Recherche

28 juin 2013

JP Morgan veut la dictature en Europe

Dans un document publié à la fin du mois de mai, le géant des banques d’investissement américain JP Morgan Chase réclame l’abrogation des constitutions démocratiques bourgeoises établies après la Seconde Guerre mondiale dans une série de pays européens et la mise en place de régimes autoritaires.

Le document de 16 pages a été réalisé par le groupe Europe Economic Research de JP Morgan et est intitulé : "L’ajustement de la zone euro – bilan à mi-parcours." Le document commence par faire remarquer que la crise de la zone euro a deux dimensions.

Pour commencer, il affirme que des mesures financières sont nécessaires pour garantir que les principales institutions d’investissement comme JPMorgan puissent continuer à engranger d’énormes bénéfices de leurs activités spéculatives en Europe. Ensuite, les auteurs soutiennent qu’il est nécessaire d’imposer des réformes politiques destinées à supprimer l’opposition aux mesures d’austérité massivement impopulaires qui sont appliquées au nom des banques.

Le rapport exprime sa satisfaction vis à vis de l’application par l’Union européenne d’un certain nombre de mécanismes financiers visant à garantir les intérêts bancaires. A cet égard, l’étude souligne que la réforme de la zone euro en est pratiquement à mi-chemin. Mais le rapport réclame aussi davantage d’action de la part de la Banque centrale européenne (BCE).

Depuis l’éruption de la crise financière mondiale de 2008, la BCE débloque des milliers de milliards d’euros en faveur des banques pour leur permettre d’effacer leurs créances douteuses et de redémarrer une nouvelle série de spéculations. En dépit d’une pression grandissante venant des marchés financiers, le chef de la BCE, Mario Draghi a déclaré l’été dernier qu’il ferait le nécessaire pour consolider les banques.

En ce qui concerne les analystes de JPMorgan, ceci n’est cependant pas suffisant. Ils exigent de la part de la BCE une réponse plus spectaculaire à la crise.

Les critiques les plus dures du document sont cependant formulées à l’égard des gouvernements nationaux qui ont mis bien trop de temps à appliquer le genre de mesures autoritaires nécessaires à l’imposition de l’austérité. "Le processus d’une telle réforme politique", précise l’étude, "a même à peine commencé."

Vers la fin du document, les auteurs expliquent ce qu’ils entendent par "réforme politique." Ils écrivent : "Au début de la crise l’on avait pensé que ces problèmes nationaux hérités du passé étaient en grande partie d’ordre économique, » mais « il est devenu manifeste qu’il y a des problèmes politiques profondément enracinés dans la périphérie qui, à notre avis, doivent être changés si l’Union monétaire européenne (UME) est censée fonctionner à long terme."

Le document détaille ensuite les problèmes existant dans les systèmes politiques des pays de la périphérie de l’Union européenne – la Grèce, l’Espagne, le Portugal et l’Italie – qui sont au centre de la crise de l’endettement en Europe.

Les auteurs écrivent : "Les systèmes politiques de la périphérie ont été établis après une dictature et ont été définis par cette expérience-là. Les constitutions ont tendance à montrer une forte influence socialiste, reflétant la force politique que les partis de gauche ont acquise après la défaite du fascisme."

"Les systèmes politiques autour de la périphérie affichent de manière typique les caractéristiques suivantes : des dirigeants faibles ; des Etats centraux faibles par rapport aux régions ; une protection constitutionnelle des droits des travailleurs ; des systèmes recherchant le consensus et qui encouragent le clientélisme politique ; et le droit de protester si des modifications peu appréciées sont apportées au statu quo politique. Les lacunes de cet héritage politique ont été révélées par la crise." Quelles que soient les inexactitudes historiques contenues dans leur analyse, il ne peut y avoir l’ombre d’un doute que les auteurs du rapport de JP Morgan plaident pour que les gouvernements adoptent des pouvoirs de type dictatorial afin de mener à bien le processus de contre-révolution sociale qui est déjà bien avancé à travers toute l’Europe.

En réalité, il n’y avait rien de véritablement socialiste dans les constitutions établies durant la période d’après-guerre partout en Europe. De telles constitutions visaient à garantir le régime bourgeois dans une situation où le système capitaliste et ses agents politiques avaient été totalement compromis par les crimes des régimes fascistes et dictatoriaux.

Les constitutions des Etats européens, y compris celles de l’Italie, de l’Espagne, de la Grèce et du Portugal, ont été élaborées et appliquées en collaboration avec les partis socialistes et communistes des pays respectifs et qui ont joué le rôle clé dans la démobilisation de la classe ouvrière pour permettre à la bourgeoisie de maintenir son régime.

Dans le même temps cependant les classes dirigeantes discréditées de l’Europe étaient parfaitement conscientes que la Révolution russe demeurait une inspiration pour de nombreux travailleurs. Elles se sont senties obligées de faire une série de concessions à la classe ouvrière dans le but d'empêcher une révolution – sous la forme précisément de protections sociales et constitutionnelles, dont le droit de manifester, ce que JPMorgan aimerait à présent voir aboli.

Dans une certaine mesure, les critiques de la banque à l’égard du manque d’autoritarisme des gouvernements européens sonnent creux. Partout en Europe, les gouvernements ont à maintes reprises recouru ces dernières années à des mesures d’Etat policier pour réprimer l’opposition à l’encontre de leur politique.

En France, en Espagne et en Grèce, des décrets d’urgence et l’armée ont été utilisés pour briser des grèves. La constitution adoptée en Grèce en 1975, après la chute de la dictature des colonels, n’a pas empêché le gouvernement grec de licencier en masse des fonctionnaires. Et dans un certain nombre de pays européens, les partis dirigeants sont en train d’encourager le développement de partis néofascistes tel le mouvement Aube Dorée en Grèce.

Toutefois, pour JPMorgan cela ne suffit pas. Afin d’éviter une révolution sociale dans la période à venir, ses analystes préviennent qu’il est indispensable que les gouvernements capitalistes partout en Europe se préparent aussi vite que possible à mettre en place des formes de régime dictatoriales.

A la fin du document, les auteurs avancent une série de scénarios qui, selon eux, pourraient découler de l’échec des gouvernements européens à ériger des systèmes autoritaires. Ces variantes comprennent :
1) l’effondrement de plusieurs gouvernements favorables aux réformes en Europe méridionale,
2) un effondrement du soutien à l’euro ou à l’UE,
3) une victoire électorale incontestée de partis anti-européens radicaux quelque part dans la région,
4) l’ingouvernabilité de fait de certains Etats membres une fois que les coûts sociaux (notamment le chômage) dépasseront un certain seuil.
C’est la voix authentique du capital financier qui parle. Il faut rappeler que JP Morgan est profondément impliqué dans les opérations spéculatives qui ont dévasté la vie de centaines de millions de travailleurs partout dans le monde. En mars de cette année, une commission du sénat américain a rendu public un rapport de 300 pages documentant les pratiques criminelles et la fraude réalisées par JP Morgan, la plus grande banque de l'Amérique et le plus grand agent de produits dérivés du monde. En dépit des révélations détaillées dans le rapport, aucune action ne sera prise à l’encontre du PDG de la banque, Jamie Dimon, qui jouit de la confiance personnelle du président américain.

Cette même banque se permet à présent de faire la leçon aux gouvernements. Soixante-dix ans après la prise de pouvoir par Hitler et les nazis en Allemagne, dont les conséquences furent catastrophiques pour l’Europe et le monde, JP Morgan est le premier à réclamer des mesures autoritaires pour réprimer la classe ouvrière et éradiquer ses acquis sociaux.

EXPLOSIF ! Le nouveau plan de l'Union Européenne rendra vulnérable tout compte bancaire basé en Europe à la confiscation des richesses à la chypriote - Vous voilà avertis !

Avez-vous cru en fait qu'ils n'allaient pas utiliser le précédent qu'ils mettent en Chypre ? Jeudi, les ministres des Finances de l'UE étaient d'accord avec un nouveau plan scandaleux qui rendra chaque compte bancaire en Europe vulnérable à la saisie style Chypre. En d'autres termes, la confiscation de la richesse que nous venons d'assister à Chypre va maintenant être utilisé comme un modèle pour les futures faillites bancaires dans toute l'Europe. Cela signifie que si vous avez un compte bancaire en Europe, vous pourriez réveiller un matin et chaque centime dans ce compte plus de 100 000 euros pourraient avoir TOTALEMENT disparu ! C'est exactement ce qui est arrivé à Chypre, et maintenant les responsables européens envisagent de faire la même chose partout en Europe. Pour un bon moment fonctionnaires de l'UE ont insisté pour que Chypre était un "cas spécial", mais maintenant nous voyons que c'était un mensonge. L'indignation internationale sur ce qui s'est passé à Chypre est retombée, et maintenant ils sont en poussant vers l'avant avec ce qu'ils avaient probablement prévu tout au long. Mais pourquoi ont-ils choisi ce moment précis pour mettre en œuvre un tel plan ? Prévoient-ils que nous verrons une vague de faillites bancaires pour bientôt ? Savent-ils quelque chose qu'ils ne nous disent pas ?

Incroyablement, cette annonce a reçu très peu d'attention dans les médias internationaux. Le fait que la confiscation des comptes bancaires sera désormais une composante permanente du plan pour renflouer les banques en difficulté en Europe qui devrait avoir fait la une de l'actualité partout dans le monde. Voici comment CNN décrit le plan ...
Les ministres des Finances de l'Union européenne ont approuvé un plan jeudi pour composer avec les futurs plans de sauvetage des banques, ce qui oblige les détenteurs d'obligations et les actionnaires pour encaisser le coup pour le sauvetage des banques devant les contribuables.

Le nouveau cadre exige des obligataires, des actionnaires et des déposants importants avec plus de 100.000 euros pour être le premier à subir des pertes lorsque les banques échouent. Les épargnants de moins de 100.000 euros seront protégés. L'argent des contribuables seraient utilisés qu'en dernier recours.
Selon ce nouveau plan, les porteurs seront les premiers à être tenus de "contribuer" quand un plan de sauvetage bancaire est nécessaire.

Voulez-vous deviner ce que va faire au prix des obligations bancaires européennes ?

Les actionnaires de la banque seront les prochains à être touchés quand un plan de sauvetage bancaire arrive.

Après cela, ils iront après ceux qui ont plus de 100.000 euros dans leurs comptes bancaires.

les responsables européens disent qu'un tel plan est nécessaire parce que renflouer les banques avec l'argent des contribuables a crée trop de problèmes ...
L'Union européenne a consacré l'équivalent d'un tiers de sa production économique sur les économies de ses banques entre 2008 et 2011, avec l'argent des contribuables, mais qui luttent pour contenir la crise et - dans le cas de l'Irlande - le pays est presque en faillite.

Mais un plan de sauvetage de Chypre en mars qui a contraint les pertes sur les déposants a marqué une approche plus sévère qui peut désormais, à la suite de l'accord de jeudi, peut être reproduit ailleurs
Oh, super - la "solution du problème chypriote" peut maintenant être "reproduit" partout en Europe.

Ce plan doit maintenant être soumise au Parlement européen pour approbation finale. Le but est d'avoir ce plan finalisé d'ici la fin de cette année.

Si vous avez un compte bancaire en Europe avec plus de 100.000 euros, retirez votre argent maintenant.

Je ne sais pas comment le dire autrement.

A Chypre, il y avait les retraités et les petites entreprises qui ont perdu des centaines de milliers d'euros la nuit.

Ne laissez pas cela vous arriver.

Et sans un doute, nous allons voir beaucoup de banques échouer en Europe au cours des prochaines années. Ce sera vrai surtout dès que la prochaine grande crise financière frappe.

Mais même si nous ne sommes même pas arrivés à la grande crise financière suivante encore, la dépression économique en Europe continue juste à devenir encore plus mauvaise. Considérez juste ces faits...

- Les ventes de voitures en Europe ont touché un plus bas depuis 20 ans.

- Dans l'ensemble, le taux de chômage dans la zone euro s'établit à 12,2%. C'est un tout nouveau record de tous les temps.

- Une moyenne de 134 points de vente ferment en Italie chaque jour. Au total, 224.000 établissements de vente au détail ont fermé leurs portes en Italie depuis 2008.

- Il est projeté que l'Italie aura besoin de demander un plan de sauvetage de l'UE dans les 6 mois.

- La confiance des consommateurs en France a chuté à un plus bas de tous les temps.

- Le taux de chômage en France est en hausse de 10,4%. C'est le plus haut depuis 15 ans.

- Le gouvernement est maintenant responsable de 57% de toute la production économique en France.

- En mai, les prêts aux ménages en Europe a diminué au rythme le plus rapide en 11 mois.

- Au cours du premier trimestre, le revenu disponible au Royaume-Uni a diminué au rythme le plus rapide en 25 ans.

- Il est prévu que le taux de chômage en Espagne atteindra 28,5% l'année prochaine.

- Il y a quelques années, le pourcentage de créances douteuses en Espagne a de moins de 2 pour cent. Maintenant, il s'établit à 10,87%.

- La dette nationale en Espagne a augmenté de 19,1% au cours des 12 derniers mois seulement.

- Le gouvernement grec a dit que l'économie grecque se contractera de 4,5% cette année.

- Il est prévu que le taux de chômage en Grèce passera à 30% en 2014.

Et il n'aide certainement pas que la Chine a essentiellement déclaré une guerre commerciale sur l'Europe. Cela ne va pas aider les industries européennes de se battre.

J'espère que d'avantage d'Américains vont commencer à faire attention à ce qui se passe en Europe. Les problèmes économiques paralysantes qui balaie ce continent vont venir ici aussi.

Et à un moment donné, il y a une très bonne chance que nous verrons également une confiscation des comptes bancaires à la chypriote dans ce pays.

Donc, ne mettez pas tous vos oeufs dans le même panier. Il est bon d'avoir vos actifs répartis autour d'un tas d'endroits différents. Cela le rend beaucoup plus difficile pour eux d'être anéantis en une seule fois.

Ce que nous observons en Europe en ce moment est vraiment sans précédent dans les temps modernes. Ils déclarent la chasse ouverte sur les grands dépôts bancaires. En fin de compte, beaucoup de personnes en Europe vont perdre beaucoup d'argent.

Assurez-vous que vous n'êtes pas un d'entre eux.

27 juin 2013

Dr. Doom : "De nombreux problèmes arrivent ... Révolution ... troubles sociaux ..."

Célèbre économiste et gourou de l'investissement, le Dr Marc Faber, d'un rapport qui pèse sur les événements mondiaux.

Il a prédit l'effondrement des marchés financiers mondiaux en 2008, et fixé leur augmentation subséquente au fond d'une journée en 2009.

S'il y a quelqu'un là-bas avec son doigt sur ​​le pouls de la crise financière et où nous allons prochainement, c'est Le Docteur Doom.

Si vous avez dix minutes aujourd'hui, et vous cherchez quelques aperçus réalistes sur les marchés financiers, les magouilles monétaires en coulisses, et les placements non-traditionnels vous devrait se concentrer sur l'avenir, prenez le temps d'écouter le bon docteur (vidéo en VO).



Extraits parus sur Zéro Hedge via le Daily Crux:
Juste au cas où un nouveau sommet serait atteint dans les deux prochains mois ou ainsi, il ne serait pas confirmée par la majorité des actions. En d'autres termes, très peu de valeurs mèneraient l'avance. Du point de vue des obligations, ils sont aussi incroyablement survendus. Lorsque le sentiment sur ​​les actions est en fait encore plutôt positive et toutes ces superbes ténors prédisent toujours que le marché devrait continuer de monter en 2014 et 2015.

"Dans les obligations et l'or, le sentiment est à des niveaux historiquement très négatives. En contre-courant, je préfère acheter des obligations et de l'or que les actions.

Je pense que le marché est sur ​​le côté élevé, les bénéfices des entreprises sont exagérées et nous pourrions facilement, à partir de la hausse récente, le 22 mai à 1687 sur la chute du S&P, de 20% à 30%, facilement."

Ben Bernanke a déclaré que si l'économie ne satisfait pas aux attentes de la Réserve fédérale dans un délai de un ans, ils vont envisager des mesures supplémentaires. En d'autres termes, si l'économie s'est pas totalement remise d'ici la mi-2014, d'avantage d'assouplissements quantitatifs seront à venir. Comme je l'ai déjà dit il ya trois ans, nous allons y aller avec la Réserve fédérale à QE99 ".

Nous avons la déflation salariale dans le monde dans les termes réels, à coup sûr. En d'autres termes, les salaires réels sont en baisse et le coût de la vie partout dans le monde sont en hausse. C'est pourquoi vous avez des troubles sociaux au Maghreb, au Moyen-Orient, en Turquie, au Brésil,... et il s'étendra parce que la personne moyenne dans la rue n'a pas participé à l'énorme inflation d'actifs qui a continué dans les propriétés très haut de gamme, les propriétés Mayfair, Fifth Avenue, Madison Avenue, les Hamptons et en actions et jusqu'à récemment, en obligations et matières premières.

La seule chose que je sais, c'est que je veux posséder de l'or physique parce que je ne veux pas que tous mes biens en actifs financiers.

Je ne sais pas, je ne suis pas un prophète, je ne sais pas exactement où le cours sera sur un mois en fonction de chaque mois, mais je veux avoir une certaine richesse, certains de mes avoirs en or physique.

Je vois beaucoup de problèmes à venir dans le monde, y compris l'expropriation par la fiscalité ou par la réglementation ou même par la révolution et les conflits sociaux.
Comme Ron Paul, Marc Faber croit savoir que le cours de l'or peut potentiellement aller à l'infini. Donc, aussi, vous pouvez le prix d'autres actifs physiques comme les métaux, l'alimentation, l'énergie et l'industrie.

Comme Faber note, il ne peut pas prédire les cours, mais il ne comprend que les valorisations boursières sont déconnectés de la réalité de la situation.

Le Dow Jones peut aller à 30.000 points, mais à quoi bon que faire pour vous si les cours dans l'ensemble des biens et services se déploient à des niveaux inimaginables ?

C'est ce que les analystes et les commerçants ordinaires n'en parlent. Ils visent à faire de l'argent sur ​​les marchés boursiers, pas comment ces évaluations auront une incidence sur l'individu moyen sur le terrain. Comme Doc Faber note, les salaires sont en baisse dans tous les domaines. Tous les prix sont en hausse partout.

Bien sûr, des millions de dollars sont faites à Wall Street, comme cela a toujours été le cas. Mais pour le reste d'entre nous, eh bien, nous nous battons pour survivre et plupart d'entre nous vivent de chèques de paie.

Si le marché boursier s'élève à 30.000 points comme certains l'ont prédit, les chances sont que vous serez en aucun cas bénéficier de cela. En fait, ça fait mal beaucoup plus que ça aide, parce que cette hausse ne peut être rendue possible grâce à l'inflation des prix.

Quel que soit le cas avec les actions - vers le haut ou vers le bas - il devrait être clair que la richesse est détruite dans l'ensemble.

Cela signifie que les choses ne peuvent que s'aggraver pour la majorité de la population.

Et, comme nous l'avons vu à travers le monde au cours des cinq dernières années, ce genre d'environnement tend à mener à des bouleversements majeurs.

Attendez-vous la même chose ici en temps voulu.

En août 2010, Marc Faber a suggéré que les choses deviendraient ainsi mauvaises dans le monde entier, que vous devriez posséder certains des investissements de preuve de l'effondrement suivant :

Achetez une ferme, vous pourrez tendance à vous-même ainsi dans le bled. Et protégez-le avec des clôtures à haute tension, les barbelés, les pièges, les armes militaires et dobermans.

Investir dans des actifs qui ont une valeur réelle - Actifs que vous pouvez utiliser et négocier, tels que les métaux précieux, les produits alimentaires, les fournitures, les compétences de travail monnayables, et bien sûr, des clôtures à haute tension pour vous protéger contre les hordes quand ils viennent à la recherche de ce qu'ils n'ont pas pour se préparer.

26 juin 2013

Destination Cosmos


Chasseurs de planètes - Dans le monde entier, les chercheurs sont de plus en plus convaincus que des planètes similaires à la nôtre existent en dehors de notre système solaire. Au cours d'une quête longue et minutieuse, ils ont découvert des systèmes d'étoiles effrayants, des mondes terrifiants d'une extrême violence, secoués d'orages cosmiques qui seraient capables d'avaler notre terre toute entière ! Mais la théorie fondée sur ces observations permet de rêver à des conditions identiques -ailleurs dans l'Univers- à celles qui ont permis la création de notre Terre. Il faut, pour cela, inventer de nouveaux moyens d'observation. La vie serait-elle alors possible sur cette planète ? Sa colonisation serait-elle envisageable ?

Les astronomes se lancent dans la course à la découverte des exoplanètes, ces planètes orbitant autour d'autres systèmes solaires. La détection des exoplanètes est compliqué car elle émet trop peu de lumière pour être détectée par les télescopes. C'est en comparant la variation lumineuse produite par le passage d'une planète tellurique qu'on peut détecter la présence de planètes, ces variations de l'étoile sont minimes mais peuvent désormais être détectée. Les étoiles les plus proches de notre système stellaire sont situées déjà à plusieurs années lumières ce qui rend la détection des planètes nouvelles malaisée. La pulsation d'une étoile peut également révéler un système planétaire extra solaire. En cherchant un monde comparable au notre, les scientifiques ont fait des découvertes qui nous ont obligé à revoir notre vision des systèmes solaires ainsi que la place qu'occupait la Terre au sein de l'Univers. L'univers est plus dangereux et plus effrayant au fil des découvertes, remettant en cause les fondements même de la création de notre système solaire. Les exoplanètes les plus faciles à détecter sont les planètes gazeuses (ou joviennes) mais il est désormais possible de détecter les planètes telluriques (comme la Terre).



Météorites, comètes et astéroïdes - Existe t-il un risque de collision entre la Terre et un géocroiseur ?? Aux vues du nombre d'objets célestes en orbite dans le système solaire, nous avons beaucoup de chances de croiser la trajectoire d'une météorite, un astéroïde voire une comète comme ça s'est produit déjà plusieurs fois dans le passé... Découvrez les parties de notre système solaire qui abritent ces bombes exterminatrices et apprenez à les distinguer, de par leur composition et leur formation... La Ceinture d'astéroïdes, ceinture de Kuiper sans oublier le nuage d'Oort



Les secrets de l'Univers Nous sommes à une époque cruciale pour l'astronomie, une révolution dans la compréhension du cosmos est en marche. Grace à de nouveaux instruments de mesures, nous sommes peut-être en mesure de connaître la taille et la forme de l'Univers. L'espace semble être en constant expansion mais il semblerait que nous vivions dans une illusion et que l'Univers pourrait ne pas être aussi grand qu'on le pensait jusqu'à présent. Les télescopes évoluée comme le VLT dans le désert d'Atacama permettent de remonter le temps en voyant aux confins de l'espace, en effet, la lumière met un certain temps pour nous parvenir des objets lumineux et ceux situés le plus loin nous envoie leur image vieille de plusieurs milliards d'années pour certains. Notre Univers est né il y a 14 ou 15 milliards d'années et il n'a cessé de se développer depuis ce jour en connaissant une phase d'accélération depuis ces 4 derniers milliards d'années. L'Univers est régie par un cycle naturel ou les étoiles naissent et meurent au sein des galaxies au coeur desquelles et il semble qu'un trou noir gravite. Pour explorer les confins de l'Univers, les télescopes optiques atteignent leurs limite car la lumière, au cours de son trajet de plusieurs milliards d'années, a été déformée par les objets célestes et s'est transformée en micro ondes. C'est une sonde spatiale, baptisée Map qui fut en charge de mesure les micros ondes émanant des limites de l'Univers et qu'on connaît également sous le nom de fond diffus cosmologique. Le fond diffus cosmologique a été généré par le Big Bang, et donne un aperçu de l'Univers lorsqu'il était âgé de 500 000 ans. Il y a une limite à l'Univers observable, l'horizon, tel qu'il existe sur Terre quand on observe au loin, cela induit qu'on ne peut que déduire ce qui se trouve dans le cosmos au delà de l'horizon observable. Les cosmologistes ne savent actuellement pas si notre Univers est infinie ou s'il est courbe, comme le suppose Einstein. En effet, dans sa théorie de la relativité, il a démontré que la gravitation courbe l'espace temps dans notre Univers. Quant à savoir ce qu'il en est de notre Univers, cela est une autre question à laquelle vous trouverez des hypothèses de réponses. Un des phénomènes qui illustre parfaitement cette déformation du tissu spacio-temporel est le trou noir qui déforme tellement l'espace temps qu'il crée un piège puissant capable de piéger jusqu'à la lumière. Ceux qui sont familiers des documentaires cosmologique retrouveront des thèmes passionnants tels que la masse de l'Univers, la composition de la matière noire et de l'énergie sombre, multivers, univers parallèles... Sans oublier le Boson de Higgs, probablement mis en évidence pour la première fois par le LHC du CERN en juillet 2012.


18 juin 2013

Censure, espionnage et surveillance : c'est l'alerte rouge générale !

Partout dans le monde, la vie privée des individus subit de plus en plus d'atteintes. Nous ne devrions pas tolérer ceci. Les caméras sont partout, même dans notre ciel où des machines sont utilisées pour recueillir et traiter les informations recueillies par le biais de l'espionnage sur Internet.

Si les gouvernements et les compagnies atteignent leur objectif d'utiliser les technologies de surveillance du réseau pour prendre le contrôle de notre monde, ils détruiront la liberté, que ce soit dans la vie réelle ou sur Internet. Cela signifie que Anonymous ne sera plus en mesure de continuer à aider l'humanité.

Ils ont l'intention de détruire chaque forme de protestation, y compris Anonymous. Autrement dit, les membres d'Anonymous seront traqués et neutralisés si nous ne nous unissons pas contre la surveillance.

La population n'est pas prête à comprendre, ni à nous aider. Engageons-nous dans le plus grand combat jamais vu dans l'ère Anonymouss et utiliser tous les moyens nécessaire pour exposer la verité.

Que le collectif Anonnymous commence la plus forte protestation jamais vue dans l'histoire de l'humanité, en ligne et hors ligne. Ils ont montré qu'ils n'avaient pas de limites, nous allons montrer que notre puissance va bien au-delà.

Gouvernements mondiaux, entreprises corrompues : le temps des sommations est terminé !

Nous sommes Anonymous, nous ne sommes pas des numéros, unis comme un seul, divisés par zéro.

L'union du monde entier anéantira BigBrother.
Ce combat nous conduira à la victoire, ou à notre perte.
Ceci est un moment crucial. NOUS AGISSONS OU NOUS CHUTONS.

Nous sommes Anonymous
Nous sommes légion
Nous ne pardonnons pas
Nous n'oublions pas
Attendez-vous à nous.

Article 19 de la Déclaration des Droits de l'homme
Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit.
Article 20
Toute personne a droit à la liberté de réunion et d'association pacifiques.

Aujourd'hui notre mouvement est attaqué de toute part, nous sommes arrêtés, emprisonnés, et torturés
Article 5
Nul ne sera soumis à la torture, ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants.

Notre Déclaration des Droits de l'homme est bafoué dans notre ignorance, notre indifférence.



16 juin 2013

Franc-maçonnerie et Nouvel Ordre Mondial : Quelques citations célèbres que vous devez toujours garder en mémoire

"La direction du Bureau du Président a été utilisée pour fomenter un complot pour anéantir la liberté des Américains, et avant que je ne quitte le Bureau, je dois informer les citoyens de ces conditions."
Président John Fitzgerald Kennedy (1917-1963), dans un discours fait à l'Université Columbia le 12 novembre 1963, dix jours seulement avant son assassinat
"Si le Peuple avait la moindre idée de ce que nous avons fait, il nous traînerait dans la rue et nous lyncherait."
George H.W. Bush, 41e Président des Etats-Unis d'Amérique
"Nous sommes devenus un des moins bien dirigé, un des plus entièrement contrôlé et dominé des Gouvernements du monde, non plus un gouvernement de libre opinion, non plus un gouvernement par conviction et vote de la majorité, mais un gouvernement par l'opinion et la coercition d'un petit groupe d'hommes dominants."
Woodrow Wilson (1856-1924), 28e président américain
"Nous sommes à la veille d'une transformation globale. Tout ce dont nous avons besoin est de la bonne crise majeure, et les nations vont accepter le Nouvel Ordre Mondial."
David Rockefeller
"Le but des Rockefeller et de leurs alliés est de créer un gouvernement mondial unique combinant le Supercapitalisme et le Communisme sous la même bannière, et sous leur contrôle. [...] Est-ce que j'entends par là une conspiration? Oui, en effet. Je suis convaincu qu'il y a un tel complot, d'envergure internationale, en planification depuis plusieurs générations, et de nature incroyablement maléfique."
Lawrence Patton McDonald (1935-1983), congressiste américain tué dans l'attaque d'un vol de la Korean Airlines, dans un message public diffusé en 1976
"Le Council on Foreigns Relations est la branche américaine d'une société qui origine d'Angleterre et qui croit que les limites nationales devraient être abolies, et un règne mondial unique établi."
Barry Goldwater (1909-1998), élu 5 fois Sénateur de l'Arizona
"Pour mettre en place un gouvernement mondial, il est nécéssaire de retirer des esprits leur individualisme, leur loyauté envers les traditions familiales, leur patriotisme national, et leurs dogmes religieux."
George Brock Chisholm (1896-1971), ex-directeur de l'Organisation Mondiale de la Santé
"Quelques-uns croient même que nous (la famille Rockefeller) faisons partie d'une cabale secrète travaillant contre les meilleurs intérêts des Etats-Unis, caractérisant ma famille et moi en tant d'internationalistes et conspirant avec d'autres autour de la Terre pour constuire une politique globale plus intégrée ainsi qu'une structure économique - un seul monde si vous voulez. Si cela est l'accusation, je suis coupable et fier de l'être."
Memoirs, David Rockefeller, éd. Random House, 1st Trade Ed edition, October 15, 2002 (ISBN 978-0679405887). p. 405
"Nous avons devant nous l'opportunité de forger pour nous-mêmes et pour les générations futures un Nouvel Ordre Mondial, un monde où les règles de la loi, pas les règles de la jungle, gouvernent la conduite des nations. Quand nous serons victorieux, et nous le serons, nous aurons une vraie chance pour ce Nouvel Ordre Mondial, un ordre dans lequel des Nations Unies crédibles pourrait utiliser leur rôle de maintien de la paix pour réaliser la promesse et la vision des fondateurs des Nations Unies."
Président George Herbert Walker Bush, le 11 sept. 1991
"Aujourd'hui, l'Amérique serait outrée si les troupes des Nations Unies entraient dans Los Angeles pour restaurer l'ordre. Demain elle en sera reconnaissante! Ceci est particulièrement vrai s'il leur était dit qu'un danger extérieur, qu'il soit réel ou promulgué, menace leur existence. C'est alors que les peuples du monde demanderont à être délivrés de ce mal. L'unique chose que tous les hommes craignent est l'inconnu. Confrontés à ce scénario, les droits individuels seront volontairement abandonnés au profit de la garantie de leur bien-être assuré par le gouvernement mondial."
Henry Kissinger, Conférence Bilderberg, Evians, France, 1991
"Le but du Concil On Foreign Relations est la dilution de la souveraineté américaine et de l'indépendance nationale dans un tout puissant gouvernement mondial unique."
Chester Ward, Admiral à la retraite, et ancien membre du Council on Foreign Relataions, dans un mémo en 1975.
"Nous serons tous ultimement jugés sur les efforts que nous aurons investi à la construcion d'un Nouvel Ordre Mondial."
Robert Kennedy (1925-1968), sénateur et candidat à la présidence Américaine assassiné, comme son frère John Fitzgerald Kennedy
"Il est une chance que les gens de la nation ne comprennent pas notre système bancaire et monétaire, parce que si tel était le cas, je crois qu'il y aurait une révolution avant demain matin."
Henry Ford (1863-1947)
"La véritable menace pour notre république est le gouvernement invisible, qui comme une pieuvre géante, étend ses tentacules gluants autour de nos villes, états et nations."
John F. Hylan (1868-1936), maire de New York de 1918 à 1925
"Depuis l'époque des Spartacus, Weishaupt, Karl Marx, Trotski, Belacoon, Rosa Luxembourg et Ema Goldman, cette conspiration mondiale a connu une croissance constante. Cette conspiration a joué un rôle décisif et identifiable dans la Révolution Française. Elle a été le berceau de tous les mouvements subversifs pendant le 19e siècle. Et finalement, ce groupe de personnalités extraordinaires du monde secret des grandes villes d'Europe et d'Amérique ont saisi le peuple Russe par les cheveux, et sont maintenant devenus les maîtres incontestables de cet énorme empire."
Winston Churchill (1874-1965), Premier Ministre de la Grande-Bretagne de 1940 à 1945 et de 1951 à 1955, cité dans le London Press, en 1922
"L'opinion publique est la clé. Avec l'opinion publique, rien ne peut faillir. Sans lui, rien ne peut réussir. Celui qui manipule les opinions est plus important que celui qui applique les lois."
Abraham Lincoln (1809-1865), 16e président américain
“En politique, rien n'arrive par accident. Si quelque chose se produit, vous pouvez parier que cela a été planifié de cette façon.”
Franklin Delano Roosevelt (1882-1945), 32e président américain
"Nous aurons un gouvernement mondial, que nous le voulions ou non. La seule question est à savoir si le Gouvernement Mondial sera instauré par l'adhésion, ou par la conquête."
James Paul Warburg (1896-1969), officier de l'OSS et membre du CFR, le 7 février 1950, devant le Sénat des États-Unis.
"Le monde peut par conséquent saisir cette opportunité, pour remplir la promesse de longue date d'un Nouvel Ordre Mondial, où des nations diverses sont rassemblées dans une cause commune pour accomplir les aspirations universelles de l'humanité."
George Herbert Walker Bush, 41e président américain, en référence à la crise du Golfe Persique, le 11 septembre 1991
"L'individu est handicapé en se retrouvant face à face avec une conspiration si monstrueuse, qu'il ne peut croire qu'elle existe."
J. Edgar Hoover (1895-1972), Directeur du FBI de 1924 jusqu'à sa mort
"Nous sommes reconnaissants au Washington Post, au New York Times, Time Magazine et d'autres grandes publications dont les directeurs ont assisté à nos réunions et respecté leurs promesses de discrétion depuis presque 40 ans. Il nous aurait été impossible de développer nos plans pour le monde si nous avions été assujettis à l'exposition publique durant toutes ces années. Mais le monde est maintenant plus sophistiqué et préparé à entrer dans un gouvernement mondial. La souveraineté supranationale d'une élite intellectuelle et de banquiers mondiaux est assurément préférable à l'autodétermination nationale pratiquée dans les siècles passés."
David Rockefeller, Baden-Baden, Allemagne, 1991
"Lorsqu'un gouvernement est dépendant des banquiers pour l'argent, ce sont ces derniers, et non les dirigeants du gouvernement qui contrôlent la situation, puisque la main qui donne est au dessus de la main qui reçoit. [...] L'argent n'a pas de patrie; les financiers n'ont pas de patriotisme et n'ont pas de décence; leur unique objectif est le gain."
Napoléon Bonaparte (1769-1821), Empereur Français
"Peu importe le prix de la Révolution Chinoise, elle a réussie de façon évidente; non seulement en produisant une administration plus dévouée et efficace, mais aussi en stimulant un moral élevé et une communauté d'ambitions. L'expérience sociale menée en Chine sous la direction du Président Mao est l'une des plus importante et des plus réussie de l'histoire humaine."
David Rockefeller, commentant sur Mao Tse-tung, cité dans le New York Times du 8 octobre 1973
"Personne n'entrera dans le Nouvel Ordre Mondial à moins qu'il ou elle ne fasse le serment de vénérer Satan. Personne ne fera parti du Nouvel Age sans recevoir une initiation Lucéférienne."
David Spangler, directeur de l'Initiative Planétaire, un projet des Nations Unies
" Quand un gouvernement viole les droits du peuple, l'insurection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs."
Déclaration des droits de l'homme et du citoyen - Article 35
"Méditez, méditez suffisamment, mais ne méditez pas trop longtemps; car quoi qu'il advienne, agir sera votre dernière pensée."
Ghisham Doyle
"Les théoriciens du complot ne cherchent pas vraiment à démontrer ce qui est vrai, mais à prouver que l'autre camp ment !

Les guerriers du web opposent les incohérences et failles de la version officielle, à la transparence et à la simplicité de notre raisonnement..."

8 juin 2013

EXPLOSIF ! Quand la NSA surveille et enregistre les télécommunications des citoyens américains (et du monde entier) - L'effet d'une bombe !

L’administration Obama est engagée dans une rafle illégale, dans le but de les accumuler, des données téléphoniques détaillées de dizaines et peut-être de centaines de millions de personnes américains (et le reste du monde entier) dans le cadre du programme PRISM organisé par la National Security Agency (NSA).

Le 5 juin, le quotidien britannique, Guardian, a publié une ordonnance secrète du tribunal émise par la Foreign Intelligence Surveillance Court (FISC) instruisant une filiale du géant de la télécommunication Verizon de livrer sur une base quotidienne et permanente toutes les méta données relatives aux appels de ses clients. Verizon a quelque 121 millions de clients et la filiale particulière ciblée – Verizon Business Services – a 10 millions de lignes.

Les méta-données d’appels téléphoniques comprennent les numéros de téléphone de la personne passant l’appel et du destinataire de l’appel, les informations de situation (comme l’antenne de transmission la plus proche ou les données GPS), l’heure et la durée de l’appel. Ces informations permettent au gouvernement de construire une image détaillée des rapports sociaux, professionnels et politiques et de se faire une idée des activités quotidiennes de toute personne dont le numéro de téléphone est couvert par l’ordonnance.

L’ordonnance publiée dont parle Guardian est valable pour trois mois, depuis sa date d’émission en avril de cette année jusqu’au 19 juillet. Selon le Washington Post : "Un expert de cet aspect de la loi a dit mercredi soir que l’ordonnance semblait être la prolongation de routine d’une ordonnance semblable émise par le même tribunal en 2006."

En défendant le programme d’espionnage, la sénatrice démocrate, Dianne Feinstein, la présidente de la commission du Sénat sur les services de renseignements, fait une déclaration similaire, disant que l’ordonnance "était autant que je sache…la prolongation exacte de trois mois de ce qui a été le cas pendant les sept années passées."

L’explication officielle - développée selon toute apparence dans un mémoire juridique secret préparé par l’administration Obama - est que ce programme est autorisé en vertu de la section relevés commerciaux du Patriot Act. Ce décret devenu loi moins d’un mois après les attentats du 11 septembre 2001, donne au gouvernement, avec le sceau d’approbation de tribunaux secrets agissant dans le cadre du Foreign Intelligence Security Act (FISA), le pouvoir d’exiger de sociétés, de bibliothèques et autres institutions de livrer toutes choses tangibles y compris des livres, des archives, des documents et toutes autres choses requises "pour une enquête menée dans le but de protéger contre les terrorisme international."

L’argument de l’administration Obama est essentiellement que les données téléphoniques sont potentiellement importantes pour des enquêtes sur le terrorisme international et devraient être saisies.

Il n’y a aucun doute quant au fait que c’est non seulement le cas pour Verizon mais pour bien d’autres sociétés encore. Rien qu’en 2012, il y eut de la part de tribunaux opérant dans le cadre du FISA des requêtes pour 212 relevés commerciaux, bien que le contenu de ces requêtes ne soit pas connu.

En 2006, USA Today a révélé pour la première fois que la NSA avait, sous l’administration Bush, lancé un programme secret dans le but de collecter les données téléphoniques de Verizon, AT&T et BellSouth, qui représentent ensemble 224 millions d’abonnés - 80% des lignes fixes et 50% des utilisateurs de téléphones portables en Amérique. Ce programme faisait partie de toute une série d’opérations illégales d’espionnage parmi lesquelles un programme d’écoutes téléphoniques visant des citoyens américains et géré également pas la NSA.

En réaction à l’opposition du public l’administration Bush fut forcée d’apporter une fin théorique à des parties du programme de la NSA tout en les poursuivant sous différentes formes. En 2008, Barack Obama qui était alors sénateur fit partie de ceux qui ont voté pour une législation modifiant le FISA pour codifier l’autorité quant à ces actions illégales.

Il est évident que le programme initial de la NSA s’est poursuivi et qu’il a probablement été étendu sous l’administration Obama.

L’accumulation d’une vaste banque de données téléphoniques n’est qu’une partie d’une campagne systématique pour rassembler le plus d’information possible sur tout le monde, citoyens américains et non citoyens. Jeudi 6 juin, le Washington Post a rapporté que la NSA et le FBI "sont branchés directement sur les serveurs centraux de neuf sociétés américaines du Web, collectant des enregistrements, des vidéos, des photos, des courriels, des documents et des journaux de connexion qui permettent à des analystes de retracer avec le temps les mouvements et les contacts d’une personne."

Selon ce journal, les sociétés qui livrent l’information comprennent notamment Microsoft, Yahoo, Google, Facebook, Paltalk, AOL, Skype, YouTube et Apple. On doit assumer que le gouvernement a accès à toute communication électronique via Internet et téléphone, y compris le contenu des appels qui n’est pas inclus dans les méta-données. Le Guardian a cité Russel Tice, un analyste du renseignement à la retraite de la NSA devenu dénonciateur qui disait : "ce qui est en train de se passer est plus étendu et plus systématique que tout ce quiconque avait jamais suspecté ou imaginé."

Tice a dit qu’il croyait que la NSA avait à présent la capacité d’enregistrer le contenu des appels. "J’estimais que l’agence n’aurait probablement la capacité de collecter toutes les communications électroniques mot par mot pas avant 2015. Mais je pense que j’avais tort. Je pense qu’ils ont déjà maintenant cette capacité."

Tout cela est réalisé en flagrante violation de l’interdiction que fait la constitution de fouilles et de saisies exagérées (4e Amendement). Le fait que ces programmes ont été mis en œuvre en secret, dans le dos du peuple américain, est lui-même une preuve de ce que ceux qui en sont responsables savent très bien qu’ils sont illégaux et impopulaires au plus haut degré.

L’ensemble de l’establishment politique, les Démocrates comme les Républicains, et avec eux les principaux médias est complice d’une conspiration contre le peuple américain. Il ne peut guère douter de ce que les principaux organes d’information avaient connaissance de ce programme et qu’ils l’ont dissimulé à la demande des administrations Bush et Obama. Il est significatif que ce ne sont pas les journaux américains qui ont divulgué l’ordonnance du FISA mais un journal britannique.

En réponse aux révélations du Guardian sur des responsables de l’administration et des figures dirigeantes des deux parties politiques se sont dépêchés de défendre le programme.

Un responsable de haut rang a insisté pour dire que "les trois branches du gouvernement sont concernées pour ce qui est d’approuver l’opération d’espionnage et que le Congrès était régulièrement et complètement tenu au courant sur la façon dont il est utilisé." Il déclare qu’il y avait "en place un solide régime juridique gouvernant toutes les activités menées relativement au FISA."

L’affirmation de l’existence d’un solide régime juridique est frauduleuse. Les tribunaux du FISA donnent simplement à l’espionnage un sceau d’approbation, approuvant pratiquement toutes les requêtes.

Feinstein et Saxby Chambliss, Démocrate et Républicain respectivement les plus hauts placés à la Commission sénatoriale sur les services de renseignement ont organisé à la hâte une conférence de presse jeudi matin. "Ce ne sont là que des métadonnées", a déclaré Feinstein. "Il ne s’agit pas de contenus. En d’autres mots, pas de contenu d’une communication". Elle insistait pour dire que le programme était "légal et que le Congrès en avait été informé."

Le leader de la majorité au sénat Harry Read, un Démocrate, pressait tout le monde de "se calmer et de comprendre qu’il n’y a là rien qui soit tout à fait nouveau. Cela se passe déjà depuis quelque sept ans."

L’affirmation que la population ne devrait pas être surprise, qu’il "n’y avait rien à voir" est démentie pas le fait que il y a deux mois à peine, on a demandé au directeur du renseignement national James Clapper, qui supervise la NSA, lors d’une audience du Congrès si la NSA collectait les données de citoyens américains. "Non, Monsieur… pas consciemment", répondait-il. Et le directeur général de la NSA, le Général Keith Alexander a dit l’an passé, "Nous ne gardons pas de données sur des citoyens américains."

Le procureur général américains, Eric Holder dans un témoignage devant la Commission des affaires judiciaires du Sénat se débarrassa des questions gentiment formulées de quelques sénateurs, déclarant qu’il répondrait seulement à des questions sur le programme de la NSA et sur d’autres scandales récents d’espionnage à huis clos.

L’ordonnance de tribunal divulguée sur les données téléphoniques n’est que le plus récent de toute une série de développements au cours de ces six derniers mois révélant l’état avancé des préparatifs pour un Etat policier américain et la domination de l’appareil militaire et de renseignement sur les affaires politiques de l'Amérique. Ceci inclut :

- Le livre blanc divulgué en février et arguant que le président avait le droit d’ordonner unilatéralement et secrètement l’assassinat de citoyens américains, avec des déclarations de la part de Holder indiquant que de tels assassinats pourraient être organisés sur le territoire américain.

- La réaction à l’attentat du marathon de Boston en avril qui comprenait la fermeture complète de la ville de facto dans des conditions de loi martiale, suivie par l’assassinat d’un témoin clé de cette affaire par le FBI.

- La révélation en mai que le gouvernement avait en secret saisi les communications téléphoniques de reporters de l’Associated Press puis l’information que l’administration avait saisi les courriels d’un journaliste de Fox News, l’ayant accusé, dans une requête de mandat, d’être complice de la divulgation d’information classée secrète.

- L’ouverture cette semaine du procès devant un tribunal militaire de Bradley Manning qu’on poursuit en vertu de l’Espionnage Act pour avoir divulgué des documents révélant les crimes de guerre commis pas les Etats-Unis en Irak et en Afghanistan et dissimulés par les médias.

Comme pour toutes les attaques contre les droits démocratiques, l’administration cherche à justifier sa saisie en masse de communications téléphoniques en disant qu’elle fait partie de la guerre contre la terreur. La cible réelle de ces actes n’est cependant pas le terrorisme international mais la classe ouvrière. Ces mesures d’Etat policier seront employées contre l’opposition politique et sociale à la politique d’austérité, de pauvreté et de guerre de l’aristocratie financière américaine.

6 juin 2013

Les 18 signes pour que les problèmes économiques massifs éclatent partout sur la planète

Ce n'est aucun temps pour être content de soi-même. Les problèmes économiques énormes éclatent partout dans le monde entier, mais la plupart des personnes semblent croire que tout va bien se passer. En fait, tout un tas de sondages et d'enquêtes récentes montrent que les Américains commencent à se sentir beaucoup mieux sur la façon dont l'économie américaine est performant. Malheureusement, la fausse prospérité que nous connaissons actuellement ne va pas durer beaucoup plus longtemps. Il suffit de regarder ce qui se passe en Europe. La zone euro est maintenant au milieu de la plus longue récession qu'il ait jamais connu. Il suffit de regarder ce qui se passe en Asie. La croissance économique de l'Inde est au plus bas au cours des dizaines d'années et le système financier japonais commence à devenir incontrôlable. L'un des seuls endroits sur la planète entière où de graves problèmes économiques n'ont pas déjà éclaté, c'est en Amérique, et c'est seulement parce que nous avons "botté en touche" en imprimant imprudemment et en empruntant de l'argent à un rythme sans précédent. Malheureusement, la forte teneur en sucre produit par ces mesures folles commencent à s'user. Nous allons vivre une quantité énorme de douleur économique avec le reste du monde - c'est juste une question de temps.

Mais pour le moment, il y a beaucoup de sceptiques, là-bas.

Pour le moment, il y a beaucoup de personnes qui déclarent que les problèmes du passé ont été fixés et que nous nous dirigeons vers la situation économique incroyablement au beau fixe.

Malheureusement, ces personnes semblent délibérément ignorer l'horreur économique qui éclate partout dans le monde.

Ce qui suit sont les 18 signes que les problèmes économiques massifs éclatent à tous les coins de la planète ...

#1 - La zone euro est maintenant au milieu de sa plus longue récession jamais. L'activité économique dans la zone euro a diminué pendant six trimestres d'affilée.

#2 - L'économie italienne est en recul depuis sept trimestres d'affilée.

#3 - La production industrielle en Italie a diminué pendant 15 mois d'affilée. Il est tombé à son plus bas niveau en 25 ans.

#4 - Le nombre de personnes qui sont considérées être de privation grave en Italie a doublé au cours des deux dernières années.

#5 - La confiance des consommateurs en France vient de frapper un nouveau plus bas absolu.

#6 - Le nombre de chômeurs qui cherchent un emploi en France a atteint un nouveau record absolu. Beaucoup de chômeurs en France sont totalement frustrés à ce point ...
"J'ai envoyé des CV partout, je viens à l'agence pour l'emploi chaque jour, pendant 3 ou 4 heures pour chercher du travail en tant que chauffeur routier et il n'y a jamais rien", a déclaré Djamel Sami, 42 ans, qui a été au chômage pendant un an, quittant une agence pour l'emploi à Paris.
#7 - Le taux de chômage dans la zone euro en général vient de frapper un nouveau record absolu de 12,2%.

#8 - Le chômage des jeunes continue de grimper vers des sommets sans précédent en Europe. Ce qui suit est un extrait tiré d'un article qui a été publié récemment sur The Guardian que détaillés à quel point les choses vont dans certains pays les plus gravement touchés...
En Grèce, 62,5% des jeunes sont sans emploi, en Espagne, il est de 56,4%, puis le Portugal avec 42,5%, puis l'Italie avec 40,5%.

# 9 - Le chômage des jeunes est en partie reproché pour les pires émeutes que la Suède a connu depuis de nombreuses années. Voici comment le Daily Mail a décrit les émeutes ...
La Suède est sous le choc après une troisième nuit d'émeutes dans les zones immigrantes en grande partie délabrés de la capitale de Stockholm.

Au cours des 48 dernières heures, la violence s'est propagé à, au moins, dix banlieues avec des groupes de jeunes incendiant des centaines de voitures et s'affrontent avec la police.

C'est le pire désordre que la Suède ait connue au cours des années et a choqué le pays et provoqué un débat sur la manière dont la Suède est aux prises avec le chômage des jeunes et un afflux d'immigrants.
#10 - Un étonnant 10% de tous les dépôts bancaires ont été saisis sur des banques à Chypre durant le mois d'avril.

#11 - La croissance économique en Inde est le plus lent qu'il a été dans l'ensemble d'une décennie.

#12 - Subitement l'Australie connaît quelques défis économiques immenses. Les citations suivantes sont d'un article Zero Hedge récent...
- "Nous voyons une contraction beaucoup plus pointue dans l'économie australienne que nous avions prévu il y a quatre ou cinq mois" - John Douglas, Coffey MD. Le groupe de construction mécanique a vu ses parts, qui se négociaient au-dessus de 4 dollars en 2007, frappant à 10 cents la semaine dernière.

- "En 10 heures, la salle de sport Fitness First dans la ville regorge de courtiers qui sont restés assis à leur bureau à ne rien faire - des baisses de salaire commencent et ensuite ce sera l'emploi" - Le courtier de Perth.

- "Oh copain, le marché de financement est mort. Vous voyez maintenant quelques questions de droits très réduits pour ceux qui atteignent des niveaux désespérés... la liquidité a disparu complètement" - Le courtier de Perth
#13 - Le système financier au Japon commence à devenir totalement incontrôlable. Le marché boursier japonais a diminué d'environ 15% par rapport au sommet, et beaucoup pensent que le yen continuera à s'affaiblir et que les taux d'intérêt au Japon vont commencer à augmenter de manière significative.

#14 - Les flux de trésorerie globaux diminuent à un rythme sans précédent depuis la dernière récession. Cela signifie que nous pourrions être dirigés vers un resserrement du crédit mondial.

#15 - Les salaires réels américains continuent de baisser. Même si on nous dit que l'Amérique connaît une "reprise économique", les gains hebdomadaires réels ont diminué, passant de 297,79 dollars en 2010 à 295,49 en 2011 à 294,83 en 2012. (Le calcul précédent est basé sur les dollars de 1982 - 1984)

#16 - Wall Street est en pleine effervescence sur le fait que Hindenburg Omen est apparu à la fin de la semaine dernière.

Lorsque le Hindenburg Omen fait une apparition, cela signifie soi-disant que le marché boursier américain est susceptible de connaître un sérieux déclin dans les 40 prochains jours.

#17 - Comme je l'écrivais l'autre jour, l'indice Smart Money / Dumb Sentiment Trader est maintenant le plus bas qu'il a été en plus de deux ans. Cela signifie que beaucoup "d'argent intelligent" est sortie du marché et beaucoup "d'argent muet" est versé.

#18 - La dette sur marge sur le New York Stock Exchange (NYSE) a établi un nouveau record absolu. Ce qui suit provient d'un article récent d'Oracle Market ...
Dette sur marge - c'est le montant d'argent emprunté pour acheter des actions sur le New York Stock Exchange (Bourse de New York) a atteint son niveau record en Avril. La dette sur marge sur le NYSE enregistré à 384,3 milliards de dollars que les principaux indices boursiers ont atteint de nouveaux records absolus. La plus haute dette sur marge jamais atteinte avant cela était en juillet 2007, alors qu'il se situait juste au-dessus 381,0 milliards de dollars. A cette époque, tout comme aujourd'hui, les indices boursiers clés étaient près de leurs sommets et "acheter maintenant avant qu'il ne soit trop tard" a été le thème principal de la journée
Wall Street a eu quelques bonnes années, mais il y a eu une "fausse prospérité" qui a été pompé par la planche à billets téméraire de la Réserve fédérale. Tout comme tous les autres bulles sur les marchés boursiers que nous avons vu au cours des dernières années, celui-ci va également éclater. Et comme Marc Faber a récemment souligné, cette bulle a été particulièrement bénéfique pour les riches ...
La Réserve fédérale a inondé le système avec de l'argent. Le problème est que l'argent ne circule pas dans le système uniformément. Elle n'augmente pas l'activité économique et des prix des actifs en concert. Au lieu de cela, il crée des excès dangereux dans les pays et catégories d'actifs. L'impression d'argent a alimenté la bulle boursière colossale de 1999-2000, lorsque le Nasdaq a plus que doublé, devenant déconnecté de la réalité économique. Il a alimenté la bulle immobilière, qui a éclaté en 2008, et la bulle des matières premières. Maintenant, l'argent coule dans le marché des actifs haut de gamme - des choses comme les actions, les obligations, l'art, le vin, les bijoux, et l'immobilier de luxe.

L'impression d'argent stimule l'économie des personnes les plus proches de l'écoulement de l'argent. Mais cela n'aide pas le travailleur à Detroit, ou la grande majorité de la classe moyenne. Elle conduit à un écart de richesse grandissant. La majorité perd, et la minorité gagne.
Le fait que le marché boursier américain a mis en nouveau record absolu de tous les temps après un nouveau record sans précédent dans les derniers mois très peu de moyens. À ce stade, le marché boursier est devenu complètement déconnecté de la réalité économique. Quand cette bulle actuelle éclatera, l'adaptation va être très pénible.. Wall Street va probablement se lamenter et se plaindre et demander plus de renflouements, mais ils peuvent trouver que les autorités ne sont pas aussi sympathique cette fois.

Une grande partie du reste du monde connaît déjà la prochaine grande vague de l'effondrement économique. L'impression de l'argent imprudente par la Réserve fédérale et l'emprunt imprudent et la dépense par le gouvernement fédéral peut avoir retardé l'inévitable en Amérique pendant un petit moment, mais ces mesures ont également pris nos problèmes à long terme encore pire.

Il y avait un petit conseil que Ben Bernanke a inclus dans son discours d'ouverture aux étudiants de Princeton récemment alors que je pensais était particulièrement ironique ...
"Ne pas avoir peur de laisser le drame se jouer."
Prendra-t-il son propre conseil quand la grande crise financière suivante frappera l'Amérique ?

Cela semble très peu probable.

Malheureusement, les choses ne vont pas être si facile à corriger cela la prochaine fois.

Ce qui s'est passé en 2008 était juste un aperçu.

Qu'est-ce qui s'en vient va vraiment choquer le monde.

2 juin 2013

L'expansion de l'Univers est elle infinie ?

Big Bang, expansion de l’Univers, énergie noire… : comment l’astronomie décrypte les mystères du cosmos.

Ce documentaire revient sur les grandes découvertes de l'astronomie et dévoile les chantiers à venir. Aujourd'hui, les chercheurs ont établi que la composante majeure de l'univers est l'énergie "noire" ou "sombre". Une nouvelle génération de télescopes permettra-t-elle d'élucider son mystère ?

Rencontre dans l'espace

À quoi ressemble la vie en apesanteur ? Le documentaire se propose de répondre à cette question en suivant deux astronautes : l'Allemand Alexander Gerst à l'entraînement, et le Néerlandais André Kuipers lors d'une mission à bord de la station spatiale internationale, que viendra bouleverser un événement inattendu... Depuis l'espace, la 3D offre des images à couper le souffle de la planète bleue. De retour sur Terre, nous découvrons les grands lieux de l'odyssée spatiale : la Cité des étoiles à Moscou ou le centre de la Nasa à Houston, d'où a été piloté le premier alunissage. Un hommage aux aventuriers de l'espace ainsi qu'à tous les scientifiques et techniciens qui ont permis la réalisation de ce rêve.

La Terre, la planète bleue, notre planète, la seule sur laquelle la vie s'est développée. L'ISS, la station spatiale internationale est la plus grosse structure jamais mise en orbite terrestre. La station internationale est habitée en permanence par des scientifiques qui viennent y mener leurs expériences, tel Alexander Gerst, jeune astronaute allemand que nous allons suivre dans son entraînement avant de rejoindre l'ISS. Le célèbre centre spatial Johnson de la NASA est à Houston, au Texas, c'est de là que partira Alexander Gerst pour rejoindre la station internationale, devenant le 3ème allemand à séjourner dans l'espace. L'entraînement à la survie dans le laboratoire virtuel de la NASA fait partie des entraînements que doivent subir les futurs astronautes pour se préparer à toutes les éventualités. Ainsi, même les interventions extérieures menées sur l'ISS peuvent mener à des drames si l'on ne prend pas toutes ses précautions et c'est justement le but de ces simulations à la survie. Le bâtiment numéro 9 à Houston a vu passer en son sein Neil Armstrong et Edwin Aldrin. Ce bâtiment de la Nasa abrite maintenant une réplique grandeur nature de l'ISS afin de permettre aux futurs spationautes de se familiariser avec la vie à bord de la station spatiale internationale. Les structures de la Nasa, mais aussi celles de Baïkonour et surtout celle de l'ESA se complètent désormais pour permettre à l'Homme de pouvoir s'établir dans l'espace de façon permanente depuis maintenant plus de 12 ans. Vivez l'arrivée à bord de l'ISS comme si vous y étiez grâce à une caméra embarquée qui filme ce que voient les cosmonautes qui rejoignent la station spatiale internationale.


Rencontre dans L' Espace par 007ovni
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...