Recherche

28 novembre 2012

Goldman Sachs finalise le rachat économique de l'Europe

Le choix surprenant de la Banque d'Angleterre, Mark Carney a assisté a la réunion de Bilderberg début 2012.

L’annonce surprise que le canadien, Mark Carney, sera nommé gouverneur de la Banque d’Angleterre veut dire que celui qui participait à la réunion du groupe Bilderberg cette année, complète la domination virtuelle de Goldman Sachs sur toutes les économies principales européennes.

La nomination de Carney a fait l'effet d'une bombe pour beaucoup qui s’attendaient à ce que le gouverneur adjoint actuel, Paul Tucker, soit approuvé, mais ceci n’est pas du tout une surprise pour nous alors que nous avions prédit dès avril dernier que Carney serait désigné pour le poste.

Carney a eu une carrière de 13 ans chez Goldman Sachs et fut impliqué dans la crise financière russe de 1998 qui fut exarcerbée par Goldman Sachs, conseillant la Russie tout en pariant derrière le rideau sur l’incapacité du pays à payer sa dette.

La nomination de Carney survient juste 6 mois après qu’il se rendait à la conférence de Bilderberg 2012 à Chantilly en Virginie dans l'Amérique, une réunion annuelle de plus de cent personnes les plus puissantes de la planète, qui a régulièrement démontré sa capacité à créer les grosses têtes.

Le Guardian rapporte que Carley est "largement inconnu en dehors des cercles des régulateurs financiers et des banquiers centraux", ce qui explique pourquoi sa nomination est venue comme une surprise pour beaucoup, incluant Malcom Barr de la JP Morgan qui lui, considérait Paul Tucker dans un fauteuil pour prendre la succession.

Le fait que Carney soit étranger est cité comme une des raisons de sa sélection est arrivée comme un choc, mais en étant canadien, il est un sujet de la Reine d’Angleterre, qui a confirmée sa nomination après qu’il a été recommandé à la Reine par le premier ministre, David Cameron.

La présence de Carney à la réunion Bilderberg cette année l’a certainement aidé à rassembler les faveurs à son encontre parmi les élites mondialistes et aidé à sécuriser ce poste de gouverneur de la Banque d’Angleterre, de la même façon que cela a aidé d’autres personnalités à les faire monter à de plus hauts postes, comme Herman Van Rompuy qui a été nommé président de l’UE quelques jours après avoir participé à une réunion dîner du Bilderberg.

L’ascenscion de Carney au poste de gouverneur de la Banque d'Angleterre représente également la dernière pièce du puzzle de la quête de Goldman Sachs pour le contrôle virtuel de l’économie à travers le continent européen.

L’an dernier, l’ancien commissaire européen Mario Monti a été choisi pour remplacer Silvio Berlusconi, l'ancien premier ministre italien. Monti est un conseiller international pour Goldman Sachs, le président européen de la commission trilatérale de David Rockefeller et un leader du groupe Bilderberg.

"Ceci constitue la bande de criminels qui nous a amenée ce désastre financier. Cela revient à appeler au secours des pompiers pyromanes", a commenté Alessandro Sallusti, éditeur du quotidien Il Giornale.

De la même manière, lorsque le premier ministre grec, George Papandreou, a osé suggérer que le peuple grec devrait avoir son mot à dire dans un referendum, il a été sacqué en quelques jours et remplacé par Lukas Papademos, l’ancien vice-président de la BCE, un professeur non-résident d’Harvard et ancien économiste expérimenté de la Réserve fédérale de Boston, Papademos gérait la banque centrale grecque tandis qu’il supervisait des accords sur des dérivatifs avec Goldman Sachs, permettant à la Grèce de masquer la véritable importance de sa dette massive, menant ainsi la charge de la crise de la dette européenne.

Papademos et Monti se sont installés en tant que leaders non élus pour la raison précise qu’il n’ont aucun compte à rendre au public a noté Stephen Faris du Time Magazine, une fois de plus illustrant la fondation fondamentalement dictatoriale et anti-démocratique de l’Union Européenne.

Peu de temps après, Mario Draghi, ancien vice-chairman de Goldman Sachs international, s'est installé à la présidence de la BCE.

Le ministre américain des Finances et du trésor était Hank Paulson au début de la crise financière en 2008, ancien CEO de Goldman Sachs. Lorsque Paulson a été remplacé par Tim Geither, le lobbyiste de Goldman Sachs, Mark Patterson a été placé comme chef-conseiller. Le CEO actuel de Goldman Sachs Lloyd Blankfein a visité la Maison Blanche 10 fois. C’est Goldman Sachs qui a dépensé le plus d’argent pour la campagne électorale d’Obama en 2008.

Zero Hedge, qui avait aussi prédit que Carney défierait les chances et sécuriserait le poste de gouverneur de la Banque d'Angeterre, note aujourd’hui que "tout ce que nous devons comprendre et nous rappeler pour savoir comment les évènements mondiaux se déroulent est cette chose très simple : Goldman Sachs est en pleine charge ! Tout le reste est complètement secondaire."

Comme l'image ci-dessous le montre, les économies de la France, de l’Irlande, de l’Allemagne et de la Belgique sont aussi contrôlées par des individus qui ont une relation directe avec Goldman Sachs. Le banquier international géant, notoire pour sa tradition de corruption et de délits d’inititiés, possède maintenant une influence énorme sur virtuellement toute économie majeure occidentale sur la planète.

Article traduit sur Infowars
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...