 933 Résolution permanente, alias la Loi pour la Protection de Monsanto, qu’Obama a signée en une loi également. Cette loi affirme que peu importe la dangerosité des cultures OGM de Monsanto et peu importe les ravages qu’elles peuvent causer dans le pays, les tribunaux fédéraux des États-Unis ne peuvent pas les empêcher de continuer à les planter où ils le veulent. Oui, Obama a signé une disposition qui rend Monsanto au-dessus des lois et les rend plus puissants que le gouvernement lui-même. Nous devons nous demander qui est vraiment responsable du pays parce que ce n’est certainement pas lui !

Il arrive un point de basculement où quand une société devient trop maléfique le monde la repoussera … fort ! De nombreux pays continuent à condamner Monsanto de crimes contre l’humanité et ont complètement interdit ses produits, en leur disant de sortir et de rester en dehors !

Le monde a commencé à s’éveiller au fait que la monstrueuse entreprise ne veut pas le contrôle de la production mondiale de la nourriture tout simplement pour l’amour du profit. Non, il est devenu clair par plus d’un siècle de morts et de destructions que l’objectif principal est de détruire la santé humaine et l’environnement, et de transformer le monde en un enfer satanique de Monsanto sur terre !

Les recherches sur le nom lui-même révèlent qu’il est latin, ce qui signifie mon saint, ce qui pourrait expliquer pourquoi les critiques s’y réfèrent comme à Mon-Satan. Encore plus intéressant, c’est que les francs-maçons et les autres sociétés ésotériques attribuent des numéros à chaque lettre dans notre système alphabétique basé sur le latin d’un système à six. Dans ce système de nombre, que pourrait donner Monsanto ? 6-6-6 bien sûr!

Sachez que tout n’est pas perdu. Le mal perd toujours à la fin lorsqu’il est largement exposé à la lumière de la vérité comme c’est le cas maintenant. Le fait que le gouvernement dirigé par Monsanto estime qu’il est nécessaire d’adopter une législation désespérée pour protéger son véritable dirigeant prouve ce point. Être expulsé ailleurs, les États-Unis sont la dernière place-forte de Monsanto pour ainsi dire.

Pourtant, même ici beaucoup de gens ont commencé à riposter en protestant contre et en rejetant les monstruosités OGM, en choisissant de cultiver leurs propres aliments et en achetant sur les marchés locaux des agriculteurs au lieu des chaînes d’épiceries soutenues par Monsanto.

Les gens s’éveillant maintenant commencent également à voir qu’ils ont été induits en erreur par des tricheurs corporatifs et par les criminels du gouvernement fédéral empoisonnés par trop de pouvoir, de contrôle et de cupidité, qui a abouti à la création d’une bête monstrueuse hors de contrôle. 

Article traduit sur Global Research
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...