Recherche

Chargement...

12 novembre 2008

La mort annoncee du Soleil - Le Soleil s'eteindra dans 5 à 6 milliards d'annees

Dans un avenir très lointain, et à cause d'un profond changement au centre du Soleil, ça va vraiment chauffer pour notre système solaire... Dans 5 milliards d'années, le Soleil, après avoir épuisé la réserve d'hydrogène de son noyau, deviendra une géante rouge. Son diamètre augmentera tellement (200 fois + gros qu'aujourd'hui) qu'elle engloutira les planètes les plus proches et peut meme atteindre l'orbite de la Terre. Il fera tellement chaud que la Terre va fondre voire meme se faire pulveriser par la puissante chaleur du Soleil.



Video pour + de details sur la fin - La mort du Soleil

La vie sur Terre n'est possible que grâce au Soleil. Mais tout comme un être vivant, cet astre n'est pas éternel et a lui aussi un âge. Comment est-il né et comment mourra t-il ? Son influence sur le quotidien des humains et des espèces vivantes est immense. Par quel procédé nous réchauffe-t-il ? Il nous bombarde de photons, il provoque des tempêtes magnétiques et des aurores boréales. Le Soleil est au centre de toutes les attentions. La conquête spatiale lui doit beaucoup...



La fin du monde, un processus lent à l'échelle humaine, a déjà commencé et aboutira à l'anéantissement de la vie sur Terre dans quelque 500 millions d'années...

On affirme souvent que la Terre sera détruite avec la mort de notre Soleil, d'ici 5 milliards d'années environ. En effet, les chercheurs spécialisés sur l'évolution du des étoiles savent que celles-ci naissent et meurent en adoptant de nouvelles formes et caractéristiques qui engendrent de profonds changements dans leur environnement spatial.

Chronique d'un scénario quasi inévitable de fin du monde.

Quand la naine jaune deviendra une géante rouge

Le Soleil brille car il brûle un combustible, l'hydrogène qui est transformé en hélium dans un processus de fusion nucléaire.

D'ici quelques milliards d'années, cette réserve viendra à manquer, le Soleil puisera alors l'hydrogène dans l'enveloppe extérieure de son noyau, dans une couche proche de la surface du Soleil. Conséquence : les couches externes de notre Soleil se dilateront progressivement, faisant enfler considérablement notre étoile dont la taille sera multipliée par 200 !

L'hélium accumulé dans le cœur de notre Soleil commencera ensuite à fusionner en formant du carbone et de l'oxygène tandis que, en périphérie, dans la coquille qui entoure le cœur, l'hydrogène restant sera lui aussi en fusion. L'énergie libérée sera alors considérable : notre étoile sera devenue une géante route 10 000 fois plus lumineuse que le Soleil actuel !

Notre étoile sera alors devenu une géante rouge (rouge puisque l'enveloppe extérieure de l'astre, plus loin du centre, se refroidira partiellement).

Le diamètre du Soleil continuera d'enfler et englobera alors les premières planètes du système, Mercure et Vénus, qui seront désintégrées tandis que la Terre et probablement Mars seront définitivement brulées.

Après 12 milliards d'années d'existence, notre planète sera absorbée par le Soleil, devenu géant, qui détruira toute trace de présence humaine et dispersera molécules et atomes de l'ancienne Terre à travers l'espace.

Quant au Soleil, son équilibre en tant que géante rouge sera évidemment très instable et le noyau solaire finira par s'effondrer sur lui-même éjectant dans l'espace intersidéral les couches externes de l'étoile mourante sous la forme d'une nébuleuse (dite improprement planétaire) aux formes multiples et changeantes.

La Terre engloutie par le Soleil ?

Les conséquences sur Terre seront désastreuses. Les températures sur Terre deviendront insoutenables : les créatures terrestres chercheront refuge dans l'eau. Seules celles qui peuvent s'adapter au milieu aquatique survivront pendant quelques temps. Mais à terme, les océans deviendront tellement chauds qu'ils tueront toutes formes de vie complexe. Au final, les êtres vivants seront consumés puis les océans vaporisés. Ainsi, la fin de l'Homme devrait arriver bien avant la fin de la Terre elle-même.

Les océans vaporisés par le Soleil

Des chercheurs ont imaginé ce scénario catastrophe à travers un modèle climatique tridimensionnel permettant de simuler ce phénomène. Celui-ci prédit la disparition de l'eau liquide sur Terre dans près d'un milliard d'années, sous l'effet du réchauffement de notre Soleil mais surtout de l'emballement de l'effet de serre à cause du surplus de vapeur d'eau dans l'atmosphère suite à l'évaporation des océans.

Les scientifiques prévoient donc un emballement du réchauffement climatique sur Terre, provoquant une ébullition des océans et la disparition d'eau liquide en surface.

Toutefois, ce scénario apocalyptique pour la Terre ne serait pas encore définitif pour certains chercheurs. Ceux-ci croient que l'orbite terrestre pourrait évoluer en spirale vers l'extérieur, éloignant ainsi notre planète de l'enfer. Cela pourrait se produire si les vents solaires emportent une fraction importante de la masse du Soleil dans les années qui précéderont la phase de géante rouge, indique la NASA.

Un destin tragique serait que le Soleil enfle si rapidement que la Terre n'ait aucun moyen d'y échapper, elle serait alors engloutie par le Soleil et vaporisée dans l'espace.

Source : notre-planete.info, http://www.notre-planete.info/terre/fin_du_monde/mort_soleil.php

2 novembre 2008

Les astéroides

WIKIPEDIA - L'échelle de Turin utilise une codification de cinq couleurs différentes, correspondant au niveau de risque posé par un objet :

* Blanc, aucun risque (niveau 0)
* Vert, risque normal (niveau 1)
* Jaune, objet à suivre (niveaux 2 à 4)
* Orange, objet dangereux (niveaux 5 à 7)
* Rouge, collision certaine (niveaux 8 à 10)

Aucun danger (niveau 0)

* Niveau 0 : le risque de collision est nul ou bien en deçà de la chance d'avoir un objet aléatoire de la même taille qui va heurter la terre au cours de ces prochaines décennies. Cette catégorie est attribuée à tout objet qui, dans le cadre d'une collision éventuelle, n'a aucune chance d'atteindre la surface de la Terre intact.

Normal (niveau 1)

* Niveau 1 : les chances de collision sont extrêmement improbables dans les décennies à venir.

Mérite l'attention des astronomes (niveaux 2 à 4)

* Niveau 2 : collision très improbable, mais trajectoire proche de la Terre. Demande l'attention des astronomes mais il n'y a pas de raison de prévenir le public. Des observations ultérieures doivent permettre de requalifier le risque au niveau 0.
* Niveau 3 : trajectoire rapprochée, 1 % de possibilités de collision au maximum avec dégâts localisés. Des observations ultérieures doivent permettre de requalifier le risque au niveau 0. L'attention du public et des autorités est nécessaire, surtout si le risque de collision est inférieur à 10 ans.
* Niveau 4 : Trajectoire rapprochée, plus de 1 % de possibilités de collision capable de dévastation régionale. Des observations ultérieures doivent permettre de requalifier le risque au niveau 0. L'attention du public et des autorités est nécessaire, surtout si le risque de collision est inférieur à 10 ans.

Dangereux (niveaux 5 à 7)

* Niveau 5 : trajectoire rapprochée, menace considérable de collision entraînant la dévastation d'une région. Si la collision est prévue pour moins de 10 ans, des mesures gouvernementales doivent être envisagées.
* Niveau 6 : trajectoire rapprochée, menace considérable de collision entraînant une destruction globale. Si la collision est prévue pour moins de 10 ans, des mesures gouvernementales doivent être envisagées.
* Niveau 7 : trajectoire rapprochée, menace extrêmement considérable de collision entraînant une destruction globale. Pour un tel événement prévisible à moins de 100 ans, des mesures internationales doivent être planifiées, et notamment l'impérieuse nécessité de déterminer rapidement et avec certitude si oui ou non la collision aura lieu.

Collisions certaines (niveaux 8 à 10) 

* Niveau 8 : collision probable capable de provoquer une destruction localisée. Un tel événement se produit tous les 50 à 1 000 ans en moyenne.
* Niveau 9 : collision certaine avec destruction d'une région. Un tel événement se produit tous les 1 000 à 100 000 ans en moyenne.
* Niveau 10 : collision certaine entraînant une catastrophe climatique globale pouvant menacer l'avenir de l'humanité. Un tel événement se produit moins d'une fois tous les 100 000 ans en moyenne.

25 août 2008

L'aventure spaciale - Trou noir : la menace

Il y a encore peu de temps, on ne connaissait presque rien des phénomènes extraordinaires que sont les trous noirs. Aujourd'hui, les scientifiques ne sont plus les seuls à connaître l'existence de ces monstres. Des astronomes ont découvert la preuve qu'il y en aurait un dans chaque galaxie, et qu'ils joueraient un rôle capital dans la création de ces dernières. Le trou noir de la Voie Lactée pourrait être à l'origine de son existence. Mais que se passera-t-il lorsque notre galaxie entrera en contact avec la galaxie voisine Andromède ?

19 août 2008

Voyage dans l'espace

Comment fonctionne notre galaxie ? Une série pour comprendre l'histoire du système solaire et l'avenir de la Terre.

Tandis que chercheurs et spécialistes évoquent les avancées de l'astronomie et de l'astrophysique, l'acteur américain Sam Neill (Jurassic park) explique les mystères de notre univers et anticipe l'avenir. Un voyage intersidéral mêlant décors naturels et images en 3D. Tous les éléments qui constituent notre planète et les formes de vie qui s'y sont développées proviennent de l’explosion d’une étoile géante. Comment les comètes ont-elles fertilisé la Terre et donné naissance à notre existence ? Ce phénomène a-t-il pu se produire sur d'autres planètes ?

Des phénomènes terrifiants pourraient mettre en péril notre planète : percussion par des astéroïdes, réchauffement intensif dû au rapprochement du soleil, engloutissement par des trous noirs… L'humanité pourra-t-elle échapper à ces catastrophes ?

Notre Soleil pourrait bien s’éteindre un jour, emportant avec lui toute l’humanité. Les prochaines générations devront alors tenter de trouver une autre planète. Cette colonisation est-elle possible ? Comment se fera-t-elle ? Quelles nouvelles technologies devra-t-on inventer ? Pour sa dernière étape, Voyage dans l'espace anticipe sur nos avenirs possibles.

30 janvier 2008

Voyage interstellaire

Dans le vide cosmique

Escape in Space

Pret pour un long voyage interstellaire ? Bienvenu(e) dans l'Univers.



Le système planétaire de Gliese 581

Vue d'artiste du système planétaire autour de la naine rouge Gliese 581. Le système contient trois planètes peu massives, y compris une planète de 5 fois la masse de la Terre et sans doute rocheuse. Située dans la zone habitable, l'eau y est probablement liquide.
Des chercheurs de trois laboratoires francais(1) associés au CNRS, de l'Observatoire de Genève et du Centre d'astronomie de Lisbonne viennent de détecter pour la première fois un système planétaire extra-solaire incluant une planète de type terrestre habitable. Située autour de l'étoile naine rouge Gl581, à 20,5 années-lumière de notre planète, cette «super Terre» est la plus légère des 200 planètes extra-solaires connues à ce jour. Elle est aussi la première à posséder à la fois une surface solide ou liquide et une température proche de celle de la Terre. Ces points communs avec notre planète permettent d'imaginer l'existence d'une éventuelle vie extra-terrestre. Cette découverte est à paraître dans la revue Astronomy & Astrophysics.
Pour en savoir plus : Une planète habitable à 20 années-lumière de la Terre

Le Big Bang

Le Big Bang désigne l’époque dense et chaude qu’a connue l’Univers, il y a environ 14 milliards d’années, ainsi que l’ensemble des modèles cosmologiques qui la décrivent, sans que cela préjuge de l’existence d’un « instant initial » ou d’un commencement à son histoire.

La Nébuleuse du Crabe

La constellation de la Flèche

Notre Galaxie - La Voie Lactée

La Voie Lactée

Le centre de la Voie lactée, vu en infra-rouge par le télescope spatial Spitzer de la NASA. En lumière visible, cette région est cachée par une grande quantité de poussière interstellaire.

La planete bleue

L'Univers

Nébuleuse d'Orion

La nébuleuse d'Orion est située dans la célèbre constellation d’Orion. La tache floue sous les trois étoiles qui forment la ceinture d'Orion est la nébuleuse d’Orion (l'Epée d'Orion). Située à seulement 1500 années lumière, la nébuleuse d’Orion est l'une des régions de formation d'étoiles les plus proches et par conséquent les plus spectaculaire.

Voyage en 3D



Une journée dans l'espace

A bord du vaisseau spacial, voyage dans le système solaire et aux confins de l'Univers dans une musique "relax".











Satellite de Neptune

DES IMAGES RARES !!!


25 janvier 2008

Maison fleurie


La danse des étoiles


Ile imaginaire

Le tunnel ferroviaire en pleine nature

Andromède rencontrera notre Galaxie

Simulation de la collision de la galaxie d'Andromède avec la Voie Lactée en vidéo



La photo ci-dessous montre le ciel terrestre dans environ 3,7 milliards d'années.

Image féerique paradisiaque

Eclipse de Lune du 3 Mars 2007


Voyage autour d'un trou noir



Que verrait un astronaute en orbite autour dun trou noir ? Pour la première fois, grâce à des simulations réalistes, un film permet de le savoir. Commentées par l'auteur des simulations, lastrophysicien Alain Riazuelo, de lInstitut dastrophysique de Paris, ces images vous emportent au cœur des effets les plus fous engendrés par ces astres exotiques qui peuplent notre Univers.

Sommes nous seuls dans l'Univers ?

L'hotel de l'espace

D'ici quelques années, on pourra habiter dans l'espace !!

Un autre trou noir


Autres planetes

La ceinture d'astéroides

Astronaute dans l'espace

Sur une autre planete


Supernova

Une supernova est une nova gigantesque, c'est-à-dire une étoile dont la magnitude augmente considérablement en quelques jours, au point de la faire apparaître comme une « nouvelle » étoile (d'où « nova »). Le préfixe « super » la distingue d'une simple nova, qui désigne également une étoile dont l'intensité lumineuse augmente, mais de façon beaucoup moins importante et suivant un mécanisme assez différent.

Trou noir

En astrophysique, un trou noir est une région de l'espace dont le champ gravitationnel est si intense qu'il empêche toute forme de matière ou de rayonnement de s'échapper. De tels objets se forment à la suite de l'implosion d'une étoile massive (on parle de trou noir stellaire), et peuvent ensuite absorber la matière environnante jusqu'à acquérir une masse très élevée, pouvant aller jusqu'à plusieurs milliards de masses solaires. On parle dans ce cas de trou noir supermassif. Entre ces deux états, on parle de trou noir intermédiaire. Des trous noirs de masses bien plus faibles (quelques millions de tonnes) pourraient également exister, mais auraient été formés bien plus tôt dans l'histoire de l'univers, au Big Bang. Ce sont les trous noirs primordiaux, dont l'existence n'est à l'heure actuelle pas certaine. Il est difficile d'observer directement un trou noir, mais il est possible de déduire leur présence par leur action sur leur environnement, notamment au sein des microquasars, des noyaux actifs de galaxies et dans certains systèmes binaires. L'existence des trous noirs est aujourd'hui (2006) une certitude pour la quasi-totalité de la communauté scientifique concernée par les trous noirs.

Une autre Galaxie

La station spaciale internationale

La fusee est prete a t'envoyer sur la Lune et dans l'espace

Comète

Asteroide


Espérons que le ciel ne nous tombe pas sur la tête.

Systeme solaire


Le coucher de Saturne

Triton


Il est le septième et de loin le plus gros des satellites de Neptune

Saturne


Un vaisseau arrive

Titan


On a cru longtemps que Titan etait le plus gros satellite du systeme solaire, mais de recente decouverte ont montre que son atmosphere etait tres epais, et donc que la partie solide du satellite est un tout petit peu plus petite que Ganymede

Titan est neanmoins plus gros que mercure et que Pluton

Titan est l'un des mondes que l'on suspecte posseder les briques du vivant

Titan est l'un des satellites de Saturne

Ce qui rend Titan tres interessant, c'est justement la presence de ces molecules organique, dans l'atmosphere de Titan on detecte entre autre : de l'ethane, des sulfures d'hydrogene, du dioxyde de carbone, de l'eau....... Donc, peut etre la vie

La nuit sur Mars

La Galaxie

Nebuleuse

La Terre et la Lune

La Terre vue depuis la Lune avec Appolo 11

Satellite d'Uranus

Eclipse partielle de Lune

Eclipse totale de Lune

La Terre filtre les rayons du Soleil donnant la couleur rouge pendant la totalité

Eclipse annulaire de Soleil

Un anneau de feu dans le ciel

Eclipse partielle de Soleil

Eclipse totale de Soleil

La conquete de l'espace commence !!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...